SOPK et naturopathie

Le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques), c’est quoi?

Le SOPK est un problème hormonal très répandu chez les femmes.

D’après les dernières études, le SOPK touche environ 1 femme sur 10 en France, et 75% d’entre elles souffrent d’infertilité.

Les mécanismes physiopathologiques ne sont pas connus à ce jour. Mais nous savons que c’est l’assemblage d’une multitude de facteurs qui le provoque.

Il entraine une production excessive d’androgènes, en particulier de testostérone, habituellement produite en petite quantité dans l’organisme féminin. Il en résulte une élévation du taux de testostérone dans le sang des femmes concernées.

On retrouve alors de nombreux microkystes autour des ovaires. En théorie les follicules murissent pour se transformer en ovocytes (cellules qui deviendra un ovule), mais l’excès d’androgène bloque cette maturation. Les follicules se remplissent d’eau et deviennent des kystes.

En tant normal, lors de l’ovulation, un des follicule qui a atteint sa maturité, se rompt et libère l’ovule qui pourra éventuellement être fécondé. Après l’ovulation, le follicule se dégénère et devient le corps jaune.

Dans le cas du SOPK, il y a une accumulation de follicules immatures dans l’ovaire, ce qui empêche l’ovulation. C’est la raison pour laquelle, de nombreuses femmes souffrant du SOPK ont peu ou pas de règles et des difficultés à concevoir.

Les symptômes

  • Des troubles de l’ovulation : l’ovulation se faisant mal ou pas, les cycles deviennent irréguliers (plus de 35 à 40 jours) voire absents (aménorrhée). Ils entrainent alors une infertilité dans 50% des cas.
  • Un excès d’hormones mâles (hyperandrogénie) : l’augmentation du taux de testostérone entraine un excès de pilosité, de l’acné, une chute de cheveux,…
  • Des troubles métaboliques : l’hyperandrogénie provoque un excès de graisse prédisposant le corps à une résistance à l’insuline et au diabète. Ces personnes ont des risques accrus d’avoir des problèmes cardio-vasculaires. Cela peut entrainer un prédiabète, du cholestérol, un surpoids.

Le diagnostic

Une femme est diagnostiquée comme atteinte du SOPK si elle présente deux des critères suivants :

  • Présence dans un des ovaires (ou les deux) de plus de 12 follicules mesurant 2 à 9 mm de diamètre.
  • Volume de l’ovaire ou des ovaires de plus de 10 mL sans présence de follicule ou de kystes.
  • Une ovulation irrégulière ou totalement absente. D’après les critères de Rotterdam, un cycle de moins de 21 jours ou supérieur à 35 jours est considéré comme anovulatoire.
  • Une hyperandrogénie (un taux élevé d’androgènes). Celle – ci peut être clinique (avec les symptômes comme l’hirsutisme, l’acné, alopécie) ou biologique.

Le diagnostic est souvent long et 50 % des femmes ayant le SOPK ne sont pas diagnostiquées ou pas prises en charge.

Une hypothyroïdie peut mimer un SOPK, il est donc important d’écarter cette éventualité avec votre médecin.

Les causes

A ce jour, les causes du SOPK ne sont pas totalement connues. Ce que l’on sait, c’est que l’hyperandrogénie d’origine ovarienne est une des premières causes du SOPK.

Le SOPK est multi causal. En effet, il peut être causé par des facteurs :

  • Génétiques : certains gènes impliqués dans la synthèse des androgènes sont surexprimés
  • Epigénétiques : les antécédents familiaux augmenteraient le risque d’avoir le SOPK
  • Environnementaux : l’hygiène de vie, le stress, l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Les traitements conventionnels

1. Traitements hormonaux

Aujourd’hui, le premier traitement que l’on donne aux femmes atteintes du SOPK est un traitement hormonal: la pilule contraceptive.

Intérêt de prescrire une pilule aux femmes atteintes de SOPK ?

