Le bourgeon de framboisier: allié de la femme

Connaissez-vous les bienfaits du bourgeon de framboisier?

Le macérât de bourgeons de framboisier est un régulateur hormonal, il influe sur la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone pour le bien-être de la jeune fille et de la femme, de la puberté à la ménopause.

Voici les situations pour lesquelles le bourgeon de framboisier pourrait être utile:

Lors de cycles irréguliers

Il peut aider en cas de retard des règles ou cycles irréguliers, comme c’est souvent le cas lors de l’arrêt d’un moyen de contraception hormonale.

Le framboisier peut aider le cycle féminin à se remettre naturellement en place et donc d’éviter un dérèglement tardif.

Syndrome prémenstruel

Le macérât de bourgeons de framboisier régule et stimule les fonctions ovariennes, libère les tensions avant et pendant les règles, d’où son intérêt pour soulager les inconforts du syndrome prémenstruel.

Pré-ménopause et ménopause

Le macérât de bourgeons de framboisier va
diminuer les désagréments liés à la pré- ménopause et ménopause, comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, la rétention d’eau,…

Modalités de prise

– 5 gouttes pures ou avec peu d’eau (1/2 verre), 3 fois par jour, en dehors des repas sur 1 ou 2 jours si les désagréments sont passagers.

– Soit en fond pour éviter la problématique si celle-ci se présente à chaque cycle : 5 gouttes 3x/jour, 3 semaines par mois (dès 13 ans).

Précautions d’emploi:

Compte-tenu de son action sur les hormones féminines, le bourgeon de Framboisier ne devra pas être utilisé avant 13 ans, pas chez la femme enceinte, ni chez les femmes ayant des antécédents de pathologies hormono-dépendantes.

La présence de glycérine peut augmenter la glycémie des patients diabétiques.

❗️Il est bien évidemment nécessaire de demander conseils à son médecin et/ou naturopathe avant de prendre un complément alimentaire, même s’il s’agit d’un extrait naturel!


Action du bourgeon de framboisier sur l’accouchement

En faisant une cure de 5 gouttes 3 fois par jour pendant la semaine qui précède le terme, les feuilles de framboisier permettent un bon fonctionnement de l’utérus, ce qui facilite l’accouchement par la suite.


Et vous, avez-vous déjà testé des alternatives naturelles pour calmer vos douleurs liées aux règles ou les inconforts liées à la ménopause?


Gâteau marbré

Bonjour,

La photo de mon cake marbré en story vendredi a eu beaucoup de succès; vous avez été nombreux à commenter pour que je vous partage la recette. La voici!


Ingrédients:

– 4 oeufs

– 150g de beurre

– 4 cuillères à soupe lait (végétal ou non)

– 1 sachet de levure chimique

– 1 sachet de sucre vanillé

– 200g de sucre

– 250g de farine

– 2 cuillères à soupe cacao

Préparation:

– Préchauffer le four à 180°C

– Mélanger tous les ingrédients sauf le cacao avec votre batteur ou au robot.

– Verser la moitié de la préparation dans un moule beurré.

– Ajouter le cacao et mélanger encore un peu.

– Verser la pâte au cacao par dessus la pâte claire, puis faire des boucles avec une fourchette pour réaliser les marbrures (pour cela, il suffit de piquer la fourchette jusqu’au fond du moule, sur toute la longueur).

– cuire 55 minutes à 180 degrés.

– Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Comme vous pouvez le constater, sa préparation est très facile.

Pour les plus gourmands, je conseille de faire une première recette sans cacao, à diviser dans 2 moules, puis de réaliser une deuxième recette avec le cacao.

Il paraît que les températures vont descendre un peu, le bon moment pour allumer le four et tester ce gâteau 🙂

Bonne semaine à tous!

A bientôt,

Dominique


Zoom sur le bourgeon de cassis

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie que j’utilise souvent car elle est très efficace.

Qu’est ce que la gemmothérapie?

La gemmothérapie est l’action de soigner avec des bourgeons. Il s’agit alors d’utiliser une forme concentrée des propriétés de la plante, présente dans les bourgeons. Pour les utiliser on les fait macérer dans un mélange de glycérine, d’alcool et d’eau afin de créer ce qu’on appelle un macérat.


Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de la star de la gemmothérapie: le bourgeon de cassis! Il a une action « cortison-like » , cela veut dire qu’il va agir comme de la cortisone naturelle (mais sans les effets secondaires).


Dans quels cas l’utiliser?

Pour diminuer les réactions allergiques: il sera votre allié si vous souffrez de rhume des foins notamment. Il agit aussi efficacement sur l’asthme et les bronchites chroniques.


en cas d’inflammations, par son action anti-inflammatoire et drainante (il va aider à évacuer les déchets comme l’urée, l’acide urique…):

  • articulaires: arthrite, arthrose, …
  • musculaires
  • des tendons: tendinites
  • en cas de traumatismes: entorse, contusion…
  • anti-rhumatismal

Le bourgeon de cassis améliore la souplesse des ligaments et tendons et contribue à la consolidation des fractures.

– Pour son action anti-fatigue et anti-stress: le bourgeon de cassis va pallier à un manque de cortisol, hormone « booster » normalement sécrétée par les glandes surrénales. Quand celles-ci sont épuisées, apparaît alors une grande fatigue, qui peut aboutir au burn-out.


Modalités de prise:

La posologie est à adapter à chacun, mais en général une prise de 5 à 10 gouttes 1 à 2 fois par jour, dans 1 peu d’eau, en-dehors des repas ( avant 16h car effet dynamisant).

Bien sur l’utilisation des bourgeons s’inscrit dans une démarche holistique, il est indispensable de faire un travail de terrain et en profondeur (alimentation, exercice physique, gestion du stress,…) pour obtenir des résultats satisfaisants et durables dans le temps.

Connaissiez-vous les bienfaits du bourgeon de cassis? L’avez-vous déjà testé?


5 alternatives aux pâtes et au riz, pour varier vos apports en féculents

Il n’y a pas que les pâtes et le riz dans la vie !

Varier sa consommation de céréales permet à votre corps de bénéficier de nutriments différents, car chaque aliment a ses propres atouts nutritionnels (fibres, vitamines, oligo-éléments…). 

D’une manière générale, il faut privilégier les féculents sous leur forme complète (le grain entier) et issus de l’agriculture biologique.

1. Le quinoa

Le quinoa est une pseudo-céréale très riche en protéines.

En magasin bio, il est possible de trouver du quinoa français.

Le quinoa est sans gluten, riche en manganèse, fer et cuivre, et surtout très riche en protéines végétales (environ 17%). Il contient tous les acides aminés essentiels à l’Homme, qui permettent une bonne assimilation des nutriments par l’organisme.

Pour des idées de recette, je vous conseille:


2. Le sarrasin

Vous connaissez sûrement les fameuses galettes bretonnes à base de farine de sarrasin, mais saviez-vous qu’il est aussi disponible sous forme de grains et de couscous?

Sans gluten, le sarrasin est riche en fibres, en protéines végétales (13% environ), en cuivre et magnésium. Il contient également tous les acides aminés essentiels.

Pour le préparer, rien de plus facile: il suffit de mettre de l’eau chaude sur le couscous de sarrasin, de couvrir et d’attendre 5 minutes ! Ce couscous est riche en saveurs et a un petit goût de noisette.

Les grains de sarrasin, quant à eux, doivent d’abord être rincés. Puis les faire cuire dans de l’eau salée. Quand l’eau bout, poursuivre la cuisson à feu moyen pendant 5 minutes. Laisser ensuite reposer, à couvert, pendant 20 minutes.

Idées de recette:


3. Le millet

Le millet est une céréale originaire d’Afrique, qui ressemble à une petite perle. Sans gluten, elle est particulièrement riche en phosphore, en magnésium, potassium et en fibres alimentaires.

Comment le préparer ?

Après avoir rincé les grains, faire simplement cuire 5 à 10 minutes dans de l’eau bouillante

Idées de recettes

  • En accompagnement simple, salade, ajouté dans une soupe…
  • Millet aux lentilles corail et épices

4. L’orge mondé et perlé

L’orge mondé a été poli afin qu’il cuise plus rapidement. Il s’agit également d’un grain entier.

