Le Vitaliseur de Marion

Aujourd’hui, l’alimentation est au cœur des préoccupations de chacun. Je vais vous parler aujourd’hui de la cuisson à la vapeur douce.


Connaissez-vous le Vitaliseur de Marion pour cuisiner à la vapeur douce?

Nous prenons de plus en plus conscience de l’importance des éléments vitaux contenus dans les aliments: vitamines, oligo-éléments et sels minéraux. Le corps en a besoin chaque jour pour se régénérer et vivre au mieux.

Ces éléments doivent rester vivants pour être utiles à l’organisme.

C’est ce qui fait le caractère unique du Vitaliseur contrairement aux cuissons traditionnelles qui dépassent toutes largement 100° :

– Il maintient la température de la vapeur constante en la régulant. Il cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs alors que les mauvaises graisses, toxines et pesticides sont éliminés en tombant dans l’eau de cuisson.

– le Vitaliseur peut être utilisé pour cuire, réchauffer, mijoter, décongeler, fondre au bain marie,…

Voici des exemples de cuisson au Vitaliseur:

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Vitaliseur ou pour recevoir un code de parrainage qui vous permettra d’obtenir un tarif préférentiel (valable cinq jours sur une commande d’un ou plusieurs produits) en commandant directement sur le site shop.vitaliseurdemarion.fr, envoyez-moi un mail à l’adresse dominiquestrassel@gmail.com


Bonne journée,

Dominique


Tajine de légumes d’hiver

Envie d’un plat végétarien à base de légumes d’hiver mijotés pour le repas de ce soir?

Je vous conseille de tester sans attendre cette recette de tajine de légumes d’hiver. Ce plat réconfortant vous apportera une bonne ration de légumes, des protéines végétales (pois chiche) et des épices.

Inclure les épices dans votre quotidien est un bon moyen de combattre efficacement l’inflammation chronique grâce à leur teneur en antioxydants.

Ingrédients : (pour 4 personnes)

  • 2 poireaux
  • 4 carottes
  • 1 navet
  • 1 petite boîte de pois chiches (ou de pois chiches préparés par vos soins)
  • une boîte de tomates concassées
  • 1 oignon
  • Huit pruneaux dénoyautés (ou des abricots secs)
  • 1/2 cuillère à café de curcuma
  • ½ cuillère à café de coriandre moulue
  •  ½ cuillère à café de cumin moulu
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation:

Laver et éplucher tous les légumes ; couper les carottes en rondelles épaisses, les poireaux en tronçons de 3 cm environ et le navet en petits dés.

Dans une cocotte à fond épais, faire chauffer l’huile d’olive. Ajouter l’oignon et laisser revenir. Ajouter le sel, et les épices (curcuma; coriandre et cumin), puis les carottes et le navet ; laisser mijoter 10 minutes (Ajouter un peu d’eau si besoin).

Ajouter les poireaux, les tomates coupées en dés et les pruneaux dénoyautés, coupés en 2 (ou les abricots secs).

Laisser mijoter 15 minutes.

Ajouter les pois chiches égouttés, poivrer puis laisser cuire encore 5 minutes.

Servir avec de la semoule (ou de semoule de riz si vous êtes intolérants au gluten) pour un plat complet.

Prenez bien soin de vous.

Belle soirée,

Dominique


Ramen au poulet à ma façon

Bonjour à tous!

Je vous propose aujourd’hui un plat qui réchauffe, rapide à préparer et franchement bon: le ramen. Il s’agit de pâtes (ramen) cuites dans un bouillon avec de la viande ou volaille et des légumes, le tout assaisonné de miso.

Ingrédients: (pour 2)

  • 1 blanc de poulet ou de dinde en fines lamelles ou de tofu fumé
  • 2 gousses d’ail en fines lamelles
  • 1 petit oignon émincé
  • 2 carottes en bâtonnets
  • Quelques fleurs de brocoli
  • 50 gr de champignons noirs déshydratés
  • 120g de nouilles chinoises de blé (ramen) ou de nouilles au sarrasin pour une version sans gluten (nouilles Soba)
  • 2 cuillères à soupe de sauce nuoc mam.
  • 2 cuillères à soupe de miso rouge
  • 1 cuillère à soupe de gingembre en poudre
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja claire
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1/2 bouillon cube de légume

Préparation:

  1. Faire tremper les champignons noirs pendant au moins 1 heure dans de l’eau.
  2. Porter 1,5 litre d’eau à ébullition dans une casserole , ajouter le bouillon de légume.
  3. Une fois le bouillon dissout, ajouter le miso rouge et battre avec un fouet pour bien dissoudre la pâte.
  4. Ajouter la sauce soja et le nuoc mam.
  5. Dans un wok, faire revenir quelques minutes dans l’huile d’olive le poulet (ou la dinde ou le tofu) avec l’ail, l’oignon,les carottes, le brocoli et le gingembre en poudre, puis déglacer avec le vinaigre de riz.
  6. Ajouter les champignons égouttés et le bouillon.
  7. Cuire une vingtaine de minutes à feu doux, pour entretenir une très légère ébullition.
  8. Rajouter les nouilles chinoises et cuire le temps indiqué (2 minutes pour moi).
  9. Bien mélanger et servir dans des bols.
Ramen au poulet

Pour varier les plaisirs, vous pouvez choisir d’autres légumes comme le poireau, des pousses d’épinards,… et rajouter un œuf mollet au moment de servir.

Je vous conseille de tester, vous ne serez pas déçus!

Belle journée ❄️🛷☃️


Prolongez les bienfaits de l’été avec une cure détox

L’automne arrive à grands pas, c’est le bon moment d’envisager une cure détox automnale purifiante et revitalisante, pour conserver les effets du soleil et aborder la saison froide en toute quiétude.

Notre organisme est programmé pour s’auto-nettoyer deux fois par an, au printemps et à l’automne. Si la nature sait bien le faire, un petit coup de pouce est souvent nécessaire pour permettre à notre corps de repartir à zéro grâce à un petit rééquilibrage alimentaire.

En effet, notre alimentation est notre principale source de toxines. En adoptant quelques réflexes simples, la cure détox permet de faciliter l’élimination des toxines, de retrouver de la vitalité et de renforcer le système immunitaire. Une solution parfaite pour faire le pont entre l’été et le retour du froid.

Comment savoir si vous avez besoin d’une détox?

Voici les 10 signes qui montrent que votre corps a besoin d’éliminer des toxines:

– vous êtes constamment fatigué

– vous êtes ballonné et votre transit tourne au ralenti

– vous avez des problèmes de peau: boutons, démangeaisons, rougeurs, teint terne.

– vous avez fréquemment des maux de tête

– vous êtes stressé

– vous dormez mal

– vous avez la sensation que votre mental est brouillé


– vous accumulez les douleurs articulaires ou musculaires

– vous tombez souvent malade 

– vous avez du mal à perdre du poids.



Si vous êtes concerné par l’un de ces signes, il y a des chances pour que votre organisme ait sérieusement besoin d’une détoxification, ce programme détox est donc fait pour vous!

La cure détox naturo va vous permettre de vous délester du superflu et de retrouver un mieux-être général.

Je vous propose un programme complet, avec 7 jours de menus (déclinable sur 21 jours), des recettes simples, rapides et de saison, ainsi qu’une liste de courses pour 1 semaine, histoire de gagner du temps!

Coût du programme:

– 35€, en version pdf imprimable.

Si vous êtes intéressé par mon programme detox, envoyez-moi un mail, et je vous expliquerai les modalités pour le recevoir dans votre boîte mail.

Bonne journée,

Dominique


Pourquoi manger coloré?

Les végétaux sont tous différents: par leur forme, leur texture, leur goût, mais surtout par leur couleur!

Nous pouvons classer nos végétaux en 4 groupes de couleurs: vert, orange, rouge et bleu/violet, chaque groupe correspondant à une famille d’antioxydants.

🍏 🥦🥒🥬🥝🍑🍊🥕🌶🍎🍒🍉🍓🍆🍇

Les différents antioxydants:

– La chlorophylle: dans tous les végétaux verts (épinard, brocoli, chou vert, chou kale, concombre, courgette, salade verte, pomme verte, kiwi,…).

Bienfaits: amélioration de la digestion, meilleure immunité, cicatrisation,…

❗️La chlorophylle est sensible à la chaleur : il est donc préférable de manger ces aliments frais, crus et avec la peau si d’origine biologique.

– Bêta-carotène: dans les végétaux oranges (carottes, abricots, melons, courges, poivrons jaunes, les oranges, mandarines, mangues,… )

Bienfaits: protège la peau des méfaits du soleil, contribue à protéger l’organisme d’un vieillissement prématuré.

❗️L’absorption optimale du bêta-carotène contenu dans les végétaux demande la présence d’un peu de matière grasse. Si vous prenez un jus de carotte ou un jus d’abricot en collation, ajoutez une ou deux noix à votre collation ou quelques gouttes d’huile d’olive dans votre jus.

Lycopène: dans les végétaux de couleur rouge (tomates, poivrons rouges, cerise, groseille, framboises, fraises,… ).