  • Retrouver des règles régulières
  • Diminuer l’hyperandrogénie
  • Mettre au repos les ovaires

Les effets secondaires de la pilule oestro-progestative sont nombreux et peuvent être dangereux lorsqu’ils sont pris à long terme.

2. Traitement contre l’androgénie

Ces traitements vont cibler l’hyperandrogénie et vont permettre de diminuer les taux d’androgènes.

Androcur : souvent prescrit contre l’hirsutisme présentent des risques de méningiomes

3. Traitement contre l’hyperinsulémie

  • Le Metformine est souvent prescrit pour améliorer la sensibilité des cellules à l’insuline et donc aider à la perte de poids. Il diminue l’hyperinsulémie de manière significative seulement chez les femmes non obèses et associé à une bonne hygiène alimentaire. La metformine présente des effets secondaires surtout sur le plan gastro – intestinal, une carence en vitamine B12 et à long terme, des risques d’ostéoporose.

Il est contre indiqué en cas de dysfonctionnement rénal et de maladie hépatique.

4 types de SOPK

Il n’existe pas un type de SOPK mais 4 types différents. En fonction de votre profil, votre suivi naturopathique sera donc différent, mais la première action à entreprendre dans tous les cas, c’est de diminuer l’inflammation. Pour cela, il convient de corriger l’équilibre acido-basique et aussi vérifier que l’intestin n’est pas poreux.

Je vous propose de découvrir les 4 différentes typologies de SOPK:

1. Le SOPK post pilule

C’est à l’arrêt de la contraception orale que plusieurs symptômes apparaissent.

La pilule inactive la production d’hormones sexuelles, engendrant un gros dérèglement du système hormonal.
A l’arrêt de la pilule, les hormones vont à nouveau être produites, mais au ralenti ou en excès. Cela provoque la survenue brusque d’un SOPK.

Mes conseils naturo:

  • Mettre en place une alimentation spécifique visant à stopper la production excessive d’androgènes
  • Detoxifier votre organisme, équilibrer votre glycémie, restaurer votre microbiote, gérer le stress,…

2. Le SOPK insulino-résistant

Quand nous mangeons du sucre, le pancréas sécrète de l’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang.

Parfois, les cellules refusent que l’insuline intervienne et font de la résistance, induisant une élévation du taux de sucre dans le sang. Le pancréas continue alors de produire l’insuline, qui va alors stimuler la production de testostérone par les ovaires, aboutissant à l’hyperandrogénisme. Apparaissent alors l’acné, l’hyperpilosité et la perte de cheveux, le surpoids voire un prédiabète.

Mes conseils naturo:

  • Stabiliser la glycémie par une alimentation à index glycémique bas.
  • Mettre en place une activité physique douce.

3. Le SOPK avec épuisement des surrénales :

Les glandes surrénales sont situées juste au-dessus de chaque rein. Elles synthétisent et relâchent des hormones dans le sang, notamment l’adrénaline et le cortisol (hormone du stress), ainsi que des hormones androgènes.

Ce type de SOPK touche les femmes qui sont sujettes à des stress répétés. Il entraine une production en excès du cortisol et des androgènes, se répercutant sur le corps par une perte de cheveux et un excès de pilosité (hirsutisme), ainsi qu’une acné importante.

Mes conseils naturo:

  • La gestion du stress: conférence cardiaque, sophrologie, conseil de fleurs de Bach, méditation
  • Dormir, se reposer
  • Faire une activité qu’on aime, tous les jours (peinture, dessin, tricot, musique,… ce qui vous détend!)
  • Une alimentation vivante, de saison, pour combler les carences éventuelles

4 – Le SOPK inflammatoire

Les personnes souffrant d’inflammation chronique synthétisent la testostérone en excès par les ovaires.

On observe les signes suivants : grande fatigue, troubles intestinaux, céphalées, douleurs dans les articulations, problème dermatologique (eczéma, psoriasis,…).

