Poêlée de chou kale, chou-fleur et carottes

Cette année, j’ai planté du chou kale dans mon jardin. Je vous propose d’en savoir un peu plus sur ce légume ancien devenu tendance ces dernières années, car considéré comme «super aliment». Et pour cause, il possède de nombreux atouts santé ! Gorgé en nutriments essentiels pour la santé du corps humain, ce légume nordique est riche en vitamines A, C et K. Il contient également du potassium et du calcium.

Mon chou kale encore dans le jardin!

Pour conserver ses précieux nutriments, mieux vaut consommer le kale cru ou très peu cuit. La cuisson douce à la vapeur lui convient très bien.

Vous pouvez aussi en ajouter dans votre green smoothie de bon matin ou dans votre jus de légumes, mais aussi le consommer en soupe ou en poêlée, le détailler en lanières et l’ajouter dans un wok de poulet ou de crevettes, et réaliser des chips pour l’apéro… ses utilisations sont nombreuses et très gourmandes !

Idée de recette du jour: poêlée de chou kale, chou-fleur et carottes au curry et lait de coco.

🌿 Ingrédients:

– 1 petit chou fleur

– quelques feuilles de chou kale

– 4 carottes

– 1 oignon

– 20cL de lait de coco

– 1 cuillère à café de curry

– sel et poivre

🌿 Préparation:

– Lavez les feuilles de chou kale et le chou fleur. Lavez et brossez les carottes Épluchez l’oignon et émincez-les.


– Coupez les feuilles de chou kale en lanières, séparez le chou-fleur en fleurettes, et couper les carottes en rondelles.

– Chauffez l’eau dans le Vitaliseur. Faites cuire le chou kale et les carottes sur le panier vapeur pendant 10 minutes, puis ajoutez le chou-fleur et pour suivre la cuisson pendant 10 minutes.


– Faites chauffer l’huile dans une sauteuse. Faites-y revenir l’oignon, ajouter le curry et le lait de coco. Ajoutez les légumes cuits et mélangez.

– Salez et poivrez si besoin.

– servez!

Vous pouvez servir cette poêlée de légumes avec du riz et du poisson par exemple.

Pour une version végétarienne, ajouter quelques pois chiches cuits pour la source de protéines.

Et vous, quelle est votre recette de chou kale préférée ?


3 kifs par jour: un rituel qui fait du bien

C’est désormais prouvé par diverses études, la gratitude améliore le bien-être général et rend plus heureux. Mais elle n’est pas forcément innée, elle doit s’acquérir… pour cela, je vous propose aujourd’hui de mettre en place le rituel des 3 kifs par jour, tiré du livre « 3 kifs par jour » de Florence Servan-Schreiber. Cet ouvrage s’appuie sur des études et expériences scientifiques pour nous faire partager des techniques et astuces de psychologie positive afin d’ajouter des touches de bonheur dans notre quotidien.

Définition d’un kif

Kif: n.m. Instant, situation, interaction, événement, perception ou émotion provoquant une situation d’agrément, d’aide, d’amour, d’amusement, de bien-être, de bienfait, de chance, de création, de bonheur, de conscience, de complicité, de charme, de contentement, de délectation, de gourmandise, de distraction, de sens, de connexion, d’euphorie, d’expression, de fantaisie, de félicité, de grâce, de gaîté, de joie, de jouissance, de récréation, de satisfaction, de volupté pour lequel on éprouve de la gratitude.

Partager ses kifs, c’est partager ses instants de joie.

Au repas du soir ou avant d’aller au lit, vous pouvez mettre un rituel en place: Chaque membre de la famille doit exprimer ses 3 kifs de la journée.

Cela peut être de toutes petites choses: un sourire, une sortie, la lecture d’un chapitre d’un livre passionnant, une pause au soleil, un café avec une amie en terrasse, un morceau de chocolat ou une gourmandise au goûter, une séance de pilates (un de mes kifs d’hier!),…

Souvenir d’un de mes kifs de cet été!
Pilates du lundi matin, pour bien commencer la semaine!
Balade dans la nature

Grâce à ce rituel, les énergies positives sont en marche, et même si les soucis n’ont pas disparu, les choses agréables l’emportent !

