Mes conseils naturo de l’automne

L’automne, c’est la saison de transition qui nous permet de nous préparer à l’hiver. Pour cela, voici quelques conseils simples pour vous aider à vivre au mieux cette période. 

 

1.      Adoptez une alimentation saine au quotidien

– Plus de légumes cuits que de cru

– Consommez des légumes de saison (courge, patate douce, châtaignes,…)

– Ajoutez des épices dans vos plats (curcuma, curry, gingembre, cannelle,…)

– Limitez ce qui surcharge l’organisme (alcool, aliments ultra-transformés, plats cuisinés industriels,…)

2.      Si votre vitalité le permet, stimulez vos organes émonctoires pour éliminer les toxines

Monodiète de temps en temps (cela consiste à consommer un seul aliment d’origine végétale ; le raisin est le fruit du moment mais on peut également penser aux carottes, au riz semi-complet ou basmati, aux pommes,…

– Sport, sauna (compléments et plantes drainantes si besoin)

– Soutien des poumons en pratiquant un sport en plein air (marche, vélo,…)

–        Soutien des intestins en consommant des aliments bons pour le microbiote 

3.      Boostez votre système immunitaire 

– Faire une cure de vitamines C et D, de pollen frais, de propolis,… Demandez conseil à votre praticien de santé

4.      En bref, prenez soin de vous ! 

–        Ralentissez le rythme, couchez-vous un peu plus tôt

– La gestion du stress pour retrouver le bien-être psychique et émotionnel: pratique de la relaxation, cohérence cardiaque, méditation, sophrologie, yoga,… et prise de fleurs de Bach

–        Prenez un bain chaud : quelques minutes de sérénité, un moment privilégié où rien ne vient troubler notre quiétude

– Et pensez à ressortir votre lampe de luminothérapie !

Bel automne à tous…🍁


3 conseils naturo pour rééquilibrer votre alimentation

En cette période de rentrée, vous êtes plusieurs à me demander des conseils pour rééquilibrer votre alimentation au quotidien, sans que ce soit trop compliqué et prise de tête.

1. Mettez du plaisir dans votre assiette

Eh oui, c’est un conseil simple et pourtant qui a toute son importance… Je suis persuadée pour que vos bonnes habitudes durent sur le long terme, il ne faut pas être trop restrictif. Et pour que cela fonctionne, il faut qu’on y trouve du plaisir. Pour cela:

– mettez de la couleur dans vos assiettes! Si c’est joli et bien présenté, on mange avec plus de plaisir…

– On remplace un truc bon au goût mais pas top pour la santé, par un truc bon au goût et bon pour la santé

Exemples:

• une bonne pizza maison réalisée avec une farine complète bio et garnie de légumes plutôt qu’une pizza surgelée

• une tartine de pain au levain + purée de noisettes et banane à la place d’une brioche + nutella

• un hamburger maison dans lequel on remplace le pain trop sucré par des pancakes au sarrasin!

• on prépare sa vinaigrette soi-même, avec de la bonne huile de colza ou de noix, première pression à froid, pour leur apport en omégas 3, bien meilleure pour la santé que les vinaigrettes toutes prêtes.

– On persévère : il faut au moins 28 jours pour changer une habitude. On avance pas à pas, une mauvaise habitude à la fois!

2. Prenez votre temps pour manger

On ne le dira jamais assez, mais manger dans le calme et en pleine conscience permet de diminuer les quantités ingérées et de mieux digérer.

La digestion commence dans la bouche grâce aux enzymes digestives de la salive. Plus les aliments sont finement coupés et longuement mastiqués, plus le travail de l’estomac est facilité.

Prenez votre temps lors de vos repas, quitte à poser vos couverts entre chaque bouchée! Vous digèrerez mieux et vous arriverez aussi plus vite à satiété…

Si vous voulez plus de conseils pour améliorer la digestion, je vous invite à lire cet article.