Bienfaits: Antioxydant très puissant qui intervient dans la prévention du vieillissement de la peau, du risque cardiovasculaire, de la survenue de certains cancers,…

Antocyanes: dans les végétaux bleus/violets (aubergine, betterave rouge, chou rouge, raisin noir, myrtilles, mûre, prune, figue,…)

Bienfaits: action sur le système cardio-vasculaire et sur le système immunitaire, action anti-vieillissement cellulaire, meilleure élasticité de la peau,…

Conclusion:

La diversité dans nos assiettes permet d’avoir un bon équilibre alimentaire, d’éprouver du plaisir à cuisiner et à manger tout en couvrant nos besoins en antioxydants.

En cette période estivale, profitez de tous les fruits et légumes de saison, à chaque repas. En crudités, jus, cuits à la vapeur,… il existe mille façon de les consommer. A vous de jouer!

Bonne journée,

Dominique


Nouilles de riz aux légumes, crevettes caramélisées et sauce tamari

Je vous propose aujourd’hui de réaliser une recette rapide et colorée, à décliner avec vos légumes de saison préférés, assaisonnée de sauce tamari!

Connaissez-vous la sauce tamari?

D’origine japonaise, la sauce tamari ressemble à s’y méprendre à la sauce soja, qui elle est chinoise.

Mais leurs différences ne s’arrête pas leur pays d’origine!

Les 2 sauces sont issues de la fermentation de fèves de soja. Contrairement à la sauce soja, la sauce tamari ne contient pas de blé, elle est donc un condiment pur soja fermenté, et 100% sans gluten.

Version saine et liquide du bouillon cube, la sauce tamari se marie aussi bien à la cuisine occidentale qu’orientale.

Elle est idéale pour intensifier le goût des soupes, des légumes sautés, des sauces pour la salade (je l’utilise à la place du Maggi, condiment très utilisé en Alsace mais riche en glutamate), dans les woks ou encore en marinade.

A consommer avec parcimonie, car elle contient des quantités non négligeables de sodium, même s’il existe maintenant des versions allégées en sel en magasin bio.

Enfin, choisissez si possible une sauce tamari traditionnelle, d’origine biologique et non pasteurisée, car elle sera riche en probiotiques pour renforcer flore intestinale.

Bonne journée,

Dominique


Pancake de chou fleur

Je vous propose aujourd’hui une manière différente de cuisiner le chou-fleur; cette recette plaira sans aucun doute à tous, même aux enfants!

Ingrédients:

  • 600gr de chou-fleur (ou 300gr de chou-fleur et 300gr de brocoli)
  • 75gr de farine de riz
  • 1 œuf
  • 50gr de parmesan
  • 1gousse d’ail
  • Huile d’olive pour la cuisson
  • Sel
  • Poivre

Préparation:

– Laver les fleurettes de chou-fleur. Les faire cuire à la vapeur 15 min.

– Mélanger l’œuf avec la farine, le parmesan, l’ail pressé, du sel et du poivre dans un saladier.

– Ajouter le chou-fleur et l’écraser à la fourchette pour obtenir une préparation homogène.

– Verser un peu d’huile dans une poêle.

– Déposer 4 grosses cuillères à soupe de pâte pour obtenir des palets.

– Faire dorer de chaque côté.

Servir chaud, avec une salade en accompagnement.

Bonne journée,

Dominique


Les légumes lacto-fermentés

Connaissez-vous le principe de lacto-fermentation?

Dans notre région, nous consommons presque tous des aliments lacto-fermentés en automne et en hiver; en effet, la choucroute est un aliment lacto-fermenté!

Le chou n’est pas le seul légume qui peut être lacto-fermenté. En Alsace, nous consommons aussi les navets salés (ou süri rüewe, que ma maman cuisine très bien!) mais il est aussi possible de faire lacto-fermenter presque tous les légumes d’origine biologique (sauf les pommes de terre et les légumes gorgés d’eau comme le concombre ou la courgette).

Intérêt des aliments lacto-fermentés:

– Les aliments lacto-fermentés sont une bonne source de probiotiques, ces bactéries importantes pour la santé de nos intestins. De plus, ces aliments contiennent des fibres, donc des prébiotiques (nourriture des probiotiques).

– Parmi les effets santé des probiotiques, et donc des aliments fermentés, on peut citer: (1)

  • Réduction du risque de cancer du côlon
  • Lutte contre la diarrhée (notamment la tourista)
  • Normalisation de la composition de la flore intestinale (y compris après un traitement antibiotique)
  • Amélioration de l’immunité
  • Meilleure tolérance du lactose (via l’activation de l’enzyme lactase qui aide à le digérer)
  • Meilleur contrôle du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin
  • Diminution des symptômes allergiques chez les enfants

– Nos ancêtres avaient l’habitude de préparer des aliments lacto-fermentés car cela leur permettait de conserver les légumes pendant l’hiver. Les légumes ainsi préparés ne perdent pas leurs vitamines, ce qui les rend plus intéressants que les conserves.

