Calendrier de l’avent bien-être

Comment allez-vous en ce début du mois de décembre?

Je vous propose de patienter ensemble jusqu’à Noël d’une manière un peu différente… À défaut de pouvoir vous apporter un chocolat chaque jour, je vous propose une petite idée bien-être chaque jour, jusqu’à Noël.

Pour en savoir plus chaque jour, je vous invite à suivre ma page Facebook ou Instagram. J’y partage mon quotidien en story 😉

Je vous souhaite un joli temps de l’avent.

A bientôt,

Dominique


Renforcer son immunité avec la naturopathie

On me demande souvent ce que l’on peut faire pour avoir une bonne immunité et éviter de tomber malade dès que l’hiver arrive.

Pour avoir une bonne immunité, je vais m’appuyer sur les 3 piliers de la naturopathie: l’alimentation, l’exercice physique, la gestion du stress et des émotions. L’idéal étant d’arriver à un équilibre entre ces 3 domaines.

1. L’alimentation:

• Pour booster notre immunité il faut intégrer dans son alimentation des aliments riches en micronutriments (minéraux, vitamines, antioxydants, acides gras polyinsaturés de type oméga 3..).

Pour cela, veillez à avoir une alimentation riche en:

– Vitamine C: renforce les mécanismes de défense de l’organisme, action anti-virale. On la retrouve dans le cassis, kiwi, fraises, agrumes, papaye, goyave, persil, poivron, choux🍊🍋🌶🍓🥝 Vous pouvez aussi prendre en complément du jus d’argousier ou de l’acérola.

– Vitamine D: immunomodulante. On la trouve dans le beurre, le foie de morue, le poisson, le jaune d’oeuf… De nombreuses personnes sont carencées en vitamine D. Je vous conseille de faire une prise de sang pour voir votre taux de vitamine D3. Si votre taux est trop bas, il sera intéressant de prendre un supplément de vitamine D3.

– Zinc: améliore la réponse antivirale et l’immunité. Dans les huitres, les coquillages, le boeuf, les graines de courges, les lentilles,…

Tous ces nutriments agissent en synergie pour moduler et adapter notre système immunitaire.

Mangez des fruits et légumes crus pour préserver les vitamines: jus de légumes, smoothies, crudités… Je partage parfois des idées sur mes pages Facebook et Instagram. Variez les plaisirs avec des fruits et légumes de saison.

• Ajoutez également des graines germées, formidables sources de vitalité.

• Pour avoir suffisamment d’omégas 3:

– Assaisonnez vos crudités avec de l’huile de colza ou de noix: 2 cuillères à soupe par jour et par personne. Ces huiles sont à conserver au réfrigérateur après ouverture et à consommer dans le mois pour éviter qu’elles soient dénaturées.

– Consommez des petits poissons gras (sardines, anchoix et maquereaux): 2 fois par semaine

• De plus, diminuez votre consommation de sucre raffiné (bonbons, pâtisseries, boissons sucrées, barres chocolatées,…). Le sucre a un double impact négatif face aux infections:

– il diminue le système immunitaire en agissant directement sur la capacité d’action de nos globules blancs

– il favorise la prolifération des virus et bactéries, le sucre leur servant de carburant.

2. Gestion du stress et des émotions:

Le stress et la peur font baisser le système immunitaire.

Adoptez la positive attitude:

Pour avoir des idées positives, regardez des films drôles en famille, lisez pour vous évader de votre quotidien, mettez de la musique qui vous met de bonne humeur 😁 🎵 🎶 Personnellement, chaque fois que j’écoute cette chanson, j’ai envie de danser 🥰

En bref, souriez à la vie, et évitez le sentiment de révolte, mettez de la distance avec les informations relayées par les médias.

Si vous ne vous sentez pas en forme en ce moment, demandez conseil à votre naturopathe. Il existe des plantes qui peuvent vous aider à aller mieux.

Dormez!

Le sommeil est indispensable pour une bonne immunité.

3. Mouvement et respiration

• Bougez!