3. Évitez les produits allégés

Lors des régimes restrictifs pour perdre du poids, on fait la chasse aux gras pour alléger les rations caloriques. Je suis aussi passée par là, et c’est une fausse bonne idée sur le long terme…

En effet, les bons gras sont très utiles pour votre organisme et votre système nerveux (santé cardiovasculaire, hydratation de la peau, mémoire,…).

En plus, les bons gras sont rassasiants. Je parle donc ici de bons gras, à savoir les huiles première pression à froid, les petits poissons gras,… et non de saucisse et de lardons, mais ça, vous le savez déjà!

Dans les produits Light, on a remplacé le gras par du sucre, qui nous donne envie de grignoter tout au long de la journée. Fausse bonne idée donc, la mode des produits allégés!

J’espère que ces quelques pistes pourront vous aider à rééquilibrer votre alimentation. Pour plus d’informations pour passer à une alimentation saine, vous pouvez lire mon article ici.

Pour des idées recettes, je vous invite à consulter l’onglet « recettes » dans le menu.

Et pour prendre votre alimentation en main, vous êtes le (la) bienvenue à mon cabinet de Raedersdorf ou en visio, c’est comme vous préférez.

A vous de jouer!


Le macérât huileux de carotte sauvage: pour conserver votre joli hâle de l’été!

Bonjour,

J’avais envie de vous partager une de mes photos de balade en forêt, et d’en profiter pour vous parler des bienfaits du macérât huileux de carotte sauvage.

Mais tout d’abord, connaissez-vous les macérâts huileux?

Les macérâts huileux présentent de nombreux bénéfices pour la peau.

On obtient le macérât huileux simplement en laissant macérer une partie d’une plante dans une huile végétale neutre.

Pour cela, on place un végétal dans un récipient en verre translucide non teinté et on le recouvre d’huile végétale. Puis, après fermeture du bocal ou du flacon, on doit l’exposer en plein soleil dans un espace où il recevra les rayons lumineux toute la jumée, du soleil levant au sojeil couchant.
Après expostion, on poura utiliser cette huile devenue médicinale.

À la différence des huiles végétales, les plantes utilisées pour fabriquer les macérâts huileux ne produisent pas d’huile. C’est pourquoi celles-ci sont infusées dans une huile végétale déjà existante. On utilise principalement les huiles vierges de tournesol ou d’olive pour créer le macérât.

Propriétés du macérat de Carotte sauvage :

  • Autobronzant naturel
  • Riche en provitamine A et en bêta-carotène, elle prépare la peau au soleil et lui donne un léger effet de bronzage.
  • Assouplit et hydrate la peau.
  • Antioxydant, le macérat huileux de Carotte sauvage capte les radicaux libres et lutte ainsi contre le vieillissement de la peau.
  • Cicatrisante, elle peut être utilisée sur les eczémas et l’acné

Mode d’emploi

Appliquer délicatement une noisette en massage sur les zones concernées jusqu’à complète pénétration du produit, matin et/ou soir ou le mélanger à la crème de soin.

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en aromathérapie, hydrolathérapie et phytothérapie. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les macérats huileux, je vous invite à lire l’ouvrage Les huiles de fleurs solarisées du Docteur Claudine Luu, aux Editions Dangles.

A bientôt,

Dominique


Faire son savon liquide maison

La recette du savon liquide maison au savon de Marseille est certainement l’une des plus simples et des plus faciles à réaliser. Elle vous permettra d’obtenir un produit 100 % naturel, efficace et écologique.

Suivez le guide pour fabriquer votre propre savon liquide !

Voici les ingrédients 2 grands flacons:

  • 1L d’eau
  • 4 cuillères à soupe de savon en paillettes (vous pouvez aussi râper votre savon de Marseille ou vos restes de savons)
  • 6 cuillères à café de glycérine
  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale
    (aujourd’hui, j’ai utilisé de l’huile d’olive, mais vous pouvez aussi utiliser de l’huile d’amande douce ou de l’huile d’avocat)
  • En option : 12 gouttes d’huile essentielle ou 20 gouttes d’hydrolat (personnellement, je ne mets rien).