Et vous, pratiquez-vous la gratitude au quotidien?


Les 3 piliers de la naturopathie pour une rentrée en toute sérénité

Le mois de septembre est déjà là… il rime avec reprise pour la plupart d’entre nous. Les vacances que nous attendions avec tellement d’impatience sont terminées, il va falloir se faire une raison!

Cette période intense rime souvent avec stress, car il faut jongler entre les réunions de rentrée, les activités de chacun, les repas à préparer… bref, un rythme à retrouver.

La naturopathie peut vous aider à vivre au mieux cette période, grâce aux 3 piliers de la naturopathie.

1. Adoptez une alimentation variée et de saison

– commencez par un bon petit-déjeuner protéiné, pour être en forme pendant toute la matinée!

Pour des idées de petit-déjeuner, je vous invite à lire mon article ici.

– faites le plein d’omegas 3 (huile de colza ou de noix première pression à froid et petits poissons gras): pour avoir une bonne mémoire et agir sur l’inflammation

– consommez des aliments riches en magnésium: banane, chocolat noir, céréales complètes,… et complémentez-vous en cas de besoin (crampes, nervosité, fatigue, douleurs menstruelles…)

En bref, essayez de manger sainement et préférez les aliments bruts que vous cuisinez vous-même. Je vous conseille de planifier vos repas, gain de temps garanti!

2. Bougez!

Je ne vous parle plus des bienfaits du sport, j’ai déjà souvent évoqué le sujet, notamment ici.

Le mouvement, c’est la vie!

Le sport est un bon moyen pour se vider la tête, évacuer le stress et entretenir sa santé.

Pratiquez le sport que vous aimez. Le plus important est de prendre du plaisir à le faire et de se sentir bien après la séance.

3. Gestion du stress et des émotions

• Dormez suffisamment pour ne pas perdre les bénéfices des vacances!

• Prenez du temps pour vous!

Pratiquez la méditation, le yoga, la sieste, la cohérence cardiaque, dessinez un mandala… Toutes ces activités douces vont aideront à retrouver calme et sérénité.

• pour apaiser vos émotions, vous pouvez aussi prendre en complément des fleurs de Bach (ma sélection spéciale rentrée).

• Respirez!


J’espère que ces conseils vous aideront à vivre cette période de la rentrée la plus sereinement possible.

Belle rentrée à tous ☀️


Balade sur les hauteurs de Durmenach

Bonjour à tous!

Nous profitons des vacances des enfants pour aller faire des balades dans les environs.

Nous avons acheté la carte des « 55 balades dans le Sundgau et le Jura Alsacien » du Club Vosgien à l’office du tourisme de Ferrette.

C’est sympa de découvrir des nouveaux sentiers!

Aujourd’hui, nous avons fait la promenade circulaire du grand chêne à Durmenach.

Le parcours est facile, avec peu de dénivelé. C’est une chouette balade.

Par contre, la fin du circuit (ou le début suivant le sens de la balade) est bien boueux… prévoir des chaussures adaptées 😉

Je vous souhaite encore un bel été ☀️ profitez en pour aller prendre l’air!

PS: si vous cherchez d’autre idées de balades dans le Jura alsacien ou ailleurs, j’ai créé une rubrique Randonnées (j’y parle notamment du sentier des mélèzes, du sentier sur les hauteurs de Wolschwiller, ou encore le sentier de découvertes de Raedersdorf).


Pourquoi manger sain?

Nous sommes ce que nous mangeons. Une alimentation saine apporte de nombreux bienfaits à l’organisme, car le corps reçoit alors les nutriments essentiels à son fonctionnement optimal.

Les défenses immunitaires sont renforcées (tout à fait d’actualité en ce moment), notre sommeil est de meilleur qualité, nous sommes moins fatigués et en bien meilleure forme.

