Pain cocotte à la farine de petit épeautre

Je partage aujourd’hui une recette bien connue, rapide à faire et inratable, pour confectionner un pain à la croûte croustillante à souhait: le pain cocotte. Les enfants l’adorent.

Je le prépare souvent avec de la farine de blé bio. Aujourd’hui, je l’ai réalisé avec 100% de farine de petit épeautre, mais il est aussi possible de faire un mélange des 2, selon vos envies.

La teneur en gluten de la farine de petite épeautre est réduite; elle est d’environ 7 %. C’est un atout pour les personnes hypersensibles, qui souhaitent éviter les désagréments associés à la consommation de gluten, d’autant plus que, n’ayant que peu changé au fil des siècles, celui qu’il contient est mieux assimilé que celui du blé. On ne peut toutefois pas le conseiller en cas de maladie cœliaque. L’inconvénient de cette faible teneur en gluten est que la farine de petit épeautre a tendance à moins lever que celle de la farine de blé.

Voici la recette pour réaliser ce pain. Je l’ai fait au thermomix, mais c’est aussi possible de le réaliser à la main. Il ne faut pas trop travailler la pâte.

Ingrédients :

– 500 g de farine de petit épeautre (ou de farine de blé)

– 300 g d’eau

– 25g de levure fraîche

– 1/2 cuillère à café de sel fin

Préparation:

– Mettre l’eau et la levure dans le bol et programmer 2 minutes à  37° Vitesse 2.

– Verser la farine et le sel en dernier et programmer 3 minutes 30 fonction épi.

– Sortir la pâte du bol, former une boule et la poser dans un saladier recouvert d’un film plastique pour l’étouffer ou un plat avec un couvercle bien hermétique.

– Laisser reposer pendant 1h.

– Bien rabattre la pâte et former son pain en boule ou en pâton allongé de la taille de la cocotte.

– Poser la pâte dans la cocotte farinée, la mouiller avec les mains et mettre un peu de farine pour faire joli à la fin.

– Fermer la cocotte et enfourner dans un four froid à 240° pendant 50 minutes.

– le laisser refroidir sur une grille et déguster!


Gestes à adopter en cas de gastro-entérite

C’est la période, elle vient d’arriver dans notre maison… je vais vous parler aujourd’hui de la gastro-entérite et des gestes à adopter si vous êtes touchés.

La gastro entérite est bénigne, mais elle peut toutefois être plus grave chez le jeune enfant et la personne âgée et/ou fragile.

 La gastro-entérite est caractérisée par l’émission brutale et fréquente de selles liquides et abondantes ou diarrhées.

La diarrhée peut être accompagnée de nausées, de vomissements et de poussées de fièvre, mais les symptômes varient en fonction des personnes. Le plus souvent, elle ne dure pas plus de 2 à 3 jours.

Si les selles sont très fréquentes et abondantes, la gastro-entérite peut mener à une déshydratation de l’organisme.

Si  les symptômes persistent au-delà de 48h, consultez rapidement un médecin surtout  pour les personnes fragiles (nourrisson, personnes âgées …).

1. Gestes à adopter en prévention, si vous avez la chance de ne pas encore être touchés par la gastro-entérite

  • Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Surtout avant de manger, de préparer les repas, après être allé aux toilettes. Ce sont des mesures d’hygiène basiques, mais qui peuvent vous éviter d’être contaminé à de nombreuses reprises. Si vous êtes dehors, vous pouvez mettre un gel hydroalcoolique bio.
  • Faire une cure de probiotiques pour renforcer la flore intestinale (prendre les gélules le soir, au coucher, pendant 1 mois).
  • Ne pas partager les serviettes de bain, éloigner les brosses à dents les unes des autres.
  • Éviter au maximum les contacts directs avec les personnes porteuses de virus.

  • Diffuser dans l’atmosphère de l’huile essentielle de tea-tree pour son action assainissante et anti-virale et anti-bactérienne (bien aérer la pièce après diffusion et ne pas diffuser en la présence d’enfants de moins de 3 ans).
    Prendre des gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse : car il est un antibiotique naturel idéal. Il soutient le système immunitaire et ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme, en particulier celles de la flore intestinale.

Posologie: 10 gouttes 3 fois par jour (pour l’adulte) dans un verre d’eau pendant la période à risque, en faisant des pauses, le week end par exemple.

   Ou de propolis (en magasin bio, voir la posologie sur le flacon car cela varie en fonction des fabricants).

