Kéfir de fruits: la boisson pétillante de l’été!

Le kéfir de fruits est une boisson faite à partir de grains de kéfir (de fruits), considérée comme probiotique, il est donc intéressant pour notre bien-être intestinal.

Cette boisson originaire du Caucase ou « champagne du Caucase » est légèrement gazéifiée. Le kéfir de fruits est également connu sous le nom de Tibicos, Cristaux d’Eau Japonais, les Abeilles de la Californie…

Les grains de kéfir sont un agrégat de nombreuses espèces de micro-organismes vivant en symbiose. On en dénombre une trentaine en moyenne, mais la composition peut varier légèrement suivant la provenance des grains.
Ils se présentent sous forme de grains transparents, de petites tailles (2 à 5 mm) qui, en se multipliant, fabriquent un peu d’acide et de gaz ainsi que de l’alcool par la fermentation qui est de 1 % (les femmes enceintes et les enfants peuvent en boire, rassurez-vous il n’y a pas plus d’alcool que dans les sodas).
Notez que les grains n’ont aucun rapport avec les grains céréaliers. Le Kéfir est donc sans gluten.

Lors de la fermentation, les grains de kéfir vont se nourrir du sucre présent dans les fruits et l’eau. Cette boisson n’est donc pas contre-indiquée au diabétique.

Le kéfir de fruits a de nombreuses propriétés :


– Empêche la croissance des bactéries et des levures hostiles, en aidant les micro-organismes probiotiques bénéfiques à coloniser et à prospérer dans le tube digestif.


– Aide à la digestion des aliments et de micronutriments. L’équilibre des bonnes bactéries sont un départ essentiel pour une bonne digestion.


-Aide au transit intestinal

Le kéfir n’est pas une boisson « détox » mais une boisson qui apporte des bactéries utiles à l’équilibre de la flore intestinale avec tous les bienfaits qui en découlent.

1. Recette pour une première fermentation:

Evitez tout contact des grains avec des ustensiles métalliques (cuillère, passoire, récipient…). Choisissez des ustensiles en plastique ou en verre.
Vous avez besoin de :

– Un récipient de 1,5 L (un bocal en verre par exemple, évitez le plastique)
– 20 gr de sucre (sucre blanc, sucre roux…)
– 20 gr de grains de kéfir de fruits
– 1 L d’eau (d’eau source de préférence, l’eau du robinet est trop riche en calcaire)
– 2-3 rondelles de citron (de préférence biologique, sinon enlevez la peau). Ne pas presser le jus de citron, cela apporterait trop d’acidité tout de suite.
– 1 figue sèche

Première étape : Première fermentation = F1

– Dans le bocal d’1,5L, diluer le sucre avec un fond d’eau.
– Remplir le bocal d’un litre d’eau (d’eau de source de préférence).
– Ajouter les grains de kéfir de fruits.
– Ajouter 1 figue (ou autres fruits secs : bananes séchées, abricots secs…).
– Ajouter les rondelles de citron.
– Recouvrir le bocal d’une compresse ou d’un linge pour éviter que des petites bêtes nuisibles puissent être attirés par le sucre.
– Laisser à température ambiante (entre 18 et 27°C), à l’abri de la lumière durant 24h. Lors de chaleur importante en été, la fermentation sera plus rapide et inférieure à 24h.
Les fruits séchés peuvent être un indicateur. Lorsque les figues remontent en surface, la boisson est prête.


Deuxième étape, après 24h :

Filtrer le tout avec une passoire fine (pas de métal) dans une bouteille en verre, prêt à boire. Commencer par en boire un verre par jour, puis augmenter progressivement selon l’envie.
La boisson se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Troisième étape :

Récupérez les grains de Kéfir, et remettez-les dans un récipient pour recommencer un nouveau cycle.
Un kéfir actif depuis longtemps fait généralement une meilleure boisson gazéifiée que si on vient de le faire redémarrer. D’où le pourquoi, lors des premiers essais de kéfir, on trouve la boisson non gazeuse, sans aucune bulle. Ne vous inquiétez pas, cela viendra en répétant la fermentation.

2. Conserver les grains de kéfir

Réfrigérateur : Stocker au réfrigérateur dans une eau sucrée et hermétiquement fermé.

Congélateur
 : Mettre les grains frais (non séchés) dans une boite hermétique et les congeler. La durée de conservation est d’environ un an. Pour la décongélation, il suffit de les laisser à l’air ambiant.

Par le séchage
 : Disposer les grains en une couche fine dans une assiette en plastique pour qu’ils ne collent pas et poser l’assiette avec les grains bien étalés, en hiver près du chauffage, en été au soleil. Ils se déshydrateront entre 24 et 36 heures et lorsqu’ils seront complètement secs, ils se décolleront tout seul. Les conserver dans une boite hermétique dans un endroit frais (le bas du réfrigérateur, par exemple). Les grains resteront actifs pendant plus d’un an.