Pourquoi ne pas s’y mettre alors ?

Je vous détaille les piliers d’une alimentation saine selon moi:

• Mangez des aliments riches en vitamines et minéraux :

  • Les fruits et légumes, les aliments crus, graines fermées, algue, pollen frais, jus de légumes : riches en nutriments, ils constituent la base d’une alimentation santé.
  • Des protéines de qualité :
      • Poisson gras (anchois, maquereaux, sardines) au minimum 2 fois par semaine, pour leur apport en omégas 3.
      • Des œufs, d’origine biologique
      • De la volaille
      • De la viande rouge (bœuf, veau, porc) : une fois par semaine car plus grasse.

Une seule protéine animale dans la journée est amplement suffisante, si l’autre repas apporte des protéines végétales.

  • Céréales et légumineuses au quotidien. Privilégiez les céréales complètes et semi-complètes si vous les supportez (d’origine biologique). Evitez de surconsommer les céréales contenant du gluten, pour limiter le risque de survenue d’une intolérance au gluten.
  • Mangez moins sucré car le sucre entraîne une surproduction d’insuline et un stockage des graisses.
  • Ne pas faire l’impasse sur le bon gras.

Souvent, lorsque l’on veut perdre du poids, on stoppe sa consommation d’huile. Or, les acides gras polyinsaturés sont indispensables au fonctionnement de notre cœur et de notre cerveau. Les omégas 3 ont aussi une action bénéfique sur le déséquilibre du microbiote intestinal et sur l’inflammation.

Privilégiez les huiles végétales extraites à froid, extra-vierges ou d’origine biologique, riches en omégas 3 (colza, lin, cameline).

Pour la cuisson, privilégiez l’huile d’olive ou la graisse de coco car elles supportent mieux les hautes températures.

  • Faites-vous plaisir !

Frustration et culpabilité sont mauvaises pour la santé. Il est important de trouver un équilibre, et de garder 1 ou 2 repas plaisir par semaine, sans que cela ait une incidence sur votre santé.

  • Ne mangez que lorsque vous avez faim
  • Mâchez pour mieux digérer :

La digestion commence dans la bouche, grâce aux enzymes digestives de la salive. Plus les aliments sont finement coupés et longuement mastiqués, plus le travail de l’estomac est facilité.

Prenez votre temps lors de vos repas, quitte à poser vos couverts entre chaque bouchée. Vous digérerez mieux et vous arriverez aussi plus vite à satiété.

  • Arrêtez de manger dès que vous êtes rassasié.
  • Prenez vos repas à heures régulières afin de ne pas troubler votre système digestif.

Le soir, évitez de dîner après 20h, votre sommeil n’en sera que plus réparateur !

  • Maîtrisez les fringales :

Une hypoglycémie, le stress, le manque de magnésium, l’ennui,… autant de raisons de craquer ! Les irrésistibles envies de manger vous poussent à dévorer tout ce qui vous tombe sous la main… Essayez d’avoir des aliments bons pour vous pour ces moments-là : bâtonnets de légumes, radis nettoyés, une pomme,…

  • Les meilleurs modes de cuisson : voir mon article ici.

Bien entendu, il ne suffit pas de suivre ces conseils alimentaires pour être en forme!

Une bonne hygiène de vie nécessite aussi de prendre soin de son mental. Pour cela, pensez à trouver chaque jour un moment pour vous relaxer et pratiquer une technique de lâcher prise telle que la méditation de pleine conscience, la respiration abdominale…

… et pratiquez d’une activité physique régulière. Il est vivement recommandé d’effectuer un minimum de 30 minutes d’activité physique quotidienne.

L’exercice physique va vous permettre d’augmenter vos dépenses énergétiques et, en même temps, évacuer le stress et les tensions !