2. Quand la gastro-entérite est là:

Si, malgré toutes les précautions, vous êtes contaminé, voici quelques conseils:

– Reposez-vous, dormez et récupérez ! 

Lorsque l’on tombe malade, c’est que notre organisme est fragilisé, notre force vitale est diminuée.

– Bien boire est très important.

– Le jeûne est tout indiqué pendant 24 heures, pour mettre votre organisme au repos. Buvez de l’eau et de la tisane en petites quantités, régulièrement pour ne pas se déshydrater.

– Quand la sensation de faim revient (ce qui est bon signe!)

  • Pas de produits laitiers
  • Ni café, ni thé noir et pas de soda (contrairement aux idées reçues)
  • Éviter les jus d’agrumes et les fruits frais, sauf la banane.
  • Manger le moins gras possible.
  • Limiter la consommation de viandes, plats épicés, produits sucrés, les fibres (légumes verts).
  • Consommer des aliments qui n’agressent pas la muqueuse intestinale : du riz blanc en monodiète (on ne consomme que du riz au repas), de la compote de pommes.

 

3. Solutions naturelles pour vous soulager en cas de gastro

– Premier geste: une bouillotte chaude sur le ventre, c’est réconfortant !

 –  Nous avons souvent le mauvais réflexe de prendre un anti-diarrhéique. Ce dernier empêchera votre organisme d’éliminer le germe responsable. Il vaut mieux laisser votre corps évacuer.

Pour cela, vous pouvez utiliser les huiles essentielles qui, elles, vont « tuer » le germe responsable et du coup stopper la diarrhée.

Des capsules d’huiles essentielles (à avoir toujours à la maison, pour les prendre dès les premiers signes):

  • Oleocaps 2 de Pranarom (en pharmacie ou parapharmacie), contient toutes les huiles essentielles nécessaires en cas de gastro-entérite : origan compact, origan de Grèce, basilic exotique (contre les spasmes), menthe poivrée (contre les nausées), sarriette des montagnes, cannelle de Ceylan (2 puissants anti-infectieux).

Posologie: 2 capsules 3 fois par jour pendant 5 jours au maximum.

  • Aromasantis® ATB (en pharmacie) contient :3 huiles essentielles, ayant une puissante action anti bactérienne et virale, qui luttent contre les microbes (La Cannelle de Chine, l’Origan vulgaire et l’Arbre à thé), 1 huile essentielle antispasmodique qui va soulager rapidement la douleur ressentie (estragon), 1 huile essentielle antiinfectieuse et hépato protectrice (le Citron) et 1 oligoélément le cuivre est modificateur du terrain dans les états infectieux, viraux et inflammatoires.

Posologie: 1 gélule 3 fois par jour, en fin de repas et avec 1 verre d’eau (pas de boisson chaude).

Recommandations:

Ces formes de complexe vous préservent du mauvais usage de ces huiles essentielles qui, pour certaines, peuvent s’avérer très dangereuses à hautes doses.

Tenir hors de portée des enfants. – Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes ou allaitant, les personnes allergiques aux Huiles Essentielles, les personnes épileptiques, les personnes ayant fait des convulsions. 

– en cas de nausées  : prenez 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée avec un peu de miel ou sur un comprimé neutre. Cela va atténuer les nausées tout en rafraîchissant votre haleine.

– En cas de vomissements : mettez 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée sur un comprimé neutre ou une boulette de mie de pain que vous avalerez plusieurs fois par jour jusqu’à disparition des symptômes.

– la gastro-entérite peut s’accompagner de maux de tête : mettre une trace d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes plusieurs fois par jour.

– Douleurs abdominales : 2 gouttes d’huile essentielle de basilic tropical ou d’estragon diluées dans 10 gouttes d’huile végétale quelconque. Masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour.

Et appliquer une bouillotte chaude.

– Faire diffuser de l’huile essentielle de Ravintsara dans toutes les pièces de la maison, plusieurs fois par jour et aérer.

Mais attention: Rappelez-vous que les huiles essentielles ne conviennent généralement ni aux femmes enceintes, ni aux enfants.

 

4. L’épisode de gastro est terminé

  • Une fois les symptômes atténués, vous pouvez recommencer à vous alimenter progressivement, en privilégiant toujours le riz, ou les fruits et légumes. Éviter les aliments gras et les viandes au début.

 

  • Penser à réensemenser la flore intestinale avec un probiotique pour rééquilibrer la flore intestinale malmenée, pendant au moins 15 jours.