Le mouvement permet d’activer la circulation du sang, nos cellules sont mieux irriguées et donc elles travaillent mieux.

A vous de choisir le sport qui vous convient le mieux: marche, marche nordique, course à pied, pilates, yoga,… l’essentiel, c’est d’être réguliers et de prendre du plaisir. Soyez curieux, essayez différents sports pour vous faire une idée!

• Respirez!

Plusieurs fois par jour, pratiquez la respiration en pleine conscience pour bien oxygéner votre corps mais aussi pour diminuer votre stress.

Il s’agit d’inspirer profondément dans son ventre en visualisant qu’il se gonfle et se dégonfle comme un ballon. Cette attention consciente sur son souffle a des effets très positifs. 3 minutes suffisent, alors pas d’excuse pour ne pas pratiquer 😉

• Sortez prendre l’air!

Les sports en extérieur permettent une meilleure oxygénation, surtout si l’on est enfermés toute la journée. A défaut, ouvrez vos fenêtres et aérez plusieurs fois par jour.

QUELQUES COMPLÉMENTS NUTRITIONNELS

En parallèle d’une bonne hygiène de vie, vous pouvez aussi envisager la prise de compléments nutritionnels:

– Spiruline bio (pure, sans agent de charge, ni anti-agglomérant), reminéralisant général.

– Magnésium (bisglycinate ou marin): contre la fatigue, le stress, les crampes.

– Vitamine C liposomale, anti-oxydante, du jus d’argousier ou de l’acérola

Vitamine D3 en gouttes si votre dosage sanguin de vitamine D montre que vous êtes carencé.

– une cure de probiotiques: un grand nombre de nos cellules immunitaires se situent dans l’intestin. Cet organe, et plus particulièrement les bactéries qu’il contient (microbiote), joue un rôle majeur de défense contre les agents pathogènes. Préserver l’intégrité du microbiote intestinal est essentiel pour maintenir de bonnes défenses et les probiotiques peuvent y contribuer. Ex: Lactibiane de Pileje, Ergyphilus Plus de Nutergia, ou du pollen de ciste.

Il existe aussi des plantes qui permettent de booster vos défenses immunitaires. Demandez conseil à votre naturopathe, car elles ne sont pas conseillées pour tout le monde.

Enfin, en plus de tous ces conseils, continuez à appliquer les mesures barrières. Prenez bien soin de vous, et profitez de ce temps de pause pour faire des choses que vous aimez. Je vais de ce pas faire une petite séance de sophro détente…

Bonne fin de journée.

A bientôt,

Dominique


Les modes de cuisson

Pour bien s’alimenter, il faut choisir ses aliments (bio, locaux, frais, de saison, sans pesticides, d’agriculture raisonnée…), mais cela ne suffit pas!

Il faut aussi bien choisir le mode de cuisson

En effet, quand nous chauffons trop nos aliments, ils deviennent « dévitalisés », ils perdent leurs nutriments (vitamines, antioxydants, oligo-éléments, minéraux) et donc leurs nombreux bienfaits.


Voici une liste des meilleurs modes de cuisson :

  • La vapeur douce : le panier doit être assez haut et l’eau doit chauffer à petit bouillon.
    Le Vitaliseur de Marion remplit tous ces critères. Je vous parlais de ce mode de cuisson ici.
  • La cuisson à l’étouffée: avec un tout petit fond d’eau, pour cuire les légumes par exemple.
  • Le four : très bon mode de cuisson car la température est divisée par 2 au cœur des aliments.
  • Le wok : même si le mode de cuisson est réalisé à feu vif, les aliments sont remués constamment ce qui les protège de l’excès de chaleur.

Les modes de cuisson à éviter :

  • La cuisson à l’eau : les nutriments se retrouvent dans l’eau de cuisson. Utilisez ce mode de cuisson seulement si vous voulez faire un potage.
  • Le micro-ondes : il détruit une partie des nutriments et modifie la structure
    moléculaire des aliments, donc à utiliser seulement quand il n’y a pas d’autre choix! Pour réchauffer un plat, utilisez plutôt une casserole où le vitaliseur de Marion.
  • La cocotte-minute : cuisson à haute température et à haute pression, ce qui détruit tous les nutriments. A éviter au maximum.
  • Le barbecue : la cuisson la plus toxique car elle induit la production de composés toxiques néfastes pour la santé.