– La lacto-fermentation augmente la teneur en vitamines des légumes. En effet, des scientifiques ont trouvé des taux de vitamine C et de vitamines B6 et B12 plus hauts dans les légumes lacto-fermentés par rapport à leurs homologues nature. (1)

Vous l’avez compris, ces aliments sont très intéressants. Pourquoi de pas profiter de ce temps de confinement pour tester et en fabriquer soi-même. C’est tout simple, et il ne faut pas beaucoup de matériel pour en préparer. Il suffit d’eau, de sel gris de mer non traité et sans additifs, et d’un bocal propre.

Pour la préparation, je vous conseille de regarder sur le site Ni cru, ni cuit. Vous y trouverez tous les conseils en fonction des légumes que vous voulez faire lacto-fermenter.

Voici mon pot de carottes que j’ai préparé lundi. Il faudra encore attendre quelques jours avant de pouvoir les déguster…

Je vous parlais ici d’une autre source de probiotiques intéressante, si la macro-fermentation de vous tente pas!

Bonne soirée,

Dominique

Source:

(1): La Nutrition


Taboulé sans gluten

Rapide à préparer, le taboulé est une salade que j’adore. Je vous propose aujourd’hui une version sans gluten. Même si l’on n’est pas intolérants au gluten, il est intéressant d’en diminuer la consommation, pour le bien-être de nos intestins. Car si on y regarde de plus près, on se rend vite compte que l’on en consomme presque à tous les repas, entre le pain, les pâtes, la semoule, les gâteaux,…

J’ai réalisé ce taboulé avec du couscous de riz de la marque Valpibio, mais il est aussi possible de le faire avec du quinoa ou du millet, cela sera aussi très bon!

Point important: je vous conseille de préparer le taboulé au minimum 1 heure avant de le déguster.

Ingrédients: pour 4 portions

– 125 gr de couscous Riz (Valpibio) ou de semoule de riz

– 200 ml d’eau

– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

– 2 cuillères à soupe d’huile de colza première pression à froid

– le jus d’un citron

– 1/2 cuillère à café de sel

– 1 concombre bio

– 1 poivron rouge bio

– 1 poignée de tomates cerise

– quelques radis

– 1 oignon

– 1 belle poignée de menthe

Préparation:

– Faire tiédir l’eau et la verser sur la semoule. Ajouter le sel, les huiles, et le jus de citron. Laisser gonfler pendant 10 minutes.

– Lorsque que la semoule est prête et refroidie, l’égrainer quelques instants à la main.

– Couper le concombre (sans l’éplucher s’il est bio) et le poivron en brunoise ou en petits morceaux, couper les radis en rondelles et les tomates-cerise en 2, émincer l’oignon et hacher la menthe; ajouter le tout à la semoule. Bien mélanger.

– Couvrir et mettre au frais pendant au moins une heure.

Vous pouvez ajouter d’autres légumes, selon vos envies.

Et pour les personnes qui suivent mon programme detox en ce moment, cette recette pourrait être une variante pour le repas de midi, accompagné de tofu aux herbes grillé.

Taboulé à la semoule de riz

Velouté de poireaux et pommes de terre

Pendant le confinement, on ne peut pas aller aussi facilement faire nos courses quand il nous manque un ingrédient. Hier soir, il ne me restait plus que des poireaux, des pommes de terre et des oignons dans mon bac à légumes…

Les enfants n’auraient pas été très malheureux de ne pas manger de soupe, mais je me suis dit que j’allais quand même nous préparer un velouté tout simple, aux poireaux et pommes de terre.

Un repas classique très bon et hyper rapide à préparer!

Ingrédients:

  • 400 grammes de poireaux coupés en morceaux
  • 1 oignon émincé
  • 20 grammes de beurre
  • 600 grammes d’eau
  • 400 grammes de pommes de terre
  • 1 bouillon de légumes en cube
  • Sel et poivre
  • 20 grammes de crème de soja (ou de crème fraîche)
  • 250 grammes de lait d’avoine (ou de lait demi-écrémé)
  • Du persil frais pour la décoration

Préparation:

• Faire revenir l’oignon et le poireau émincés dans le beurre, à feu doux pendant 2 minutes.

• Ajouter les pommes de terre et l’eau, et le bouillon-cube. Laisser mijoter 15 minutes à feu doux.

• Quand les pommes de terre sont cuites, ajouter le lait, la crème, du sel et du poivre. Mixer.

Au moment de servir, décorer avec du persil ciselé.

Bonne journée de confinement. Et surtout, prenez soin de vous… A bientôt!