Privilégiez les balades à l’extérieur, encore mieux si c’est en forêt pour vous oxygéner. Sinon, empruntez les escaliers plutôt que l’ascenseur, marchez au lieu de prendre votre voiture pour les petits trajets,…

Bel été à vous tous…


Ma trousse de voyage naturo de l’été

Les vacances arrivent à grands pas! ☀️🌊🏔

Il est grand temps de penser à préparer votre trousse de voyage naturo… je vous propose de vous dévoiler mes quelques indispensables pour soigner les petits bobos de l’été.

1. Les huiles essentielles:

– Lavande aspic:

• Pour les brûlures et les coups de soleil, mais aussi en cas de morsures et piqûres (insectes, méduses,…): 1 à 2 gouttes d’huile essentielle pure de Lavande aspic appliquée localement apportera un soulagement immédiat.

❗️utiliser uniquement le soir car potentiellement photo-sensibilisante.

• Comme elle a également des propriétés relaxantes, elle vous aidera à vous endormir en mettant quelques gouttes sur votre taie d’oreiller.

Menthe poivrée:

• En cas de maux de tête: appliquez 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée pure, en massage sur les tempes (attention à ne pas l’appliquer trop près des yeux).

• Très utile en cas de digestion difficile: mélangez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans une huile végétale et masser le ventre.

• Si vous êtes sujet au mal des transports, vous pouvez diffuser de l’huile essentielle de menthe poivrée dans l’habitacle de la voiture, à l’aide d’un diffuseur de voiture qui fonctionne sur prise allume-cigare.

• En cas de jambes lourdes, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle à une huile végétale : effet rafraîchissant garanti…

• En cas de fortes chaleurs ou de bouffées de chaleur, vous pouvez aussi opter pour de l’hydrolat de menthe poivrée: à pulvériser sur votre visage et votre buste. Rafraîchissement immédiat!

Citron:

• pour aromatiser votre eau. J’adore en mettre quelques gouttes dans ma bouteille d’eau pour apporter une saveur acidulée.

• elle aide à la digestion, intéressante en cas de fatigue digestive.

• En diffusion: elle purifie l’air, et apporte tonus et bonne humeur 😉

– j’aime aussi beaucoup le mélange Tegarome. J’en ai toujours un flacon sur moi.

Il contient:

• du thym et le niaouli qui possèdent des vertus désinfectantes

• du géranium qui apaise, du romarin et de la sauge qui activent la circulation sanguine

• du lavandin et du cyprès qui aident à la cicatrisation.

La parfaite synergie de ces huiles essentielles complémentaires, d’origine biologique, permet d’apaiser et de régénérer l’épiderme.

Tégarome s’utilise pur, en application locale ou en compresses bien imprégnées sur la zone altérée.

Précautions d’emploi des huiles essentielles:

choisissez les huiles essentielles de qualité, 100% naturelles et BIO certifiées ECOCERT.

– avant d’utiliser une huile essentielle, testez-là en versant deux gouttes d’huile essentielle au creux du coude.

• Pas de réaction au bout de 48h ? A priori, tout va bien.

• Vous constatez une réaction cutanée à une molécule ? Vous avez bien fait de faire le test. N’insistez pas plus, et parlez-en à votre médecin.

– demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin pour les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes.

2. De l’argile

Tout terrain, l’argile verte vous rendra service en cas d’entorse, de tendinite, de petites plaies ou autres petits bobos.

Personnellement, je préfère la version en tube, bien plus pratique à utiliser.

Appliquer en cataplasme. Laisser poser sur la zone pendant de 20min à 1h (selon la zone) entouré d’un linge humide et renouveler si besoin.

3. Du gel à l’Aloe vera

Même si vous avez préparé votre peau au soleil et que vous avez fait attention de ne pas trop vous exposer, vous n’êtes pas à l’abris d’avoir un bon coup de soleil. Appliquez du gel à l’aloe vera pour vous apaiser. Cela fonctionne aussi sur les brûlures et facilite la cicatrisation des petites plaies.

4. De la propolis 🐝

Antibiotique naturel, la propolis sera votre alliée en cas d’infections, car elle stimule et renforce le système immunitaire tout en combattant les bactéries, virus et autres champignons.

