Mon calendrier de l’avent de petits moments rien que pour soi

Bonjour,

Comment allez-vous en ce premier décembre?

Je ne sais pas si c’est pareil chez vous, mais ici, il fait tout gris… pas de quoi nous démoraliser, mais c’est le bon moment pour prendre soin de soi et passer en mode cocooning!

Qui dit 1er décembre, dit calendrier de l’avent. J’en ai vu passer plein sur les réseaux ce matin… gourmandises, petits cadeaux, il y en a pour tous les goûts.

Je vous partage mon calendrier bien-être, dans lequel vous pouvez piocher des idées pour vous chouchouter pendant tout le temps de l’avent.

Allez, je vous laisse. Je m’en vais de ce pas écouter ma chanson préférée de mon adolescence. Je vous laisse deviner?

Indice: Je suis née en 1979, alors vous pouvez déjà éliminer toutes les chansons sorties après 2000 😅

Bonne journée 🎶


Gemmothérapie: le bourgeon de figuier, remède du stress et de la digestion

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien.

Je vous partage une petite astuce naturelle, pour tous les stressés qui ont du mal à digérer...

Le bourgeon de figuier est l’un des mes préférés en gemmothérapie (avec le bourgeon de cassis que j’évoquais ici).

Le figuier est le bourgeon de la sphère nerveuse et de l’estomac, situé dans la région du plexus solaire. Il est précieux lorsque l’on réagit par trop d’activités, trop de pensées, et s’utilise pour les affections dont l’origine est nerveuse:

  • Stress, anxiété, troubles du sommeil:
    • Le bourgeon de figuier est un excellent anti-déprime saisonnier. Si le manque de luminosité joue sur votre moral, vous pouvez faire une cure de figuier, et l’associer à une exposition journalière à une lampe de luminothérapie.
    • anti-angoisse, calmant et relaxant
    • Manifestations digestives liées au stress (boule en ventre quand on est soumis à un stress)
    • Troubles du sommeil, ruminations mentales (petit vélo dans la tête, impossibilité de lâcher prise)
    • Compulsions alimentaires à la moindre contrariété
  • Troubles digestifs
    • Digestion difficile, lourdeurs, ballonnements
    • Reflux gastro-oesophagien
    • gastrite
  • Tachycardies et palpitations liées au stress

Modalités de prise du macérât concentré:

Prendre les gouttes directement en bouche, garder quelques secondes puis avaler.

  • En cure de 3 semaines: 15 gouttes par jour
  • Si situation stressante ponctuelle et boule au ventre: 15 gouttes , à renouveler si besoin.

Contre-indications:

Le figuier ne convient pas aux personnes sous fluidifiants sanguins, anti-coagulants, aspirine et anti-inflammatoires.

A utiliser avec précaution pour la femme enceinte.

L’utilisation des bourgeons s’inscrit dans une démarche holistique, il est indispensable de faire un travail de terrain et en profondeur (alimentation, exercice physique, gestion du stress,…) pour obtenir des résultats satisfaisants et durables dans le temps. Demandez conseil à votre professionnel de santé.

Chou rouge aux pommes

Envie d’un petit plat réconfortant pour bien commencer la semaine? Rien de tel pour se réchauffer en ce lundi un peu gris!

Pour cette recette, il vous faudra:

  • 1/2 chou rouge
  • 1 oignon
  • des pommes
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 verre d’eau
  • de la cannelle (si vous aimez!)
  • sel et poivre

🍽 Préparation:

  • Coupez le chou rouge en 2. Enlevez les premières feuilles si elles sont abîmées.
  • Emincez finement le chou rouge (à la mandoline ou au couteau, c’est comme vous préférez!)
  • Émincez l’oignon.
  • Dans une cocotte en fonte, faire revenir le chou rouge émincé et l’oignon dans un peu d’huile d’olive.
  • Pendant ce temps, épluchez les pommes et coupez-les en morceaux.
  • Ajoutez-les dans la cocotte.
  • Ajoutez le sel/poivre et la cannelle, mouillez avec un peu d’eau et ajoutez le vinaigre.
  • Laissez mijoter à couvert sur feu doux pendant 1 heure.
  • Vérifiez régulièrement le niveau d’eau et en rajouter au besoin.

Cette recette peut se déguster chaude avec un poulet ou un rôti mais aussi froid dans un poke bowl par exemple.

Bonne dégustation!



Gemmothérapie: le bourgeon d’églantier au service de l’immunité

Dès l’automne, à l’arrivée des premiers froids, notre organisme est mis à rude épreuve. Le bourgeon d’Eglantier (ou rosier sauvage), reconnu pour être un stimulant général, aide à fortifier les défenses naturelles.