Exemple: Ergyphilus Plus (Nutergia) ou Lactibiane.

J’espère que tous ces conseils vous seront utiles pour passer un début d’année en pleine forme.

A bientôt,

Dominique


Risotto aux cèpes frais et au parmesan

L’automne est une belle saison pour faire des balades en forêt, pour voir les jolies couleurs des arbres. J’adore tout particulièrement le bruit des feuilles mortes sous mes pas, et les récoltes champignons 🍄 bien sûr.

Et au retour, rien de tel qu’un bon risotto pour prolonger ce bon moment. Voici ma recette, simple et rapide.

Ingrédients: pour 4 personnes

• 400 g de cèpes, jeunes de préférence

• 180 g de riz rond type arborio

• 2 cuillères à soupe de vin banc

• 600 mL de bouillon de volaille chaud

• 30 g de parmesan

• 200 mL de crème de soja

• 1 oignon

• 4 cuillères à soupe d’huile d’olive

• du persil plat émincé

• sel et poivre

Préparation:

– Éplucher l’oignon et le ciseler finement.

– Dans une sauteuse, faire fondre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et y mettre l’oignon. Le faire cuire sans coloration jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

– Verserle riz dans la sauteuse avec l’oignon. Mélanger pour que le riz soit bien enrobé de graisse.

– Verser le vin blanc et laisser le riz l’absorber complètement.

– Ajouter une louche de bouillon de volaille et poursuivre doucement la cuisson.

– Lorsque tout est absorbé, verser le reste du bouillon, louche par louche. Saler, poivrer.

La cuisson doit durer au total plus ou moins 17 Minutes.

– Pendant ce temps, nettoyer les cèpes en enlevant les parties terreuses et les couper en morceaux. (Ne pas les laver à l’eau)

– Mettre 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et faire cuire les cèpes à feu assez vif jusqu’à ce qu’ils blondissent. Les égoutter et les remettre dans la sauteuse avec la crème de soja et le persil.

– Verser cette préparation dans le risotto en même temps que le parmesan râpé, mélanger et servir aussitôt. Le risotto n’attend pas!

Bonne dégustation…



Fondant au chocolat sans gluten et sans produit laitier

Notre fils aîné a fêté son anniversaire avec des copains. L’un d’eux étant intolérant au gluten et aux produits laitiers, je me suis dit que j’allais faire un gâteau au chocolat qui plairait sûrement à tous les gourmands.

Ingrédients:

• 200 g de chocolat noir

• 3 œufs bio

• 100 gr de sucre de coco

• 200 gr de de lait de coco

• 60 g de poudre d’amande ou de noix ou noisettes

• 40 gr de Maïzena

• 1 sachet de sucre vanillé

Préparation:

– Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

– Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde.

– Mélanger tous les ingrédients au batteur, ajouter le chocolat fondu et mélanger.

(Ou faire fondre le chocolat dans le bol du thermomix, à 50 degrés. Ajouter tous les autres ingrédients et mixer 1 minute vitesse 5!)

– Verser dans un moule à gâteau et enfourner pour 20 minutes de cuisson. Le gâteau est cuit quand la lame d’un couteau au coeur du gâteau ressort sèche.

– Démouler le gâteau et laisser refroidir avant de le déguster.


Poêlée de pâtissons aux champignons

Variété de courge au goût subtil d’artichaut, le pâtisson est aussi un joli élément décoratif de l’automne. Ma gourmandise l’a emporté sur la déco, puisque le voici émincé dans nos assiettes!

 

Ingrédients:

  • 1 pâtisson de 500 gr
  • 300 gr de champignons de Paris frais
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 bouquet de persil
  • 150 mL de crème de soja
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre

 

Préparation:

  • Eplucher l’oignon et l’émincer
  • Découper le pâtisson en morceaux et l’éplucher.
  • Emincer les morceaux de pâtissons en fines lamelles
  • Faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive, ajouter les lamelles de pâtissons.
  • Faire cuire 5 minutes puis ajouter les champignons épluchés et émincés.
  • Ajouter les deux gousses d’ail.
  • Poursuivre la cuisson 10 minutes puis parsemer de persil ciselé.
  • Quand le pâtisson est cuit, ajouter la crème de soja.
  • Saler et poivrer.

Un bon plat d’automne, que nous avons dégusté ce soir avec une bonne salade verte.