Et vous, quel mode de cuisson préférez-vous?


Prolongez les bienfaits de l’été avec une cure détox

L’automne arrive à grands pas, c’est le bon moment d’envisager une cure détox automnale purifiante et revitalisante, pour conserver les effets du soleil et aborder la saison froide en toute quiétude.

Notre organisme est programmé pour s’auto-nettoyer deux fois par an, au printemps et à l’automne. Si la nature sait bien le faire, un petit coup de pouce est souvent nécessaire pour permettre à notre corps de repartir à zéro grâce à un petit rééquilibrage alimentaire.

En effet, notre alimentation est notre principale source de toxines. En adoptant quelques réflexes simples, la cure détox permet de faciliter l’élimination des toxines, de retrouver de la vitalité et de renforcer le système immunitaire. Une solution parfaite pour faire le pont entre l’été et le retour du froid.

Comment savoir si vous avez besoin d’une détox?

Voici les 10 signes qui montrent que votre corps a besoin d’éliminer des toxines:

– vous êtes constamment fatigué

– vous êtes ballonné et votre transit tourne au ralenti

– vous avez des problèmes de peau: boutons, démangeaisons, rougeurs, teint terne.

– vous avez fréquemment des maux de tête

– vous êtes stressé

– vous dormez mal

– vous avez la sensation que votre mental est brouillé


– vous accumulez les douleurs articulaires ou musculaires

– vous tombez souvent malade 

– vous avez du mal à perdre du poids.



Si vous êtes concerné par l’un de ces signes, il y a des chances pour que votre organisme ait sérieusement besoin d’une détoxification, ce programme détox est donc fait pour vous!

La cure détox naturo va vous permettre de vous délester du superflu et de retrouver un mieux-être général.

Je vous propose un programme complet, avec 7 jours de menus (déclinable sur 21 jours), des recettes simples, rapides et de saison, ainsi qu’une liste de courses pour 1 semaine, histoire de gagner du temps!

Coût du programme:

– 35€, en version pdf imprimable.

Si vous êtes intéressé par mon programme detox, envoyez-moi un mail, et je vous expliquerai les modalités pour le recevoir dans votre boîte mail.

Bonne journée,

Dominique


Une rentrée zen avec les fleurs de Bach

Certains diront « enfin! » et d’autres « déjà! », que les vacances soient passées trop vite ou pas, il faut se rendre à l’évidence, nos enfants amorcent leur dernière semaine de vacances…

La rentrée arrive donc à grands pas, et avec elle son lot d’émotions: tristesse de voir finir les vacances, peur du changement, difficultés à reprendre le rythme et à se lever tôt le matin…

Les Fleurs de Bach sont nos alliées pour une rentrée plus zen.

Voici quelques exemples d’émotions, avec la fleur que vous pourrez utiliser:

– « Je suis fatiguée avant d’avoir commencé « … Pour se lever le matin avec enthousiasme et plein d’énergie pour attaquer la journée bien remplie qui vous attend : Hornbeam donne le coup de starter, aide à retrouver l’élan du quotidien.

Cela marche aussi pour les enfants qui ont du mal à se lever et à reprendre le rythme de l’école (en plus d’un coucher pas trop tardif bien sûr!).

– « je me sens submergée par tout ce qu’il y a faire »

Elm aide à faire face à une surcharge de travail ponctuelle.

– « C’était trop bien les vacances »

Pour les nostalgiques des moments passés : les vacances, mais aussi la maîtresse et les copains de l’an passé que l’on ne retrouvera pas cette année, honeysuckle invite à bien vivre le présent.

– Si cette période est synonyme de changement (nouvelle école, changement de rythme ou nouveau job) : Walnut aide à s’adapter aux nouvelles situations

– « Je ne veux pas y aller ».