Mes conseils naturo:

  • Repérer les causes de cette inflammation chronique (alimentation, stress, manque d’exercice,…)
  • Rééquilibrer l’alimentation (suivre un régime hypotoxique pour diminuer l’inflammation)
  • Rééquilibrer le microbiote

Au fil de mon expérience, j’ai rencontré plusieurs femmes atteintes du SOPK avec des histoires complètement différentes. Je leur ai donc fourni des conseils personnalisés pour les accompagner.


❗️Je tiens à préciser qu’il est indispensable d’être suivie par ailleurs par le corps médical (gynécologue, endocrinologue…) et mes conseils ne se substituent en aucun cas à vos traitements en cours sauf avis positif de ton médecin.❗️

J’espère que cet article vous a permis de mieux comprendre le SOPK. Si vous êtes concernées par le SOPK, n’hésitez pas à témoigner en commentaires !


3 huiles essentielles anti stress incontournables

La période de confinement génère une période de stress sans précédent car elle nous force à changer nos habitudes, à nous adapter, mais aussi à nous priver de ce qui habituellement nous fait du bien (vie sociale, sorties culturelles, balades dans la nature, sport, …).

La durée de cette crise sanitaire est un important facteur de stress pour toute la population et génère une souffrance psychique avec une augmentation des troubles anxieux et des états dépressifs.

Je vous invite à redécouvrir mes conseils pour gérer le stress au quotidien ici.

Je vous propose une autre manière de gérer le stress, à l’aide des huiles essentielles. J’ai sélectionné pour vous 3 huiles essentielles anti-stress à avoir à la maison.

1. L’huile essentielle de lavande officinale (Lavandula angustifolia L.

Très grande calmante, cette huile essentielle est connue pour ses vertus relaxantes et équilibrantes sur le système nerveux.

Différentes utilisations possibles:

– Masser les poignets avec 1 goutte d’huile essentielle pure en cas de stress.

– massage des pieds. Préparer une huile à la lavande en mélangeant 20 gouttes d’huile essentielle de lavande dans 25mL d’huile végétale. Masser les pieds avec ce mélange en période de stress.

❗️Huile essentielle très bien tolérée en général. Bien entendu, demandez l’avis à votre médecin ou votre pharmacien durant la grossesse pour l’utilisation des huiles essentielles.

2. L’huile essentielle de petitgrain bigarade : Citrus aurantium amara (oranger amer)

C’est une rééquilibrante, relaxante et sédative.

– Dans le bain: 20 gouttes diluées dans une base pour bain. Rester 15 minutes dans le bain en respirant profondément.

– En diffusion dans l’air ambiant: senteur florale fraîche et acidulée.

– Usage interne: 1 à 2 gouttes sur un comprimé neutre, 2 à 3 fois par jour.

❗️ne pas utiliser pure sur la peau

❗️déconseillée durant les 3 premiers mois de grossesse

3. L’huile essentielle de camomille romaine (Chamaemelum nobile)

L’huile essentielle de Camomille romaine ou Camomille noble est l’une des plus réputée pour calmer le système nerveux et lutter contre le stress, l’anxiété et la nervosité. Elle est idéale en cas de tensions nerveuses mais aussi pour dénouer les muscles tendus.

– En inhalation sèche: 1 à 2 gouttes sur un mouchoir

– En diffusion dans l’air ambiant: pour calmer l’anxiété et la nervosité

– En massage sur le plexus solaire et la plante des pieds, diluée dans une huile végétale à raison de 100 gouttes pour 100mL d’huile végétale.

❗️ne pas utiliser pire sur les peaux fragiles (nourrissons, peaux sensibles)

❗️Déconseillée durant les 3 premiers mois de grossesse.