L’orge perlé a été poli encore plus. Il a été débarrassé de l’enveloppe de son, ce n’est plus un grain entier.

L’orge mondé est donc plus riche en fibres et minéraux, mais plus long à cuire.

Idées de recettes:


5. Le petit épeautre

Le petit épeautre, aussi appelé engrain, est l’ancêtre du blé que l’on connaît aujourd’hui.

Le petit épeautre est riche en protéines et digeste car il contient une faible quantité de gluten.

C’est un excellente source de fibres et de minéraux (fer, cuivre, zinc, manganèse et magnésium). Il contient également les 8 acides aminés essentiels.

Vous trouverez facilement cette céréale dans les magasins bio. Son goût est assez neutre, mais son côté croquant est très agréable, notamment en salade.

Comment le préparer ?

Si vous le pouvez, faites au préalable tremper les grains dans de l’eau claire pendant environ 12h. Dans ce cas, 30 min de cuisson suffisent. Sans trempage, la cuisson sera plus longue : 45 min à 1h dans de l’eau bouillante. 

Idées de recettes:


J’espère que mon article vous aura donné envie de tester ces différentes alternatives… Pour être en bonne santé, il est recommandé de varier au maximum les aliments pour éviter les carences.

Bonne découverte!


3 conseils naturo pour prendre soin de son microbiote

L’intestin et son microbiote jouent un rôle primordial pour notre bien-être et notre santé.

Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) est l’ensemble des micro-organismes (principalement bactéries et levures) qui vivent en symbiose au sein de l’intestin.

Quel est le rôle du microbiote intestinal ?

Les chercheurs s’intéressent de plus en plus au rôle du microbiote intestinal. Aujourd’hui, nous savons qu’il joue un rôle essentiel dans notre santé puisqu’il intervient dans diverses fonctions de notre organisme : digestives, métaboliques et neurologiques. Il est étroitement lié à l’immunité mais aussi au développement d’allergies.

Lorsque notre flore intestinale est déséquilibrée, nous parlons de dysbiose. Son impact sur la santé peut alors être multiple : fatigue, diarrhées, constipation, ballonnements, déficit immunitaire ou troubles de la digestion. La dybiose peut aussi être impliquée dans certaines maladies plus sérieuses.

Vous l’aurez compris, il est donc important de prendre soin de son microbiote.

Voici 3 conseils simples à mettre en place pour prendre soin de votre microbiote:

1. Consommez suffisamment de fibres

Les fibres sont la nourriture de nos bactéries intestinales.
On les trouve dans les fruits, les légumes, les oléagineux, les graines, les céréales semi-complètes ou complètes, les fruits secs, les légumineuses…


Un manque de fibre est associé à un appauvrissement du microbiote intestinal, ce qui peut-être à l’origine de troubles digestifs mais aussi d’inflammation dans tout le corps.


Pour l’éviter, essayez de consommer au moins un légume à chaque repas et choisissez les pâtes / riz / pain semi-complets bio plutôt que
blancs.

2. Limitez les aliments trop sucrés

L’excès de sucre favorise les fermentations intestinales et peut mener sur le long terme à des dérèglements du microbiote, voire à des candidoses.

Idéalement :

– Evitez les produits industriels, les plats préparés, les charcuteries sous vide, le sucre blanc..

– Commencez votre journée par un petit-déjeuner riche en protéines et en bons gras (idées de petit-déjeuner ici) et évitez les desserts en fin de repas.

– Privilégiez le sucre de coco et le sucre complet.

– Préparez des goûters maison, en réduisant la teneur de sucre dans votre préparation (votre gâteau sera bon même avec la moitié de sucre!)

3. Consommez des aliments riches en probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries qui vont venir soutenir et enrichir votre microbiote.

On en trouve naturellement dans :
• les légumes et jus lacto-fermentés (en magasin bio)
• le kéfir et le kombucha
• les légumes lacto-fermentés
• la choucroute
• le vinaigre de cidre non pasteurisé

Et vous, appliquez-vous déjà ces conseils au quotidien?


Crevettes à la crétoise ou crevettes Saganaki

Aujourd’hui, je vous partage un plat que j’aime beaucoup, en toute simplicité, avec des produits frais et de l’huile d’olive… de quoi faire revenir le soleil en Alsace!