Différentes peurs peuvent s’exprimer à l’occasion de la rentrée. Des peurs bien définies, par exemple : retourner à l’école (ou au travail), peur de la nouvelle maîtresse, peur de mal faire… Dans ce cas, Mimulus redonne du courage.

Par contre, si la peur est vague, (j’ai peur mais je ne sais pas pourquoi) : Aspen apporte l’impression de sécurité.

– Et si la « maman-poule » ou le « papa-poule » stresse à l’idée de laisser son enfant à l’école pour la première fois, le parent peut prendre Red chesnut.

Commencer dès que les émotions se font ressentir, en prenant 3 gouttes de chaque Fleur dans un verre d’eau, 4 fois par jour à distance des repas.

– Dans tous les cas, RESCUE pourra apporter un réconfort rapide, surtout si l’on ressent de la panique, de l’angoisse, un stress important,… RESCUE peut aussi s’utiliser directement sous la langue juste avant et après un événement perturbant : le jour de la rentrée, d’un examen, d’une prise de parole en public, ou si on a vécu un choc (accident, lorsque l’on apprend une mauvaise nouvelle,…).

Voici quelques exemples parmi les 38 Fleurs de Bach. L’important est de savoir identifier ses émotions pour pouvoir trouver les Fleurs bien adaptées à soi.

Bonne dernière semaine de vacances à tous les écoliers!

A bientôt,

Dominique


Pourquoi manger coloré?

Les végétaux sont tous différents: par leur forme, leur texture, leur goût, mais surtout par leur couleur!

Nous pouvons classer nos végétaux en 4 groupes de couleurs: vert, orange, rouge et bleu/violet, chaque groupe correspondant à une famille d’antioxydants.

🍏 🥦🥒🥬🥝🍑🍊🥕🌶🍎🍒🍉🍓🍆🍇

Les différents antioxydants:

– La chlorophylle: dans tous les végétaux verts (épinard, brocoli, chou vert, chou kale, concombre, courgette, salade verte, pomme verte, kiwi,…).

Bienfaits: amélioration de la digestion, meilleure immunité, cicatrisation,…

❗️La chlorophylle est sensible à la chaleur : il est donc préférable de manger ces aliments frais, crus et avec la peau si d’origine biologique.

– Bêta-carotène: dans les végétaux oranges (carottes, abricots, melons, courges, poivrons jaunes, les oranges, mandarines, mangues,… )

Bienfaits: protège la peau des méfaits du soleil, contribue à protéger l’organisme d’un vieillissement prématuré.

❗️L’absorption optimale du bêta-carotène contenu dans les végétaux demande la présence d’un peu de matière grasse. Si vous prenez un jus de carotte ou un jus d’abricot en collation, ajoutez une ou deux noix à votre collation ou quelques gouttes d’huile d’olive dans votre jus.

Lycopène: dans les végétaux de couleur rouge (tomates, poivrons rouges, cerise, groseille, framboises, fraises,… ).

Bienfaits: Antioxydant très puissant qui intervient dans la prévention du vieillissement de la peau, du risque cardiovasculaire, de la survenue de certains cancers,…

Antocyanes: dans les végétaux bleus/violets (aubergine, betterave rouge, chou rouge, raisin noir, myrtilles, mûre, prune, figue,…)

Bienfaits: action sur le système cardio-vasculaire et sur le système immunitaire, action anti-vieillissement cellulaire, meilleure élasticité de la peau,…

Conclusion:

La diversité dans nos assiettes permet d’avoir un bon équilibre alimentaire, d’éprouver du plaisir à cuisiner et à manger tout en couvrant nos besoins en antioxydants.

En cette période estivale, profitez de tous les fruits et légumes de saison, à chaque repas. En crudités, jus, cuits à la vapeur,… il existe mille façon de les consommer. A vous de jouer!

Bonne journée,

Dominique


Soulager la sensation de jambes lourdes avec la naturopathie

Les températures élevées de ces derniers jours occasionnent chez certains des sensations de jambes lourdes. C’est le signe d’une mauvaise circulation du sang. Dans cet article, je vous donne différents conseils qui vont vous permettre d’y remédier.