La recette:

  • Faire bouillir l’eau dans une casserole.
  • Ajouter le savon et mélanger.
  • Ajouter l’huile et mélanger.
  • Hors du feu, ajouter la glycérine. Bien mélanger.
  • Laisser refroidir et ajouter I’HE ou l’hydrolat (si vous voulez en ajouter). Mélanger.
  • Lorsque le mélange commence à épaissir,
    transvaser dans des flacons propres et secouer régulièrement le premier jour.

❤️J’espère que cette recette vous a plu.
➡️Si vous la testez, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire…


La bardane, LA plante de la peau

🌱 La bardane (arctium lappa) est LA plante de la peau par excellence:

  • dépurative
  • détoxifiante
  • séborégulatrice
  • sudorifique

🌱Elle est également hépato-protectrice et hypoglycémiante.

🌱 Elle va nettoyer le sang des déchets métaboliques, améliorer les terrains surchargés et permettre d’éliminer les toxines par la voie cutanée.

Elle est particulièrement intéressante en cas de troubles cutanés comme les dermatoses suintantes (acné, eczéma suintant), psoriasis, peau grasse, mycoses cutanées, cuir chevelu gras…

L’info en ➕: démarrer à petite dose car avec son effet détox, elle peut accélérer la sortie des boutons dans un 1er temps… avant de régresser et disparaître. Bien choisir son timing pour débuter la cure!

🫖 Utilisation:

  • en tisane: comme on utilise une partie dure de la plante (la racine), il faut la faire bouillir.
    Pour 2 tasses de décoction : porter à ébullition 1 cuillère à soupe de racines de Bardane dans 500ml d’eau. Maintenez à feu très doux pendant 10mn puis consommer.
  • Vous pouvez aussi trouver la bardane en teinture mère ou en gélules (en pharmacie ou magasin bio).

❗️La bardane est contre-indiquée si vous prenez un
traitement hypoglycémiant et chez les femmes enceintes (stimulante utérine).

‼️ Respectez les précautions d’emploi et demandez l’avis d’un expert.

🌸 Si vous avez des problèmes de peau et que mes conseils vous intéressent, vous pouvez vous procurer mon ebook « Une belle peau avec la naturopathie » ou prendre rendez-vous avec moi pour un bilan.

➡️ Abonnez-vous pour plus d’infos santé!


La mélisse: La plante anxiolytique

La mélisse (Melissa officinalis), communément appelée citronnelle, est une plante vivace appartenant à la famille des lamiacées.

Son nom vient du grec et signifie : feuille à Abeilles.

Elle est originaire de l’est du bassin méditerranéen, mais on en trouve dans toute l’Europe.

Comment reconnaître la mélisse ?

On peut la confondre avec la menthe mais la mélisse a un petit goût citronné qui lui donne sa singularité. C’est en la frictionnant entre les doigts qu’on va sentir l’odeur de citron. Ses feuilles sont plutôt grandes, de forme ovale et dentelées.

Propriétés de la mélisse:

– Au niveau du système nerveux: la mélisse est calmante.

Elle soulage le stress, la nervosité et favorise le sommeil. L‘utilisation de la mélisse le soir peut permettre un meilleur endormissement, surtout si les difficultés du sommeil sont causées par un stress trop important et une rumination mentale vous empêche de glisser sereinement vers un sommeil réparateur.

– Système digestif: Grâce à son côté calmant, la mélisse peut soulager les troubles gastriques mineurs, de type brûlures gastriques et remontées acides, particulièrement si ceux-ci sont causés par le stress.

Elle possède également des vertus antispasmodiques qui calmeront l’ensemble du système digestif.

Antioxydante: La mélisse aide à prévenir les dommages oxydatifs provoqués par une multiplication des radicaux libres dans notre corps.