A prendre dès les premiers signes de faiblesse (rhume, maux de gorge, fièvre…) sous forme de compte-goutte.

5. Des probiotiques

– si vous partez à l’étranger: penser à faire une cure de probiotiques pour éviter l’installation de micro-organismes indésirables dans l’intestin et protéger de la tourista. Ex: Lactibiane ou Ergyphilus Plus

L’idéal est de commencer votre cure environ 15 jours avant votre départ et de continuer toute la durée du séjour.

– si vous avez tendance à avoir des cystites ou des mycoses vaginales, préférez la cure d’Ergyphilus Intima (Nutergia).

J’espère que ces conseils vous aideront à préparer votre trousse de voyage pour être paré à tous les bobos de l’été. N’hésitez pas à me suivre sur Instagram pour connaître d’autres conseils naturo spécial été.

Cette trousse de vacances n’est qu’une suggestion. Elle ne remplace en aucun cas les traitements allopathiques en cours ou à venir, ni la consultation chez votre médecin.

Je vous souhaite de bons préparatifs pour les vacances!


Idée de balade: la tour de Moron

Après notre promenade au bord de l’eau à l’étang de la Gruère, nous avons continué notre journée en Suisse par l’ascension de la tour de Moron.

Depuis le sommet de la tour haute de 30 mètres, le panorama s’étend sur la première chaîne du Jura et jusqu’aux Alpes, du Säntis au Mont Blanc. Au nord, on peut apercevoir les Vosges et la Forêt-Noire.

Plusieurs itinéraires sont possibles pour parvenir au sommet. Nous avons laissé la voiture au parking du stand de tir de la commune de Malleray.

Après une bonne heure de marche dans la forêt, nous sommes arrivés dans un pâturage et avons découvert la tour.

Vous pouvez pique-niquer sur place, il y a de nombreuses tables sur place.

Je vous conseille d’apporter suffisamment de boissons dans vos sacs à dos car le food truck au pied de la tour était fermé quand nous y étions, et pas de point d’eau aux environs.

Il y a cependant possibilité d’aller se désaltérer au ski-club, à 10 minutes de la tour 😉

Chalet du ski-club

Une très belle balade à faire en famille, à condition d’aimer marcher quand même, car ça grimpe… mais le jeu en vaut la chandelle quand on arrive en haut, surtout par temps clair!

Bon week-end à vous tous!


L’alimentation anti Jambes lourdes

L’arrivée des grosses chaleur en été induit bien souvent le retour de la sensation de jambes lourdes.

Je vous avais partagé quelques conseils pour vous soulager l’année dernière, vous pouvez relire mon article ici.

Aujourd’hui, je vous propose de revenir plus précisément sur l’alimentation à privilégier pour limiter les effets de la chaleur sur votre circulation:

  • Consommez beaucoup de légumes et des fruits de saison pour faire le plein d’antioxydants et de vitamines: en crudités, en jus, cuits… pour profiter de tous leurs bienfaits.
  • Consommez suffisamment de protéines, pour entretenir la masse musculaire: viande, poisson, oeuf mais aussi les protéines végétales (légumineuses comme les pois chiches, lentilles, haricots rouges ou le quinoa).

  • Ajoutez des épices lorsque vous cuisinez: curcuma, curry, gingembre, herbes de Provence, source d’antioxydants.

  • Privilégiez des huiles de première pression à froid (colza, noix, lin,…): riches en omégas 3
  • Limitez les mauvaises graisses: charcuterie, pâtisseries industrielles, plats cuisinés, margarine,… car ces mauvaises graisses encombrent les vaisseaux sanguins
  • Cuisinez maison, c’est la meilleure façon de limiter les produits transformés riches en sel, qui favorisent la rétention d’eau et ralentissent la circulation sanguine.
  • Privilégiez les cuissons douces: vapeur douce, à l’étouffée, au wok,… pour préserver les vitamines et éviter la production de composés toxiques lors de la cuisson

Bon appétit!


Kéfir de fruits: la boisson pétillante de l’été!