De plus, de part son activité anti-inflammatoire, il possède une action préventive dans les congestions localisées et les affections ORL et broncho pulmonaires à répétition (otites séreuses, pharyngites, sinusites, bronchites…), notamment chez l’enfant.

Cette action anti-inflammatoire va aussi avoir un intérêt lors de troubles ostéoarticulaires tels que les rhumatismes, les troubles de la croissance ou encore l’arthrose.

Modalités de prise:

A utiliser en cure préventive dès le mois d’octobre.

Pour les enfants (Herbiolys propose une formule sans alcool): 1 goutte pure par âge dès 6 mois, à 2 ans 2 gouttes, 4 ans 4 gouttes…

Pour les adultes: 15 gouttes matin et soir.

Pour une action renforcée, il peut être associé aux bourgeons de cassis, de pin et d’aulne, ainsi qu’à une cure de probiotiques.

Avez-vous déjà essayé les bourgeons pour votre bien-être?

Vous pouvez associer les bourgeons entre eux en fonction de vos besoins. Parlons-en lors d’un bilan naturopathique.

Si vous avez des questions, laissez-moi un commentaire. Je vous répondrai avec plaisir.
Prenez bien soin de vous.

A bientôt,

Dominique


L’eau de boisson, laquelle choisir?

Je vous parle souvent de l’importance d’une bonne hydratation. Nous sommes nombreux à ne pas boire assez d’eau, pourtant notre corps en a grandement besoin pour fonctionner de manière optimale.

En effet, c’est en réalisant que l’eau participe activement à la digestion, au maintien de notre température corporelle et à l’élimination de
nos déchets que l’on comprend son importance.

Quand boire?

Quelle eau boire?

Eau du robinet, eau en bouteille, eau filtrée… pas toujours facile de s’y retrouver…

1. L’eau du robinet :

Elle est dite potable car elle est bactériologiquement saine.

Pour la rendre propre, l’eau est traitée à l’aide de chlore, de fluor et de sels d’aluminium pour éliminer les micro-organismes pathogènes.
Ces métaux lourds utilisés pour la rendre potable (chlore, fluor…) sont des substances chimiques qui vont potentiellement agir comme perturbateurs endocriniens donc nuire à notre thyroïde et déséquilibrer notre milieu interne, même en quantités infimes.

De plus, des éléments néfastes sont encore présents après traitement: pesticides, fongicides, nitrates d’origine agricole… ne sont pas éliminés par le traitement de l’eau.

2. L’eau en bouteille

Plus contrôlée et moins polluée que l’eau du robinet, l’eau en bouteille semble meilleure pour notre santé.

Cependant, l’utilisation de bouteilles en plastique induit la libération de microparticules de plastique dans l’eau, ainsi que des perturbateurs endocriniens, surtout si les bouteilles ne sont pas stockées de manière optimale (à l’abris de la lumière, dans un local au frais…).

3. Les eaux filtrées

Il existe de nombreux moyens pour filtrer l’eau du robinet.

– les carafes filtrantes, type Brita: elles ne filtrent pas efficacement tous les composés néfastes

l’osmose inverse

Ce système enlève tous les minéraux présents dans l’eau, ce qui peut aboutir à des carences. Il est alors conseillé de reminéraliser cette eau avec
du plasma marin pour lui apporter un ensemble d’oligo-élements biodisponibles.

– les bâtons de charbon de bois ou les perles de céramique:

Vendues en magasin bio, elles sont à mettre dans une carafe ou une bouteille en verre. Elles sont moins efficaces que les systèmes de fontaine à eau car elles ne filtrent pas tous les polluants (métaux lourds, nitrates…) mais elles ont l’avantage d’améliorer le goût de l’eau et d’être peu chères (10-15€ environ).

– Les systèmes de fontaine à eau, comme ceux de la marque British Berkefeld, sont de puissants filtres à gravité, très efficaces, tout en conservant la charge minérale (à la différence de l’osmose inverse).

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez pu voir en story que nous avons opté pour une fontaine à eau il y a quelques semaines.

Bilan positif pour l’instant. L’eau est bonne et nous produisons moins de déchets plastiques, ce qui est un argument non négligeable!

Un grand volume d’eau traitée est disponible. Nous l’utilisons aussi pour faire cuire nos aliments, tremper les oléagineux…

Par contre, cette solution nécessite d’anticiper le remplissage car la filtration prend du temps. Nous avons pris l’habitude de la remplir le soir, et la quantité filtrée suffit pour la journée.