Bonus: fabriquez votre sel de bain relaxant

Préparation:

Dans un petit récipient vide, versez :

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Lavande Vraie
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Petit Grain Bigarade
  • 50 g de sel d’Epsom

Mélangez le tout à l’aide d’une cuillère de manière à bien homogénéiser la composition. Votre préparation est terminée.

Utilisation:

  • Versez l’ensemble du mélange dans votre baignoire déjà remplie d’eau chaude (environ 100L).
  • Remuez l’eau de votre baignoire de sorte que le sel se dissolve et se répartisse correctement.
  • Vous pouvez alors profiter de votre bain relaxant aux huiles essentielles pour une durée de 15 minutes environ.

❗️déconseillé aux femmes enceintes de – de 3 mois et aux enfants de – de 3 ans

Vous connaissez désormais 3 huiles essentielles pour en finir avec le stress.

Si vous souhaitez un accompagnement pendant cette période, je suis à votre disposition : contactez-moi!

Bonne journée à tous 🌸


GERER LE STRESS AVEC LES PLANTES ADAPTOGENES

Une charge de travail importante chez votre employeur, les enfants et les repas à gérer à la maison, le virus et son lot de contraintes,… Chaque étape de notre vie nous confronte à des pics de stress parfois difficiles à contrôler. Si le yoga, la méditation ou notre activité préférée arrive à nous détendre, il faut avouer que cela ne suffit pas toujours à nous rendre zen.

J’ai choisi de vous parler aujourd’hui des plantes adaptogènes car, comme leur nom l’indique, elles aident l’organisme à s’adapter aux situations de stress qui perturbent le fonctionnement normal de l’organisme et du système endocrinien.

En effet, elles permettent d’augmenter la capacité de l’organisme à réagir et à s’adapter positivement à un stress, qu’il soit physique, psychique ou environnemental.

Concrètement, elles vont stimuler les glandes surrénales, le système nerveux et le système hormonal et immunitaire. Elles ont la capacité de moduler la production d’hormones et les réponses physiologiques au stress pour s’assurer que le corps fonctionne comme il faut.

Propriétés spécifiques d’une plante adaptogène:

  • Elle renforce le corps et contribue à la longévité avec un effet tonique
  • Elle améliore les fonctions du corps en ayant une action large sur la résistance au stress
  • Elle ne présente pas d’effets secondaires et peut être utilisée sur de longues périodes de temps avec effets cumulatifs
  • Elle module son activité en fonction de l’organisme et agit de façon adaptée sur plusieurs sphères et axes
  • Elle aide à équilibrer les émotions.

Zoom sur quelques plantes adaptogènes

Que l’on aspire à plus de relaxation, de concentration ou de gain d’énergie, voici une liste non exhaustive de ces puissants végétaux:

  • L’Ashwaganda (Ashwagandha withania somnifera) ou ginseng indien: Il équilibre les niveaux de cortisol.

C’est une plante à la fois calmante et anti-fatigue.

❗️Il est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, en cas d’hypertension artérielle, de prise d’anxiolytiques et de barbituriques, en cas d’hémochromatose (excès de fer dans le sang).

  • L’éleuthérocoque (Eleutheroccocus senticosus) ou ginseng sibérien

Elle est indiquée en cas d’épuisement physique et intellectuel, mais est aussi immunostimulante. Elle contribue à améliorer la résistance et la récupération physique lors d’un effort sportif et à améliorer les capacités intellectuelles.

❗️Contre-indications: grossesse, allaitement, hypertension artérielle, problématiques auto- immunes, traitements anticoagulants, certains traitements pour la tension et le diabète.

Ne pas combiner avec des excitants, et ne pas prendre le soir. Prise sur 3 mois maximum.

  • La Rhodiole (Rhodiola Rosea)

Son action contre l’anxiété, le manque de confiance en soi, la dépression légère à modérée, ainsi que ses propriétés stimulantes des performances intellectuelles et physiques en font un atout de choix. Elle régule la production de dopamine et de sérotonine et améliore ainsi l’humeur (en association avec le safran).