Le kéfir de fruits est une boisson faite à partir de grains de kéfir (de fruits), considérée comme probiotique, il est donc intéressant pour notre bien-être intestinal.

Cette boisson originaire du Caucase ou « champagne du Caucase » est légèrement gazéifiée. Le kéfir de fruits est également connu sous le nom de Tibicos, Cristaux d’Eau Japonais, les Abeilles de la Californie…

Les grains de kéfir sont un agrégat de nombreuses espèces de micro-organismes vivant en symbiose. On en dénombre une trentaine en moyenne, mais la composition peut varier légèrement suivant la provenance des grains.
Ils se présentent sous forme de grains transparents, de petites tailles (2 à 5 mm) qui, en se multipliant, fabriquent un peu d’acide et de gaz ainsi que de l’alcool par la fermentation qui est de 1 % (les femmes enceintes et les enfants peuvent en boire, rassurez-vous il n’y a pas plus d’alcool que dans les sodas).
Notez que les grains n’ont aucun rapport avec les grains céréaliers. Le Kéfir est donc sans gluten.

Lors de la fermentation, les grains de kéfir vont se nourrir du sucre présent dans les fruits et l’eau. Cette boisson n’est donc pas contre-indiquée au diabétique.

Le kéfir de fruits a de nombreuses propriétés :


– Empêche la croissance des bactéries et des levures hostiles, en aidant les micro-organismes probiotiques bénéfiques à coloniser et à prospérer dans le tube digestif.


– Aide à la digestion des aliments et de micronutriments. L’équilibre des bonnes bactéries sont un départ essentiel pour une bonne digestion.


-Aide au transit intestinal

Le kéfir n’est pas une boisson « détox » mais une boisson qui apporte des bactéries utiles à l’équilibre de la flore intestinale avec tous les bienfaits qui en découlent.

1. Recette pour une première fermentation:

Evitez tout contact des grains avec des ustensiles métalliques (cuillère, passoire, récipient…). Choisissez des ustensiles en plastique ou en verre.
Vous avez besoin de :

– Un récipient de 1,5 L (un bocal en verre par exemple, évitez le plastique)
– 20 gr de sucre (sucre blanc, sucre roux…)
– 20 gr de grains de kéfir de fruits
– 1 L d’eau (d’eau source de préférence, l’eau du robinet est trop riche en calcaire)
– 2-3 rondelles de citron (de préférence biologique, sinon enlevez la peau). Ne pas presser le jus de citron, cela apporterait trop d’acidité tout de suite.
– 1 figue sèche

Première étape : Première fermentation = F1

– Dans le bocal d’1,5L, diluer le sucre avec un fond d’eau.
– Remplir le bocal d’un litre d’eau (d’eau de source de préférence).
– Ajouter les grains de kéfir de fruits.
– Ajouter 1 figue (ou autres fruits secs : bananes séchées, abricots secs…).
– Ajouter les rondelles de citron.
– Recouvrir le bocal d’une compresse ou d’un linge pour éviter que des petites bêtes nuisibles puissent être attirés par le sucre.
– Laisser à température ambiante (entre 18 et 27°C), à l’abri de la lumière durant 24h. Lors de chaleur importante en été, la fermentation sera plus rapide et inférieure à 24h.
Les fruits séchés peuvent être un indicateur. Lorsque les figues remontent en surface, la boisson est prête.


Deuxième étape, après 24h :

Filtrer le tout avec une passoire fine (pas de métal) dans une bouteille en verre, prêt à boire. Commencer par en boire un verre par jour, puis augmenter progressivement selon l’envie.
La boisson se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Troisième étape :

Récupérez les grains de Kéfir, et remettez-les dans un récipient pour recommencer un nouveau cycle.
Un kéfir actif depuis longtemps fait généralement une meilleure boisson gazéifiée que si on vient de le faire redémarrer. D’où le pourquoi, lors des premiers essais de kéfir, on trouve la boisson non gazeuse, sans aucune bulle. Ne vous inquiétez pas, cela viendra en répétant la fermentation.