Comment utiliser la mélisse ?

La mélisse est très efficace surtout lorsqu’elle est utilisée fraîche ou tout fraîchement séchée (les feuilles doivent encore être très vertes… si elles sont marrons, elle n’aura plus trop de vertu!).

– 2 cuillères à café de feuilles de mélisse par tasse
– Laissez infuser 10 minutes dans 15 cl d’eau chaude.
– Toujours bien couvrir le récipient pour ne pas perdre les huiles essentielles.

Précautions d’emploi:

– Il est déconseillé de cumuler la mélisse avec un autre traitement sédatif ou un traitement pour les
troubles de la thyroide.

– déconseillée aussi aux personnes qui ont un glaucome

Pour conclure:

Même si les vacances approchent à grands pas, l’anxiété peut nous empêcher de les vivre sereinement…

Alors, si vous vous sentez stressé, buvez une petite tisane en fin de repas.

Si malgré tout, vous êtes de nature stressée, il y a de nombreuses techniques naturelles pour
mieux gérer votre stress… J’en parle dans de nombreux articles, dont celui-ci.

A bientôt,

Dominique


Le bourgeon de châtaignier: bourgeon de la circulation

Qui dit retour des beaux jours, dit arrivée des jambes lourdes pour certains d’entre nous. J’avais écrit un article sur le sujet ici et sur l’alimentation « anti-jambes lourdes » ici.

Aujourd’hui, je vais vous parler plus spécifiquement du macérât de bourgeons de châtaignier car il est apprécié pour ses qualités de draineur du système lymphatique.

Il est conseillé en cas de mauvaise circulation ayant pour conséquence des problèmes de membres lourds et est plus efficace sur les membres inférieurs (jambes et chevilles).

Il combat également la cellulite et les œdèmes.

C’est aussi un grand draineur du système veineux et il traite efficacement les varices externes et internes (varices vaginales et vulvaires, hémorroïdes), les varicosités.

Il s’oppose aux phénomènes de stase, tonifie la paroi veineuse et sera d’une grande utilité dans les traitements lésionnels de la veine comme les érythèmes variqueux ou les ulcères veineux.

Modalités de prise: 
  • À prendre en dehors des repas 3 fois par jour, entre 5 et 15 gouttes par jour (macérât concentré) ou entre 50 et 150 gouttes par jour (macérât dilué D1)
  • Cures de 3 semaines, renouvelées 3 fois, avec une interruption d’une semaine entre chaque.
Précautions d’emploi: 
  • Le macérat de bourgeons de châtaignier est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons de châtaignier est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.
  • ❗️En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les conseils proposés ne se substituent pas à un traitement médical en cours. ❗️

Et vous, avez-vous les jambes lourdes à l’arrivée des beaux jours?


Mes conseils naturo pour être zen et en pleine forme pour les examens

En cette période de révisions intenses, il est important de prendre soin de vous et d’adopter une bonne hygiène de vie. Et cela passe en tout premier lieu par une alimentation saine et équilibrée, mais aussi par la pratique d’une activité physique régulière, par un sommeil de qualité et par une gestion de votre stress et de vos émotions.

Alimentation

– Misez sur 3 à 4 repas par jour et évitez les grignotages entre les repas

– Faites la part belle aux fruits et aux légumes de saison

– Abusez d’aliments riches en omega-3 (poissons gras, huiles de colza, graines de lin…) qui agissent sur l’humeur et favorisent une meilleure connexion cérébrale.

– Au petit déjeuner, consommez des protéines car elles sont utiles pour la synthèse des neurotransmetteurs comme la dopamine et la noradrénaline qui favorisent l’attention, l’apprentissage et la concentration.

Exemples de petits déjeuners à index glycémique bas, parfaits pour bien démarrer la journée : thé nature sans sucre, pain de seigle ou pain complet bio, 10 g de beurre, 1 œuf à la coque ou 1 tranche de jambon blanc ou 1 portion de fromage (chèvre ou brebis), 1 fruit.