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 125gr de crevettes décortiquées
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’alcool anisé (ouzo ou pastis), si vous aimez le goût anisé. Sinon, cela va très bien sans!
  • 1 cuillère à soupe de vin blanc
  • 2 tomates ou 1petite boîte de tomates pelées
  • 5 cuillères à soupe de sauce tomate
  • 2 cuillères à soupe de câpres
  • 100gr de feta
  • quelques branches de persil
  • de l’huile d’olive
  • sel et poivre

Préparation:

  1. Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et faites fondre l’oignon sans coloration.
  2. Ajoutez ensuite l’ail. Mélangez et poursuivez la cuisson pendant 2 minutes.
  3. Ajouter les tomates coupées en dés ou les tomates pelées.
  4. Ajoutez les crevettes, mélangez et versez l’alcool anisé et le vin blanc. Laissez l’alcool s’évaporer, ajoutez la sauce tomate et poursuivez la cuisson pendant environ 4 à 5 minutes.
  5. Coupez la feta en cubes. Ajoutez-là dans la poêle, ainsi que les câpres. Mélangez, laissez cuire encore 2 minutes puis stoppez la cuisson. Rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre, parsemez de persil ciselé. Servez bien chaud, avec l’accompagnement de votre choix.
Crevettes à la crétoise et riz aux lentilles et carottes

Bon appétit!


3 conseils naturo pour bien digérer

Comment bien digérer? C’est la question qui revient fréquemment, à tout moment de l’année. Après mes conseils pour limiter les ballonnements, je vous partage aujourd’hui mes 3 astuces faciles à mettre en place pour mieux digérer:

  1. Buvez en-dehors des repas

Boire beaucoup d’eau pendant le repas va diluer les sucs digestifs et perturber la sécrétion d’acide chlorhydrique. Or, l’acidité est nécessaire pour digérer les protéines notamment.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les remontées acides sont très souvent causées par un défaut d’acidité dans l’estomac, et non à un excès d’acide chlorhydrique.

Pour bien digérer, je vous conseille de boire au maximum 1 verre d’eau à température ambiante pendant les repas.

Mais n’oubliez pas de boire vos 8 verres d’eau par jour. Pour y arriver, le plus simple est de commencer dès le réveil! Pour connaître les signes qui montrent que vous ne buvez pas assez d’eau, et en apprendre plus sur l’hydratation, je vous invite à lire cet article.

2. Mangez dans le calme et mâchez

 Il est très important de manger dans un endroit calme, sans télévision, sans stress et d’être assis confortablement, de prendre le temps, pour bien mâcher les aliments. Dès le début de la mastication, le processus de digestion commence. Les enzymes présentes dans la salive, comme l’amylase, amorcent dès ce moment la transformation des féculents. Cela facilitera le traitement des glucides dans le côlon droit.

De plus, la mastication permet une meilleure reconnaissance des signaux de faim et de satiété. Le mécanisme par lequel nous ressentons la satiété demande une vingtaine de minutes pour se manifester.

3. Evitez le café en fin de repas

Le café entraîne une vidange gastrique et donc une arrivée prématurée des aliments dans l’intestin grêle, avant que aliments digérés aient été correctement décomposés.

Le mieux est donc de consommer votre café minimum une heure après le repas.

Comme vous pouvez le voir, ces 3 conseils sont faciles à mettre en place. Je vous conseille vivement des les tester si vous avez des soucis pour digérer.

Si vos difficultés de digestion persistent malgré tous ces conseils, il serait bon de consulter un naturopathe pour avoir des conseils plus personnalisés.

A bientôt,

Dominique


Chips de chou kale


Idée d’apéritif qui change vraiment: des chips de chou kale! Etonnamment bon, même si c’est du chou 🙂
Une idée pour l’apéritif mais aussi pour garnir une salade ou une soupe..

Voici la recette, si vous avez envie de tester:


🌱 Ingrédients:
– 1 bouquet de chou kale (vert ou violet), juste les feuilles

– huile d’olive vierge extra

– sel Herbamare ou épices de votre choix


🌱Instructions:

– Préchauffer le four à 160°C (chaleur tournante).

– Poser une feuille de papier cuisson sur une plaque de four.