2. Conserver les grains de kéfir

Réfrigérateur : Stocker au réfrigérateur dans une eau sucrée et hermétiquement fermé.

Congélateur
 : Mettre les grains frais (non séchés) dans une boite hermétique et les congeler. La durée de conservation est d’environ un an. Pour la décongélation, il suffit de les laisser à l’air ambiant.

Par le séchage
 : Disposer les grains en une couche fine dans une assiette en plastique pour qu’ils ne collent pas et poser l’assiette avec les grains bien étalés, en hiver près du chauffage, en été au soleil. Ils se déshydrateront entre 24 et 36 heures et lorsqu’ils seront complètement secs, ils se décolleront tout seul. Les conserver dans une boite hermétique dans un endroit frais (le bas du réfrigérateur, par exemple). Les grains resteront actifs pendant plus d’un an.

Pour les réactiver après le séchage : Les réhydrater progressivement en les faisant tremper pendant une journée dans un peu d’eau tiède et sucrée. Puis le lendemain, jeter cette eau, tamiser, augmenter la quantité de liquide (la doubler) et recommencer… Au bout de 3 à 4 jours, les grains sont prêts !

3. Plus de bulles et de saveurs : deuxième fermentation « F2 »

Vous avez le choix de boire votre kéfir de suite après les 24h (F1), ou bien de laisser encore 24h de fermentation (soit 48h en tout).
Dans un récipient d’un litre 1/2, ajoutez le kéfir de fruits 24h (F1, sans les grains, sans les figues, ni citron…) avec, au choix :
– Pour plus de bulles : ajoutez quelques baies de goji
– Pour plus de saveurs : ajoutez des fruits rouges, des fleurs (hibiscus, sureau…), ou de plantes fraîches (menthe, feuille de cassis, de framboisier, gingembre…), d’épices (cannelle, vanille, badiane, anis…)

– Fermez le récipient.

Après 24h de fermentation, prudence lors de l’ouverture.
Ne secouez surtout pas la bouteille. Ouvrez très doucement la bouteille et prévoir le ou les verres si la boisson s’échappe.

Pour éviter l’excès de gaz :
– Ne pas remplir le récipient entièrement, laissez un espace entre le liquide et l’ouverture.
– Mettre moins de fruits sucrés – n’ajoutez pas de sucre en seconde fermentation
– Ecourtez la seconde fermentation

Personnellement, je n’attends pas 24h de fermentation supplémentaire, quelques heures suffisent (entre 2h et 6h). A vous de tester !

Conseil : Si vous êtes sensibles et avez souvent des ballonnements, préférez le kéfir de fruits première fermentation « F1 ». La présence de gaz plus importante en F2 peut engendrer quelques ballonnements désagréables, ou limitez-vous à un verre. Ceci n’est pas définitif, sachez que plus votre flore redeviendra saine, plus vous pourrez tolérer la F2.


4. Où trouver des grains de kéfir ?

Les grains de kéfir ne s’achètent pas, ils se donnent.
Il existe des grains de kéfir de lait OU des grains de kéfir de fruits. A ne pas confondre.

Et vous, avez-vous déjà testé cette boisson pétillante maison?


Idée de balade dans la nature: l’étang de la Gruère

Pour bien terminer cette belle semaine, je vous propose une idée de sortie pour le week-end: une promenade paisible de 3km environ, dans un cadre préservé et bien ombragé à l’étang de Gruère.

L’étang de la Gruère se trouve près de Saignelegier, dans le Jura Suisse, à un peu moins d’une heure de route de chez moi (Raedersdorf).

Pour vous y rendre, je vous conseille de suivre les instructions très claires du site Visorando.

Notre balade en quelques photos:

Si vous le souhaitez, vous pouvez pique-niquer sur place, mais prévoyez une couverture (ou un hamac!) pour vous asseoir car les abords de l’étang sont humides, et il n’y a pas de bancs sur le parcours.

Bonne fin de semaine à vous tous!