 

 


Potée de lentilles et potimarron au tofu fumé

Un plat aux belles couleurs et saveurs de l’automne, vite préparé et tellement bon!

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 300 gr de lentilles vertes (poids sec)
  • 300 gr de potimarron
  • 200 gr de carottes
  • 200 gr de dés de tomates
  • 200 gr de tofu fumé
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 4 clous de girofle
  • 1 feuille de laurier
  • de l’huile d’olive
  • sel et poivre

 

Préparation:

  • Faire tremper les lentilles dans un grand volume d’eau pendant au moins 12 heures. Bien les rincer avant la cuisson.
  • Emincer l’oignon. Les faire revenir dans une cocotte en fonte  avec un peu d’huile d’olive. Quand ils sont translucides, ajouter les lentilles, le potimarron coupé en dés, les carottes coupées en rondelles, les dés de tomates, les clous de girofle, les gousses d’ail écrasées, la feuille de laurier, le sel et le poivre.
  • Couvrir d’eau.
  • Faire cuire à feu doux pendant 20 à 25 minutes.
  • Couvrir et laisser mijoter. Rajouter de l’eau si nécessaire.
  • Faire des allumettes de tofu fumé et les rajouter. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.

 

C’est prêt!

Avec le reste du potimarron, j’ai fait un velouté de potimarron, une des soupes préférées de nos enfants.

Vive les petits plats d’automne!


Champignons de Paris à la crème de soja

Une recette végétarienne que j’adore, pleine de saveur, parfaite pour un repas du soir sans protéines animales…

Le quinoa est une bonne source de protéines végétales, il est sans gluten et apporte de nombreuses vitamines dont les vitamines du groupe B, des fibres, du magnésium, du fer,… Autant de bonnes raisons de ne pas s’en priver!

La crème de soja remplace la crème fraîche; elle contient moins d’acides gras saturés que les crèmes provenant du lait de vache, aucun acide gras trans et même un peu d’omégas 3 si importants pour notre santé.

  • Ingrédients pour 2 personnes:100 gr de quinoa
    • 500 gr de champignons de Paris frais
    • 20 cL de crème de soja
    • 1 oignon
    • persil
    • ail
    • sel et poivre
  • Préparation:Faire cuire le quinoa selon les indications sur l’emballage.
    • Eplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans une cuillère à soupe d’huile d’olive.
    • Eplucher et émincer les champignons puis les ajouter aux oignons.
    • Ajouter 2 gousses d’ail écrasées et du persil.
    • Saler, poivrer.
    • Ajouter la crème de soja quand les champignons sont cuits.

 

  • Dressage:Utiliser un cercle en métal. Mettre 3 bonnes cuillères à soupe de quinoa au fond du cercle
    • Ajouter ensuite les champignons à la crème de soja.

 

Bonne dégustation!

 


Compotée de fruits d’automne

Bonjour à tous,

Il fait gris et un peu frais aujourd’hui, cela m’a donné envie d’un petit dessert gourmand et réconfortant avec de la cannelle, des noix (pour le croquant!) et des fruits de saison.

 

 

Ingrédients : pour 4 personnes

– 2 pommes
– 1 poire
– 8 prunes ou quetsches
– 1 pincée de cannelle en poudre
– 1 orange
– 2 cuillères à soupe de noix

Recette :
Préchauffer le four à 180°C.
Laver les fruits, peler ceux qui doivent l’être, ôtez le cœur des pommes et de la poire et dénoyauter les prunes.
Dans un plat allant au four, mettre la poire et la pomme coupées en dés, les prunes coupées en deux.
Prélever le jus de l’orange. Le verser dans un bol. Ajoutez 1 pincée de cannelle, mélanger et verser sur les fruits.
Enfourner pour 20 minutes de cuisson.
Au bout de 20 minutes, ajouter les noix grossièrement concassées et remettre à cuire 10 minutes.

A déguster tiède ou froid, selon votre préférence.

Bon après-midi,

Dominique


Mes conseils naturo de l’automne

L’automne, c’est la saison de transition qui nous permet de nous préparer à l’hiver. Pour cela, voici quelques conseils simples pour profiter de cette belle saison.

