3 conseils naturo pour prendre soin de son microbiote

L’intestin et son microbiote jouent un rôle primordial pour notre bien-être et notre santé.

Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) est l’ensemble des micro-organismes (principalement bactéries et levures) qui vivent en symbiose au sein de l’intestin.

Quel est le rôle du microbiote intestinal ?

Les chercheurs s’intéressent de plus en plus au rôle du microbiote intestinal. Aujourd’hui, nous savons qu’il joue un rôle essentiel dans notre santé puisqu’il intervient dans diverses fonctions de notre organisme : digestives, métaboliques et neurologiques. Il est étroitement lié à l’immunité mais aussi au développement d’allergies.

Lorsque notre flore intestinale est déséquilibrée, nous parlons de dysbiose. Son impact sur la santé peut alors être multiple : fatigue, diarrhées, constipation, ballonnements, déficit immunitaire ou troubles de la digestion. La dybiose peut aussi être impliquée dans certaines maladies plus sérieuses.

Vous l’aurez compris, il est donc important de prendre soin de son microbiote.

Voici 3 conseils simples à mettre en place pour prendre soin de votre microbiote:

1. Consommez suffisamment de fibres

Les fibres sont la nourriture de nos bactéries intestinales.
On les trouve dans les fruits, les légumes, les oléagineux, les graines, les céréales semi-complètes ou complètes, les fruits secs, les légumineuses…


Un manque de fibre est associé à un appauvrissement du microbiote intestinal, ce qui peut-être à l’origine de troubles digestifs mais aussi d’inflammation dans tout le corps.


Pour l’éviter, essayez de consommer au moins un légume à chaque repas et choisissez les pâtes / riz / pain semi-complets bio plutôt que
blancs.

2. Limitez les aliments trop sucrés

L’excès de sucre favorise les fermentations intestinales et peut mener sur le long terme à des dérèglements du microbiote, voire à des candidoses.

Idéalement :

– Evitez les produits industriels, les plats préparés, les charcuteries sous vide, le sucre blanc..

– Commencez votre journée par un petit-déjeuner riche en protéines et en bons gras (idées de petit-déjeuner ici) et évitez les desserts en fin de repas.

– Privilégiez le sucre de coco et le sucre complet.

– Préparez des goûters maison, en réduisant la teneur de sucre dans votre préparation (votre gâteau sera bon même avec la moitié de sucre!)

3. Consommez des aliments riches en probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries qui vont venir soutenir et enrichir votre microbiote.

On en trouve naturellement dans :
• les légumes et jus lacto-fermentés (en magasin bio)
• le kéfir et le kombucha
• les légumes lacto-fermentés
• la choucroute
• le vinaigre de cidre non pasteurisé

Et vous, appliquez-vous déjà ces conseils au quotidien?


3 conseils naturo pour bien digérer

Comment bien digérer? C’est la question qui revient fréquemment, à tout moment de l’année. Après mes conseils pour limiter les ballonnements, je vous partage aujourd’hui mes 3 astuces faciles à mettre en place pour mieux digérer:

  1. Buvez en-dehors des repas

Boire beaucoup d’eau pendant le repas va diluer les sucs digestifs et perturber la sécrétion d’acide chlorhydrique. Or, l’acidité est nécessaire pour digérer les protéines notamment.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les remontées acides sont très souvent causées par un défaut d’acidité dans l’estomac, et non à un excès d’acide chlorhydrique.

Pour bien digérer, je vous conseille de boire au maximum 1 verre d’eau à température ambiante pendant les repas.

Mais n’oubliez pas de boire vos 8 verres d’eau par jour. Pour y arriver, le plus simple est de commencer dès le réveil! Pour connaître les signes qui montrent que vous ne buvez pas assez d’eau, et en apprendre plus sur l’hydratation, je vous invite à lire cet article.

2. Mangez dans le calme et mâchez

 Il est très important de manger dans un endroit calme, sans télévision, sans stress et d’être assis confortablement, de prendre le temps, pour bien mâcher les aliments. Dès le début de la mastication, le processus de digestion commence. Les enzymes présentes dans la salive, comme l’amylase, amorcent dès ce moment la transformation des féculents. Cela facilitera le traitement des glucides dans le côlon droit.

De plus, la mastication permet une meilleure reconnaissance des signaux de faim et de satiété. Le mécanisme par lequel nous ressentons la satiété demande une vingtaine de minutes pour se manifester.

3. Evitez le café en fin de repas

Le café entraîne une vidange gastrique et donc une arrivée prématurée des aliments dans l’intestin grêle, avant que aliments digérés aient été correctement décomposés.