Conclusion

Il faut boire régulièrement de l’eau, tout au long de la journée et de la meilleure qualité possible.

Et même si vous buvez des boissons chaudes, gardez à l’esprit que le café et le thé noir déshydratent plus qu’ils n’hydratent, donc buvez de l’eau!

J’espère que cet article vous aura été utile. Si vous avez des questions, posez les en commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Bonne journée,

Dominique


Mes conseils naturo de l’automne

L’automne, c’est la saison de transition qui nous permet de nous préparer à l’hiver. Pour cela, voici quelques conseils simples pour vous aider à vivre au mieux cette période. 

 

1.      Adoptez une alimentation saine au quotidien

– Plus de légumes cuits que de cru

– Consommez des légumes de saison (courge, patate douce, châtaignes,…)

– Ajoutez des épices dans vos plats (curcuma, curry, gingembre, cannelle,…)

– Limitez ce qui surcharge l’organisme (alcool, aliments ultra-transformés, plats cuisinés industriels,…)

2.      Si votre vitalité le permet, stimulez vos organes émonctoires pour éliminer les toxines

Monodiète de temps en temps (cela consiste à consommer un seul aliment d’origine végétale ; le raisin est le fruit du moment mais on peut également penser aux carottes, au riz semi-complet ou basmati, aux pommes,…

– Sport, sauna (compléments et plantes drainantes si besoin)

– Soutien des poumons en pratiquant un sport en plein air (marche, vélo,…)

–        Soutien des intestins en consommant des aliments bons pour le microbiote 

3.      Boostez votre système immunitaire 

– Faire une cure de vitamines C et D, de pollen frais, de propolis,… Demandez conseil à votre praticien de santé

4.      En bref, prenez soin de vous ! 

–        Ralentissez le rythme, couchez-vous un peu plus tôt

– La gestion du stress pour retrouver le bien-être psychique et émotionnel: pratique de la relaxation, cohérence cardiaque, méditation, sophrologie, yoga,… et prise de fleurs de Bach

–        Prenez un bain chaud : quelques minutes de sérénité, un moment privilégié où rien ne vient troubler notre quiétude

– Et pensez à ressortir votre lampe de luminothérapie !

Bel automne à tous…🍁


Curry de pois chiche

En ce début d’automne, rien de tel qu’un bon plat réconfortant pour se réchauffer après une journée de travail.

🌱Ingrédients (pour 2):

• 250g de pois chiche

  • 250ml de lait de coco
  • 2 cuillères à soupe de pulpe de tomate
    1 cuillère à café de curry
  • 1/2 cuillère à café de gingembre moulu
    1 cuillère à café de paprika
    1 oignon
  • 1 poivron, de la couleur de votre choix!
  • Huile d’olive
  • Sel
  • 🌱 Préparation:
  • Épluchez et coupez l’oignon. Faites le revenir dans un filet d’huile d’olive dans une poêle.
    Ajoutez ensuite les épices, puis le poivron. Prolongez la cuisson quelques minutes, puis ajoutez les pois chiche.
  • Ajoutez le lait de coco et la pulpe de tomates. Laisser mijoter 10 minutes.
  • Vérifiez la cuisson et l’assaisonnement. Salez si nécessaire.
  • En parallèle, faites cuire le riz dans une casserole d’eau chaude.
  • Il ne reste plus qu’à servir.
    Régalez-vous!

Bon début d’automne à tous!


3 conseils naturo pour rééquilibrer votre alimentation

En cette période de rentrée, vous êtes plusieurs à me demander des conseils pour rééquilibrer votre alimentation au quotidien, sans que ce soit trop compliqué et prise de tête.

1. Mettez du plaisir dans votre assiette

Eh oui, c’est un conseil simple et pourtant qui a toute son importance… Je suis persuadée pour que vos bonnes habitudes durent sur le long terme, il ne faut pas être trop restrictif. Et pour que cela fonctionne, il faut qu’on y trouve du plaisir. Pour cela:

– mettez de la couleur dans vos assiettes! Si c’est joli et bien présenté, on mange avec plus de plaisir…

– On remplace un truc bon au goût mais pas top pour la santé, par un truc bon au goût et bon pour la santé

Exemples:

• une bonne pizza maison réalisée avec une farine complète bio et garnie de légumes plutôt qu’une pizza surgelée

• une tartine de pain au levain + purée de noisettes et banane à la place d’une brioche + nutella

• un hamburger maison dans lequel on remplace le pain trop sucré par des pancakes au sarrasin!

• on prépare sa vinaigrette soi-même, avec de la bonne huile de colza ou de noix, première pression à froid, pour leur apport en omégas 3, bien meilleure pour la santé que les vinaigrettes toutes prêtes.