– Laver et sécher les feuilles de kale, les couper ensuite un peu (elle doivent avoir la dimension de chips). Enlevez bien les tiges car elles sont dures à la cuisson.

– Les mettre dans un saladier, verser un peu d’huile et les enrober.

– Les poser sur la plaque, saler et laisser cuire 15 à 20 minutes (selon les fours) : les feuilles doivent sécher, devenir croustillantes mais attention à ne pas les brûler (elles sont fines).

– Déguster chaud ou à température ambiante.


Conservation : ces chips se conservent bien un à deux jours à température ambiante.

Bonne dégustation!


L’inflammation chronique, source de nombreux troubles

L’inflammation, réaction naturelle et essentielle

L’inflammation aigüe permet de protéger et de réparer rapidement un tissu. Elle est ponctuelle et se résorbe sans créer de dommage sur le long terme. Une inflammation normale, c’est à dire aigüe, est immédiate, en réponse à une agression (blessure, infection, molécule toxique).
Une inflammation aigüe se caractérise par les signes suivants: douleur localisée, chaleur, gonflement, rougeur. Elle se résout rapidement et se conclut par la réparation du tissu lésé, via une cicatrisation ou la régénération.

L’inflammation chronique

Le véritable problème commence lorsque l’inflammation devient chronique. Ce phénomène est plus insidieux: l’inflammation de bas grade, que l’on ne sent pas, se développe petit à petit dans tout le corps. Lorsque cela se produit, notre système immunitaire commence à lutter contre ses propres cellules, ce qui entraîne des effets néfastes sur notre santé. Quand on commence à la sentir, c’est que l’on a déjà atteint un certain niveau d’inflammation.

Voici quelques exemples de manifestation de l’inflammation chronique:

Si vous souffrez d’un de ces troubles, la 1ère étape pour vous aider à reprendre votre santé en main est d’adopter un régime anti-inflammatoire.

Si vous souhaitez vous faire accompagner vers une alimentation plus saine, n’hésitez pas à me contacter pour une consultation de nutrition, à mon cabinet ou en visio. Nous verrons ensemble les petits changements à effectuer au quotidien pour diminuer l’inflammation chronique et soulager vos douleurs.

Bonne journée,

Dominique


3 conseils naturo pour éviter les ballonnements


Ballonnements, ventre qui gonfle…. ce sujet est
très souvent évoqué lors de mes consultations.

Voici 3 conseils simples à mettre en place pour limiter les ballonnements:

🍓 Mangez les fruits au goûter ou 30 minutes avant les repas
Tous les aliments ne se digèrent pas de la même façon. Si l’on consomme des fruits en fin de repas, ces derniers vont gentiment « attendre leur tour » dans l’estomac après la viande et les féculents et vont fermenter.

Le résultat: Des gaz et une digestion ralentie. On préférera donc les fruits comme en-cas.

🍰 Ne terminez pas votre repas par du sucré


Desserts autorisés: une compote de pommes sans sucre ajouté, un fruit cuit ou 1 carré de chocolat noir!


🍝 Privilégiez les repas dissociés


Combiner les féculents avec des légumes verts, ou les protéines avec les légumes verts, mais évitez de combiner protéines et féculents ensemble.


Pourquoi? l’amidon présent dans les céréales, demande un pH relativement basique dans l’estomac, pour être digéré, de l’ordre de 5,5. Tandis que la protéine demande un pH très
acide dans l’estomac pour être digéré (environ 2.5). Ainsi, mélanger un aliment qui demande
un pH à 2,5 pour être digéré avec un amidon
qui nécessite un pH à 5,5 déclenchera une
réponse d’un pH moyen de l’estomac (vers 4)
qui fera que ni l’un ni l’autre ne sera correctement digéré. Les amidons vont alors fermenter et les protéines se putréfier..
conduisant à des ballonnements.

La prise de charbon végétal actif ou d’argile
pourra soulager sur le moment et éviter ponctuellement les ballonnements, mais pour s’en débarrasser sur du long terme, un changement d’hygiène alimentaire sera indispensable.


Contactez-moi si vous êtes concerné par ce
problème et que vous avez besoin de conseils.


A bientôt,
Dominique