Risotto aux cèpes frais et au parmesan

L’automne est une belle saison pour faire des balades en forêt, pour voir les jolies couleurs des arbres. J’adore tout particulièrement le bruit des feuilles mortes sous mes pas, et les récoltes champignons 🍄 bien sûr.

Et au retour, rien de tel qu’un bon risotto pour prolonger ce bon moment. Voici ma recette, simple et rapide.

Ingrédients: pour 4 personnes

• 400 g de cèpes, jeunes de préférence

• 180 g de riz rond type arborio

• 2 cuillères à soupe de vin banc

• 600 mL de bouillon de volaille chaud

• 30 g de parmesan

• 200 mL de crème de soja

• 1 oignon

• 4 cuillères à soupe d’huile d’olive

• du persil plat émincé

• sel et poivre

Préparation:

– Éplucher l’oignon et le ciseler finement.

– Dans une sauteuse, faire fondre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et y mettre l’oignon. Le faire cuire sans coloration jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

– Verserle riz dans la sauteuse avec l’oignon. Mélanger pour que le riz soit bien enrobé de graisse.

– Verser le vin blanc et laisser le riz l’absorber complètement.

– Ajouter une louche de bouillon de volaille et poursuivre doucement la cuisson.

– Lorsque tout est absorbé, verser le reste du bouillon, louche par louche. Saler, poivrer.

La cuisson doit durer au total plus ou moins 17 Minutes.

– Pendant ce temps, nettoyer les cèpes en enlevant les parties terreuses et les couper en morceaux. (Ne pas les laver à l’eau)

– Mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et faire cuire les cèpes à feu assez vif jusqu’à ce qu’ils blondissent. Les égoutter et les remettre dans la sauteuse avec la crème de soja et le persil.

– Verser cette préparation dans le risotto en même temps que le parmesan râpé, mélanger et servir aussitôt. Le risotto n’attend pas!

Bonne dégustation…



Mes conseils naturo de l’automne

L’automne, c’est la saison de transition qui nous permet de nous préparer à l’hiver. Pour cela, voici quelques conseils simples pour profiter de cette belle saison.

1. Agir sur la principale source de toxines : Notre alimentation

Un réglage alimentaire s’impose, alors on adopte quelques réflexes simples:

– Certaines combinaisons alimentaires demandent beaucoup d’énergie, encrassent le corps et rendent la digestion plus difficile :
o Ne pas associer céréales et protéines
o Privilégier au contraire les repas à base de légumes et céréales ou de viandes blanches et de légumes.
o Ne pas consommer les fruits en fin de repas

– Consommer de bonnes graisses (action anti-inflammatoire) : huile de colza ou de noix première pression à froid, poisson gras (saumon, anchois, maquereaux, sardines) au moins deux fois par semaine.

– Privilégier la cuisson douce des aliments : éviter le barbecue, la cocotte-minute,…

– Ajouter des épices et des aromates et limiter le sel

– Limiter les produits laitiers, préférer les laits végétaux (riz, épeautre, noisette, amande…)

– Limiter les sucres industriels raffinés

– Boire de l’eau en quantité suffisante, entre les repas.

– Mâcher suffisamment, car c’est la première étape pour avoir une bonne digestion.

– Manger dans le calme, en pleine conscience.

En automne, nous pouvons aussi envisager une petite cure détox :
Notre organisme est programmé pour s’auto-nettoyer deux fois par an, au printemps et à l’automne… Si la nature fait bien les choses, un petit coup de pouce est souvent nécessaire pour permettre à notre corps de repartir à zéro et affronter la nouvelle saison.
La cure détox permet à la fois de faciliter l’élimination des toxines mais aussi de retrouver une nouvelle vitalité et de renforcer le système immunitaire.

Les bons réflexes détox :

– monodiète un ou 2 soirs par semaine pour commencer, puis une journée entière voire plus en fonction de sa vitalité. Cela consiste à consommer un seul aliment (d’origine végétale) ; le raisin est le fruit du moment mais on peut également penser aux carottes, au riz semi-complet ou basmati, aux pommes,…

– Consommer des légumes crus et cuits, des fruits.

– Limiter les viandes rouges, les plats préparés, le sucre blanc et les laitages difficiles à digérer.

Avant de vous lancer dans une détox ou un jeûne, il est préférable de prendre rendez-vous avec votre naturopathe, pour voir quelle méthode vous conviendra le mieux, si votre vitalité est suffisante,… Mais de toute façon, limiter les sucres et aliments raffinés ne pourra pas vous faire de mal, bien au contraire!

2. Pratique d’exercice physique et respiration

Cela permet de stimuler les organes d’élimination ou émonctoires.
Les émonctoires sont « les portes de sortie » de l’organisme. Nous avons 5 organes émonctoires qui sont : les intestins, le foie, les reins, les poumons et la peau.

Une activité physique (même calme) en plein air, au contact de la nature: gymnastiques douces, yoga, pilates, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation permet de stimuler les émonctoires et donc d’éliminer les toxines. A compléter avec une séance de sauna si votre santé le permet. Effet détox garanti!

3. Gestion du stress et des émotions

– Un sommeil suffisant et récupérateur.

Avec le retour de l’automne, la luminosité baisse, l’énergie vient parfois à manquer. Pourtant, loin d’être une fatalité, le changement de saison peut être le moment idéal pour opérer un retour sur soi.
Durant cette saison, il est bon de commencer à allonger son temps de sommeil, en essayant de se coucher un peu plus tôt.

– La cohérence cardiaque est une bonne méthode pour gérer le stress et pour bien respirer.

– La gestion du stress pour retrouver le bien-être psychique et émotionnel:

o Pratique de la relaxation, méditation, sophrologie, yoga, yoga du rire…

o Fleurs de Bach : Rescue pour tous les petits et grands stress de la vie.

 

Je vous souhaite un bel automne, prenez du temps pour savourer cette saison de couleurs, pour prendre l’air et pour prendre soin de vous.

 

A bientôt,

Dominique