– On persévère : il faut au moins 28 jours pour changer une habitude. On avance pas à pas, une mauvaise habitude à la fois!

2. Prenez votre temps pour manger

On ne le dira jamais assez, mais manger dans le calme et en pleine conscience permet de diminuer les quantités ingérées et de mieux digérer.

La digestion commence dans la bouche grâce aux enzymes digestives de la salive. Plus les aliments sont finement coupés et longuement mastiqués, plus le travail de l’estomac est facilité.

Prenez votre temps lors de vos repas, quitte à poser vos couverts entre chaque bouchée! Vous digèrerez mieux et vous arriverez aussi plus vite à satiété…

Si vous voulez plus de conseils pour améliorer la digestion, je vous invite à lire cet article.

3. Évitez les produits allégés

Lors des régimes restrictifs pour perdre du poids, on fait la chasse aux gras pour alléger les rations caloriques. Je suis aussi passée par là, et c’est une fausse bonne idée sur le long terme…

En effet, les bons gras sont très utiles pour votre organisme et votre système nerveux (santé cardiovasculaire, hydratation de la peau, mémoire,…).

En plus, les bons gras sont rassasiants. Je parle donc ici de bons gras, à savoir les huiles première pression à froid, les petits poissons gras,… et non de saucisse et de lardons, mais ça, vous le savez déjà!

Dans les produits Light, on a remplacé le gras par du sucre, qui nous donne envie de grignoter tout au long de la journée. Fausse bonne idée donc, la mode des produits allégés!

J’espère que ces quelques pistes pourront vous aider à rééquilibrer votre alimentation. Pour plus d’informations pour passer à une alimentation saine, vous pouvez lire mon article ici.

Pour des idées recettes, je vous invite à consulter l’onglet « recettes » dans le menu.

Et pour prendre votre alimentation en main, vous êtes le (la) bienvenue à mon cabinet de Raedersdorf ou en visio, c’est comme vous préférez.

A vous de jouer!


Aubergines à la parmesane

Bonjour à tous,

Comment allez-vous?

Moi, je fais un petit déni de rentrée… j’aurais aimé que les vacances durent encore un peu!

Du coup, on prolonge la saison estivale dans nos assiettes, avec des fruits et des légumes gorgés de ☀️.

Je vous partage ma recette d’aubergines à la parmesane en version simplifiée, mais presque aussi bonne que celle du traiteur italien de nos vacances 💕. Cette recette contient des produits laitiers de vache… si vous êtes intolérants, vous pouvez mixer les noix de cajou et les saupoudrer à la place du parmesan pour un petit côté croustillant!


🌱Ingrédients: (pour 4)

  • 2 belles aubergines
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 1 gousse d’ail pelée émincée
  • 1 pincée d’origan séché
  • 1 boites de 400g de tomates pelées ou 500 gr de tomates fraîches bien mûres.
  • sel et poivre
  • du Parmesan fraîchement râpé
  • 1 boule de 150g de mozzarella di buffala (pour plus de
    gourmandise encore!)

  • 🌱Préparation:
  • enlevez la queue des aubergines, coupez-les dans la
    longueur en lamelles de 1 cm d’épaisseur et badigeonnez-
    les d’huile d’olive avec un pinceau. Les mettre sur une
    plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et faire
    cuire 10 minutes de chaque côté en chaleur tournante dans
    un four préchauffé à 200 degrés.
  • Pendant ce temps, versez un peu d’huile d’olive dans une
    grande poêle à feu moyen. Ajoutez l’oignon, l’ail et l’origan
    séché et faites cuire 10 minutes.
  • Préparation des tomates:
    • Si vous utilisez des tomates pelées, hachez-les
    grossièrement.
    • Si vous utilisez des tomates fraîches, ébouillantez-les 40
    secondes. Puis, placez-les dans un saladier rempli d’eau
    fraîche. Ôtez la peau et les pépins et coupez-les en gros morceaux.
  • Ajoutez la chair des tomates à l’oignon, l’ail et l’origan.
  • Mélangez, couvrez et laissez mijoter pendant 15 minutes.
  • Salez et poivrez.
  • Dans un plat allant au four, versez une fine couche de sauce tomate, saupoudrez de Parmesan et recouvrez d’une couche d’aubergines. Répétez jusqu’à épuisement
    des ingrédients, en terminant par une couche de sauce tomate et de parmesan. Ajoutez de la mozzarella si vous voulez plus de fondant!
  • Enfournez le plat à 190°C pour une demi-heure, jusqu’à ce qu’il devienne doré.

Bon appétit!