– Au goûter, privilégiez les oléagineux comme les amandes, les noisettes, les noix… ils vous apporteront des minéraux et du zinc, l’idéal pour maintenir vos neurones en parfait état de fonctionnement. Accompagnez les d’un fruit et d’une boisson non sucrée.

– Au diner, misez sur les féculents pour vous préparer au sommeil et fuyez les repas trop copieux, trop gras ou trop riches en protéines animales.

– Limitez les excitants (café, boisson énergétique, alcool), les sucres raffinés et les plats industriels. Essayez de privilégier le ‘’fait-maison’’.

– Une bonne hydratation en continu est indispensable pour ne pas souffrir de migraines ou avoir des soucis de concentration. Buvez en alternance une tisane, une eau du robinet de bonne qualité (pure ou agrémentée de menthe, de citron, de thym, de romarin, de concombre, de gingembre…) et une eau riche en magnésium (Contrex, Hépar…).

Sommeil

Bien dormir est primordial car c’est pendant la nuit que notre cerveau organise, traite et mémorise les informations reçues pendant la journée.

Certains aliments consommés le soir peuvent favoriser le sommeil : pomme de terre, salade, dinde, ananas, banane, châtaigne, germe de blé… Pourquoi ? Car ils contiennent du tryptophane, un acide aminé précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Il est important de se coucher tôt et à des heures régulières. Sinon c’est l’épuisement assuré le jour J ! Alors essayez de vous coucher à une heure raisonnable… même si ce n’est pas facile !
Vous pouvez instaurer un petit rituel du coucher, et pourquoi pas le partager en famille comme par exemple prendre une tisane à base de passiflore, d’aubépine ou de tilleul, des plantes reconnues pour induire le sommeil.

Stress & Emotions

Certaines huiles essentielles peuvent vous accompagner pour lutter contre l’anxiété, vous calmer et favoriser le sommeil. Il s’agit par exemple de la lavande vraie, du petit grain bigarade et de la camomille noble. Vous pouvez les utiliser en massage sur le plexus solaire (en dilution à 20% dans une huile végétale), ou en diffusion atmosphérique à l’aide d’un diffuseur d’huiles essentielles.

Les Fleurs de Bach trouvent aussi toute leur place dans cette période de préparation d’examens. Elles vous aident à gérer vos émotions pour retrouver confiance (Crab apple, Larch, Mimulus, Walnut, Wild rose) ou apaiser le trac (Chestnut bud, Clematis, Oat, White chestnut, Wild rose). Juste avant de passer une épreuve, le complexe Rescue est le soutien anti-panique.

Des techniques respiratoires comme la cohérence cardiaque peuvent vous aider à gérer vos émotions et votre stress.

Et bien sûr, prenez le temps d’aller prendre l’air et de faire votre sport préféré… rien de tel pour garder la forme et être zen à la fois!

Enfin, un climat familial détendu et apaisé est important pour une bonne préparation et la réussite aux examens… Toute la famille est donc concernée! Car souvent, ce sont les parents les plus stressés, parole de maman 😬

Bonne journée et bonne dernière ligne droite jusqu’aux vacances ☀️


Le bourgeon de framboisier: allié de la femme

Connaissez-vous les bienfaits du bourgeon de framboisier?

Le macérât de bourgeons de framboisier est un régulateur hormonal, il influe sur la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone pour le bien-être de la jeune fille et de la femme, de la puberté à la ménopause.

Voici les situations pour lesquelles le bourgeon de framboisier pourrait être utile:

Lors de cycles irréguliers

Il peut aider en cas de retard des règles ou cycles irréguliers, comme c’est souvent le cas lors de l’arrêt d’un moyen de contraception hormonale.

Le framboisier peut aider le cycle féminin à se remettre naturellement en place et donc d’éviter un dérèglement tardif.