1. Alimentation:

– réduisez votre consommation de sel

– consommez chaque jour des légumes et des fruits pour leurs propriétés antioxydantes qui protègent les veines des radicaux libres

– consommez du poisson gras au moins deux fois par semaine, ainsi que des huiles première pression à froid riches en omégas 3 (colza, noix,…) pour leur effet anti-inflammatoire

2. Conseil phyto: Faire une cure de vigne rouge, aux vertus veinotoniques.

– Vous pouvez opter pour de la tisane de vigne rouge en sachet ou en vrac, ou pour des ampoules bio ou encore pour une cure d’Ergyveine de Nutergia (en pharmacie ou magasin bio).

– Je vous conseille d’y associer un spray local rafraîchissant (ex: Circularôme de Pranarôm) ou un gel veinotonique et de masser les jambes en partant du bas vers le haut (vous pouvez mettre le gel au frais avant l’application, pour encore plus de fraîcheur).

3. Portez des bas de contention: à enfiler le plus tôt possible après le réveil.

Je vous conseille vivement d’aller dans votre pharmacie découvrir les nombreux modèles disponibles. Les bas de contention sont devenus jolis, conçus dans des matières respirantes et légères, et vous pouvez même opter pour un modèle à pieds ouverts, idéal avec des chaussures ouvertes!

4. Relancer la circulation du sang en pratiquant la douche écossaise (alternance de chaud/froid sur les jambes). Effet rafraîchissant garanti!

5. Offrez-vous une séance de réflexologie plantaire pour faciliter le retour veineux.

Cette méthode apporte un réel bien-être… venez tester!

6. Évitez de rester debout ou assis trop longtemps, évitez aussi de piétiner… pas toujours facile en fonction de son métier, d’où l’intérêt des bas de contention!

7. Marchez tous les jours pour favoriser le retour veineux (minimum 30 minutes par jour, pendant les heures les moins chaudes de la journée).

La natation et le vélo activent eux aussi la circulation veineuse.

8. Évitez les sources de chaleur: sauna, épilation à la cire chaude,…

9. Ne portez pas de talons trop hauts ni trop plats.

10. Et enfin, dormez avec les jambes légèrement surélevées.

Si vous avez des questions, vous pouvez m’envoyer un message, je vous répondrai avec plaisir.

Profitez encore bien de ce bel été.

A bientôt,

Dominique


Les tempéraments naturopathiques

Saviez-vous que l’analyse de la forme de votre visage permet d’orienter le naturopathe?


9 modèles de morpho-types au niveau du visage ont été étudiés par Marchesseau dans les années 1940, et ils sont toujours utilisés aujourd’hui:


4 types dilatés ou sanguino-pléthoriques: sanguin, digestif, obèse rouge, obèse blanc
5 types rétractés ou neuro-arthritiques : musculaire, respiratoire, cérébral, nerveux, grand nerveux.

Ces tempéraments peuvent changer au cours de la vie, un musculaire avec une mauvaise hygiène de vie, gourmand et sédentaire, peut devenir un obèse au bout de 20 ans.

Selon Marchesseau, la répartition de la forme du visage donne une indication sur les aptitudes digestives, la vitalité, les aptitudes glandulaires, I’ élimination des déchets.

Le haut du visage montre l’aptitude cérébrale.
Le bas de visage, au niveau du menton montre l’aptitude digestive.

Les neuro-arthritiques ou « nerveux » ont une fragilité nerveuse, de plus en plus accentuée en allant vers le nerveux. Ils sont facilement déminéralisés, et leurs pathologies générales sont l‘arthrose et les rhumatismes. On prendra soin de son équilibre acido-basique, pas trop de protéines (qu’une fois par jour viande ou poisson œuf), pas de fruits acides le matin en hiver …
Plus on se dirige vers le nerveux, plus la personne sera maigre avec des muscles très fins et longilignes.