Le mieux est donc de consommer votre café minimum une heure après le repas.

Comme vous pouvez le voir, ces 3 conseils sont faciles à mettre en place. Je vous conseille vivement des les tester si vous avez des soucis pour digérer.

Si vos difficultés de digestion persistent malgré tous ces conseils, il serait bon de consulter un naturopathe pour avoir des conseils plus personnalisés.

A bientôt,

Dominique


3 conseils naturo pour éviter les ballonnements


Ballonnements, ventre qui gonfle…. ce sujet est
très souvent évoqué lors de mes consultations.

Voici 3 conseils simples à mettre en place pour limiter les ballonnements:

🍓 Mangez les fruits au goûter ou 30 minutes avant les repas
Tous les aliments ne se digèrent pas de la même façon. Si l’on consomme des fruits en fin de repas, ces derniers vont gentiment « attendre leur tour » dans l’estomac après la viande et les féculents et vont fermenter.

Le résultat: Des gaz et une digestion ralentie. On préférera donc les fruits comme en-cas.

🍰 Ne terminez pas votre repas par du sucré


Desserts autorisés: une compote de pommes sans sucre ajouté, un fruit cuit ou 1 carré de chocolat noir!


🍝 Privilégiez les repas dissociés


Combiner les féculents avec des légumes verts, ou les protéines avec les légumes verts, mais évitez de combiner protéines et féculents ensemble.


Pourquoi? l’amidon présent dans les céréales, demande un pH relativement basique dans l’estomac, pour être digéré, de l’ordre de 5,5. Tandis que la protéine demande un pH très
acide dans l’estomac pour être digéré (environ 2.5). Ainsi, mélanger un aliment qui demande
un pH à 2,5 pour être digéré avec un amidon
qui nécessite un pH à 5,5 déclenchera une
réponse d’un pH moyen de l’estomac (vers 4)
qui fera que ni l’un ni l’autre ne sera correctement digéré. Les amidons vont alors fermenter et les protéines se putréfier..
conduisant à des ballonnements.

La prise de charbon végétal actif ou d’argile
pourra soulager sur le moment et éviter ponctuellement les ballonnements, mais pour s’en débarrasser sur du long terme, un changement d’hygiène alimentaire sera indispensable.


Contactez-moi si vous êtes concerné par ce
problème et que vous avez besoin de conseils.


A bientôt,
Dominique


Mes conseils pour bien digérer

Ballonnements, nausées, lourdeurs, maux de tête après les repas,… de nombreuses personnes ont du mal à digérer leur repas.

Je vous donne aujourd’hui 4 conseils pour que tous ces désagréments ne vous concernent plus:


Premier conseil simple, mais qu’il ne faut pas négliger pour faciliter la digestion et réduire les gaz intestinaux ou flatulences: mastiquez. Il est très important de manger dans un endroit calme, sans télévision, sans stress et d’être assis confortablement, de prendre le temps, pour bien mâcher les aliments. Des le début de la mastication, le processus de digestion commence. Les enzymes présentes dans la salive, comme l’amylase, amorcent dès ce moment la transformation des féculents. Cela facilitera le traitement des
glucides dans le côlon droit.


Deuxième conseil : Evitez le sucre
Les sucres simples et les fruits devraient être mangés loin des repas. Autrement, ils seront amenés à séjourner trop longtemps dans l’estomac et à commencer un processus de fermentation qui créera des gaz dès l’intestin grêle.
Evitez dans ce cas tout dessert sucré et privilégiez les fruits en collation, loin des repas.
Notons que des ballonnements touchant surtout le côlon gauche sont liés à un
excès de protéines.

Troisième conseil: Avoir une flore intestinale saine

Assurez-vous d’avoir de bonnes bactéries dans vos intestins. Ce sont les probiotiques. Ces «bonnes bactéries» colonisent la flore
intestinale et vaginales et luttent contre la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses, des ballonnements, des flatulences ou des vaginites.

Consommez des repas comportant des probiotiques naturels (légumes lactofermentés comme la choucroute, les betteraves ou les carottes en
début de repas)..

Quatrième conseil : Privilégiez les aliments riches en fibres (bananes, asperges, artichauts, oignons, ail, topinambours, avoine, orge et la plupart des légumineuses, ou le miso en Orient, riche en enzymes et en prébiotiques).

Si les ballonnements et difficulté de digestion persistent malgré tous ces conseils, il serait bon de consulter un naturopathe pour avoir des conseils plus personnalisés.