1. Agir sur la principale source de toxines : Notre alimentation

Un réglage alimentaire s’impose, alors on adopte quelques réflexes simples:

– Certaines combinaisons alimentaires demandent beaucoup d’énergie, encrassent le corps et rendent la digestion plus difficile :
o Ne pas associer céréales et protéines
o Privilégier au contraire les repas à base de légumes et céréales ou de viandes blanches et de légumes.
o Ne pas consommer les fruits en fin de repas

– Consommer de bonnes graisses (action anti-inflammatoire) : huile de colza ou de noix première pression à froid, poisson gras (saumon, anchois, maquereaux, sardines) au moins deux fois par semaine.

– Privilégier la cuisson douce des aliments : éviter le barbecue, la cocotte-minute,…

– Ajouter des épices et des aromates et limiter le sel

– Limiter les produits laitiers, préférer les laits végétaux (riz, épeautre, noisette, amande…)

– Limiter les sucres industriels raffinés

– Boire de l’eau en quantité suffisante, entre les repas.

– Mâcher suffisamment, car c’est la première étape pour avoir une bonne digestion.

– Manger dans le calme, en pleine conscience.

En automne, nous pouvons aussi envisager une petite cure détox :
Notre organisme est programmé pour s’auto-nettoyer deux fois par an, au printemps et à l’automne… Si la nature fait bien les choses, un petit coup de pouce est souvent nécessaire pour permettre à notre corps de repartir à zéro et affronter la nouvelle saison.
La cure détox permet à la fois de faciliter l’élimination des toxines mais aussi de retrouver une nouvelle vitalité et de renforcer le système immunitaire.

Les bons réflexes détox :

– monodiète un ou 2 soirs par semaine pour commencer, puis une journée entière voire plus en fonction de sa vitalité. Cela consiste à consommer un seul aliment (d’origine végétale) ; le raisin est le fruit du moment mais on peut également penser aux carottes, au riz semi-complet ou basmati, aux pommes,…

– Consommer des légumes crus et cuits, des fruits.

– Limiter les viandes rouges, les plats préparés, le sucre blanc et les laitages difficiles à digérer.

Avant de vous lancer dans une détox ou un jeûne, il est préférable de prendre rendez-vous avec votre naturopathe, pour voir quelle méthode vous conviendra le mieux, si votre vitalité est suffisante,… Mais de toute façon, limiter les sucres et aliments raffinés ne pourra pas vous faire de mal, bien au contraire!

2. Pratique d’exercice physique et respiration

Cela permet de stimuler les organes d’élimination ou émonctoires.
Les émonctoires sont « les portes de sortie » de l’organisme. Nous avons 5 organes émonctoires qui sont : les intestins, le foie, les reins, les poumons et la peau.

Une activité physique (même calme) en plein air, au contact de la nature: gymnastiques douces, yoga, pilates, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation permet de stimuler les émonctoires et donc d’éliminer les toxines. A compléter avec une séance de sauna si votre santé le permet. Effet détox garanti!

3. Gestion du stress et des émotions

– Un sommeil suffisant et récupérateur.

Avec le retour de l’automne, la luminosité baisse, l’énergie vient parfois à manquer. Pourtant, loin d’être une fatalité, le changement de saison peut être le moment idéal pour opérer un retour sur soi.
Durant cette saison, il est bon de commencer à allonger son temps de sommeil, en essayant de se coucher un peu plus tôt.

– La cohérence cardiaque est une bonne méthode pour gérer le stress et pour bien respirer.

– La gestion du stress pour retrouver le bien-être psychique et émotionnel:

o Pratique de la relaxation, méditation, sophrologie, yoga, yoga du rire…

o Fleurs de Bach : Rescue pour tous les petits et grands stress de la vie.

 

Je vous souhaite un bel automne, prenez du temps pour savourer cette saison de couleurs, pour prendre l’air et pour prendre soin de vous.

 

A bientôt,

Dominique


Atelier bien-être

Notre prochain atelier bien-être aura lieu le dimanche 23 juin 2019, à Winkel.

Diane, Estelle et moi sommes ravies de vous présenter notre quatrième atelier de bien-être au fil des saisons… et quelle saison!

L’été, c’est une saison joyeuse, le moment tant attendu des longues journées ensoleillées, des sorties au grand air, des fêtes, et parfois des vacances à la mer, à la montagne, à la campagne,…

L’été, c’est la joie de vivre!

Venez partager cette belle journée avec nous.

Au programme:

– yoga du rire

– sophrologie-méditation

– développement personnel

– conseils d’hygiène de vie

– préparation d’un repas bio de saison, que nous partagerons ensemble à l’heure de midi…

Coût: 75, repas et goûter compris.

Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter dès à présent.