Au contraire, les sanguino-pléthoriques (sanguins, digestifs, obèses) ont tendance à prendre du poids, et plus encore en allant vers I’ obèse. Ils ne souffrent pas de troubles nerveux mais d’un épuisement du système glandulaire qui n’est pas amélioré par la suralimentation. Leurs aptitudes digestives sont puissantes.

Quel que soit votre tempérament, des rééquilibrages vous permettront d’avoir une meilleure qualité de vie. Demandez conseil à votre naturopathe.


Mes conseils pour bien digérer

Ballonnements, nausées, lourdeurs, maux de tête après les repas,… de nombreuses personnes ont du mal à digérer leur repas.

Je vous donne aujourd’hui 4 conseils pour que tous ces désagréments ne vous concernent plus:


Premier conseil simple, mais qu’il ne faut pas négliger pour faciliter la digestion et réduire les gaz intestinaux ou flatulences: mastiquez. Il est très important de manger dans un endroit calme, sans télévision, sans stress et d’être assis confortablement, de prendre le temps, pour bien mâcher les aliments. Des le début de la mastication, le processus de digestion commence. Les enzymes présentes dans la salive, comme l’amylase, amorcent dès ce moment la transformation des féculents. Cela facilitera le traitement des
glucides dans le côlon droit.


Deuxième conseil : Evitez le sucre
Les sucres simples et les fruits devraient être mangés loin des repas. Autrement, ils seront amenés à séjourner trop longtemps dans l’estomac et à commencer un processus de fermentation qui créera des gaz dès l’intestin grêle.
Evitez dans ce cas tout dessert sucré et privilégiez les fruits en collation, loin des repas.
Notons que des ballonnements touchant surtout le côlon gauche sont liés à un
excès de protéines.

Troisième conseil: Avoir une flore intestinale saine

Assurez-vous d’avoir de bonnes bactéries dans vos intestins. Ce sont les probiotiques. Ces «bonnes bactéries» colonisent la flore
intestinale et vaginales et luttent contre la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses, des ballonnements, des flatulences ou des vaginites.

Consommez des repas comportant des probiotiques naturels (légumes lactofermentés comme la choucroute, les betteraves ou les carottes en
début de repas)..

Quatrième conseil : Privilégiez les aliments riches en fibres (bananes, asperges, artichauts, oignons, ail, topinambours, avoine, orge et la plupart des légumineuses, ou le miso en Orient, riche en enzymes et en prébiotiques).

Si les ballonnements et difficulté de digestion persistent malgré tous ces conseils, il serait bon de consulter un naturopathe pour avoir des conseils plus personnalisés.



Prenez soin de vos intestins!

Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer, après le cancer du sein chez la femme et le cancer de la prostate chez l’homme.

Notre arme: la prévention.

Premier geste de prévention: Adopter un régime alimentaire sain

  • manger des légumes et des fruits
  • limiter les aliments raffinés et le sucre blanc
  • limiter des graisses saturées (viande grasse, charcuterie,…)
  • consommer des omégas 3 (huile de colza ou de noix, poissons gras)
  • faire le plein d’antioxydants (pour capter les radicaux libres): épices, légumes colorés, thé vert,…

Mais les mesures alimentaires ne suffisent pas toujours, surtout s’il y a une prédisposition familiale (comme pour moi).

La prévention passe aussi par les examens de dépistage, très importants puisqu’ils permettent chaque année de sauver de nombreuses vies. La découverte précoce d’un polype peut éviter à celui-ci de dégénérer en cancer.
En règle générale, une coloscopie tous les cinq ans, après 50 ans(et plus jeune si vous avez des prédispositions familiales). Référez en à votre gastroentérologue, surtout si vous avez du sang dans les selles.

Après la coloscopie, je vous conseille de faire une cure de probiotiques, pour régénérer votre flore intestinale mise à mal par cet examen.

Je commence ce soir, à raison de 2 gélules d’Ergyphilus plus, le soir au coucher, pendant 1 mois. Je vais aussi consommer du pollen de ciste en parallèle, et des crudités pour nourrir ces bonnes bactéries.