Elle régule également les débalancements glandulaires notamment dans les troubles du cycle féminin et de la ménopause.

❗️Contre-indications : grossesse, allaitement, troubles bipolaires, contraception hormonale, traitement anti-rétroviraux.

❗️Ne pas consommer le soir pour ne pas perturber l’endormissement.

  • La Maca (Lepidium meyenii)

Lutte contre la fatigue physique et intellectuelle, atténue le stress et l’anxiété.

On la trouve le plus souvent en poudre, à diluer dans un lait végétal.

COMMENT LES CONSOMMER ?

  • Faire des cures sans excéder les trois mois.
  • La posologie dépend de chaque végétal et de la forme finale du produit car on en trouve en poudre, en gélules, en extrait hydroalcoolique, en infusion.
  • Attention, si on a un traitement médicamenteux en parallèle, il vaut mieux consulter son pharmacien ou son naturopathe.

Vous l’aurez compris, ces plantes ne se suffisent pas à elles-seules, mais elles peuvent aider ponctuellement. Je vous invite à lire mon article sur la gestion du stress au quotidien avec la naturopathie.

Si vous avez des questions ou si vous voulez en savoir plus sur la gestion du stress, je vous invite à me contacter. Je vous répondrai avec plaisir.

Bonne journée,

Dominique


Ma spécialisation: l’accompagnement naturopathique du burn-out

🌱Je suis heureuse de vous annoncer que j’ai validé ma spécialisation consacrée à l’accompagnement naturopathique du burn-out professionnel et parental. 🌱

J’ai commencé cette formation au mois de novembre 2020 sur la plateforme @nana_turopathe formations. Un grand merci à Élodie @tisane_et_mojito pour cette formation très complète, pour ses bons conseils et sa connaissance du sujet.

Je suis officiellement prête à vous accompagner au mieux en cas d’accumulation de stress, de surmenage et de burn-out.


Stress: et si on testait la cohérence cardiaque?

La cohérence cardiaque est une technique simple pour gérer son stress, ses émotions et améliorer sa santé, 365 jours par an…

Notre fréquence cardiaque nous est propre et varie en permanence en fonction des sollicitations quotidiennes (stress, sommeil, activité physique, digestion, respiration…). Notre fréquence cardiaque est donc le reflet de notre état et nos émotions.

Par des exercices simples et quotidiens, nous pouvons nous mettre en état de cohérence cardiaque, ce qui va procurer un état d’harmonie tant sur le plan physique, physiologique qu’émotionnel.

Technique: la règle 365
3 fois par jour
– 6 respirations
– 5 minutes

Tout d’abord, il faut s’asseoir confortablement (ne pas le faire en étant couché), dans un endroit calme.


Il vous suffit d’inspirer 6 fois par minute de façon ample, pendant 5 minutes et de renouveler cet exercice 3 fois par jour (le matin au réveil, avant le repas de midi, et en fin d’après-midi).

Vous pouvez vous accompagner d’une bande visuelle (sur YouTube par exemple) ou télécharger l’application Respi Relax +, CardiZen ou Respiroguide sur votre téléphone ou votre tablette.

Quels sont les bienfaits d’une pratique régulière?


Un état de bien-être instantané, lié à la baisse du cortisol (hormone du stress) engendrée par cette respiration bienfaisante. S’en suivra une action sur l’ensemble des fonctions de l’organisme : augmentation de l’immunité, de la production de DHEA (hormone de la jeunesse), des ondes alpha (concentration, apprentissage…), une baisse de l’hypertension, une meilleure gestion du poids, un meilleur sommeil…


Plus la pratique est régulière, plus les résultats sont visibles. Pourquoi ne pas tester?

Vous pouvez vous faire accompagner par une professionnel pour débuter, je vous conseille de vous renseigner sur ce site: https://www.coherenceinfo.com/

A bientôt,

Dominique