Syndrome prémenstruel

Le macérât de bourgeons de framboisier régule et stimule les fonctions ovariennes, libère les tensions avant et pendant les règles, d’où son intérêt pour soulager les inconforts du syndrome prémenstruel.

Pré-ménopause et ménopause

Le macérât de bourgeons de framboisier va
diminuer les désagréments liés à la pré- ménopause et ménopause, comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, la rétention d’eau,…

Modalités de prise

– 5 gouttes pures ou avec peu d’eau (1/2 verre), 3 fois par jour, en dehors des repas sur 1 ou 2 jours si les désagréments sont passagers.

– Soit en fond pour éviter la problématique si celle-ci se présente à chaque cycle : 5 gouttes 3x/jour, 3 semaines par mois (dès 13 ans).

Précautions d’emploi:

Compte-tenu de son action sur les hormones féminines, le bourgeon de Framboisier ne devra pas être utilisé avant 13 ans, pas chez la femme enceinte, ni chez les femmes ayant des antécédents de pathologies hormono-dépendantes.

La présence de glycérine peut augmenter la glycémie des patients diabétiques.

❗️Il est bien évidemment nécessaire de demander conseils à son médecin et/ou naturopathe avant de prendre un complément alimentaire, même s’il s’agit d’un extrait naturel!


Action du bourgeon de framboisier sur l’accouchement

En faisant une cure de 5 gouttes 3 fois par jour pendant la semaine qui précède le terme, les feuilles de framboisier permettent un bon fonctionnement de l’utérus, ce qui facilite l’accouchement par la suite.


Et vous, avez-vous déjà testé des alternatives naturelles pour calmer vos douleurs liées aux règles ou les inconforts liées à la ménopause?


Zoom sur le bourgeon de cassis

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie que j’utilise souvent car elle est très efficace.

Qu’est ce que la gemmothérapie?

La gemmothérapie est l’action de soigner avec des bourgeons. Il s’agit alors d’utiliser une forme concentrée des propriétés de la plante, présente dans les bourgeons. Pour les utiliser on les fait macérer dans un mélange de glycérine, d’alcool et d’eau afin de créer ce qu’on appelle un macérat.


Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de la star de la gemmothérapie: le bourgeon de cassis! Il a une action « cortison-like » , cela veut dire qu’il va agir comme de la cortisone naturelle (mais sans les effets secondaires).


Dans quels cas l’utiliser?

Pour diminuer les réactions allergiques: il sera votre allié si vous souffrez de rhume des foins notamment. Il agit aussi efficacement sur l’asthme et les bronchites chroniques.


en cas d’inflammations, par son action anti-inflammatoire et drainante (il va aider à évacuer les déchets comme l’urée, l’acide urique…):

  • articulaires: arthrite, arthrose, …
  • musculaires
  • des tendons: tendinites
  • en cas de traumatismes: entorse, contusion…
  • anti-rhumatismal

Le bourgeon de cassis améliore la souplesse des ligaments et tendons et contribue à la consolidation des fractures.

– Pour son action anti-fatigue et anti-stress: le bourgeon de cassis va pallier à un manque de cortisol, hormone « booster » normalement sécrétée par les glandes surrénales. Quand celles-ci sont épuisées, apparaît alors une grande fatigue, qui peut aboutir au burn-out.


Modalités de prise:

La posologie est à adapter à chacun, mais en général une prise de 5 à 10 gouttes 1 à 2 fois par jour, dans 1 peu d’eau, en-dehors des repas ( avant 16h car effet dynamisant).

Bien sur l’utilisation des bourgeons s’inscrit dans une démarche holistique, il est indispensable de faire un travail de terrain et en profondeur (alimentation, exercice physique, gestion du stress,…) pour obtenir des résultats satisfaisants et durables dans le temps.

Connaissiez-vous les bienfaits du bourgeon de cassis? L’avez-vous déjà testé?