Pour les réactiver après le séchage : Les réhydrater progressivement en les faisant tremper pendant une journée dans un peu d’eau tiède et sucrée. Puis le lendemain, jeter cette eau, tamiser, augmenter la quantité de liquide (la doubler) et recommencer… Au bout de 3 à 4 jours, les grains sont prêts !

3. Plus de bulles et de saveurs : deuxième fermentation « F2 »

Vous avez le choix de boire votre kéfir de suite après les 24h (F1), ou bien de laisser encore 24h de fermentation (soit 48h en tout).
Dans un récipient d’un litre 1/2, ajoutez le kéfir de fruits 24h (F1, sans les grains, sans les figues, ni citron…) avec, au choix :
– Pour plus de bulles : ajoutez quelques baies de goji
– Pour plus de saveurs : ajoutez des fruits rouges, des fleurs (hibiscus, sureau…), ou de plantes fraîches (menthe, feuille de cassis, de framboisier, gingembre…), d’épices (cannelle, vanille, badiane, anis…)

– Fermez le récipient.

Après 24h de fermentation, prudence lors de l’ouverture.
Ne secouez surtout pas la bouteille. Ouvrez très doucement la bouteille et prévoir le ou les verres si la boisson s’échappe.

Pour éviter l’excès de gaz :
– Ne pas remplir le récipient entièrement, laissez un espace entre le liquide et l’ouverture.
– Mettre moins de fruits sucrés – n’ajoutez pas de sucre en seconde fermentation
– Ecourtez la seconde fermentation

Personnellement, je n’attends pas 24h de fermentation supplémentaire, quelques heures suffisent (entre 2h et 6h). A vous de tester !

Conseil : Si vous êtes sensibles et avez souvent des ballonnements, préférez le kéfir de fruits première fermentation « F1 ». La présence de gaz plus importante en F2 peut engendrer quelques ballonnements désagréables, ou limitez-vous à un verre. Ceci n’est pas définitif, sachez que plus votre flore redeviendra saine, plus vous pourrez tolérer la F2.


4. Où trouver des grains de kéfir ?

Les grains de kéfir ne s’achètent pas, ils se donnent.
Il existe des grains de kéfir de lait OU des grains de kéfir de fruits. A ne pas confondre.

Et vous, avez-vous déjà testé cette boisson pétillante maison?


Hydratez-vous!

En ces jours de chaleur, il est encore plus important de boire suffisamment d’eau. En effet, l’eau est essentielle pour hydrater toutes les cellules de votre corps, celui-ci étant composé d’au moins 70% d’eau.

Lorsque l’on mange suffisamment de fruits et légumes riches en eau, les besoins quotidiens en eau pure sont en moyenne d’1,5 L pour une femme et de 2 L pour un homme.

Si vous faites du sport, si la température extérieure est élevée, ou si vous avez des épisodes de diarrhées, vous devez boire encore plus pour ne pas être déshydraté.

Quelques signes qui montrent que vous ne buvez peut-être pas assez d’eau:

– urines foncées

– maux de tête

– fatigue

– difficultés de concentration

– teint terne

– cellulite

– cystites récurrentes

– constipation…

Quelques astuces pour boire suffisamment:

– Emporter une gourde d’eau avec soi et en boire quelques gorgées régulièrement, en dehors des repas.

– Ne buvez pas plus d’un verre d’eau au repas, car l’excès d’eau va diluer les enzymes digestives et vous allez moins bien digérer.


– Si vous avez des difficultés à boire de l’eau sans saveur, n’hésitez pas à l’infuser avec des légumes, des herbes ou des fruits non traités ou de qualité bio.

– vous pouvez aussi préparer des jus de légumes avec des légumes de saison. Les jus vous apporteront des vitamines et minéraux très intéressants. Testez différents mélanges de légumes, c’est délicieux!

– vous pouvez aussi manger des végétaux gorgés d’eau, comme le concombre, le melon ou la pastèque.

Mais attention: le melon et la pastèque se mangent seuls, au goûter. Ils se digèrent très vite, et risquent de provoquer des ballonnements et inconforts digestifs s’ils sont consommés en fin de repas.

– Évitez le café, les sodas et les jus de fruits, car ils sont acidifient le corps.

Quelle eau choisir?

Je vous conseille de consommer de l’eau de source faiblement minéralisée, pour éviter de fatiguer vos reins inutilement.

En conclusion:

Boire, c’est comme respirer, manger ou dormir: c’est indispensable à la vie, alors ne vous privez pas 😉

Et vous, quelles sont vos astuces pour boire suffisamment d’eau?


Connaissez-vous la règle des 80/20?

Il s’agit d’un principe empirique selon lequel environ 80% de effets sont le produit de 20% des causes.

Cette théorie de probabilité a été énoncée par Vilfredo Pareto, un économiste italien, à la fin du 19ème siècle. Les observations et applications étaient initialement économiques et fiscales.


Applicable dans bien des domaines, la loi de Pareto peut aussi être appliquée à l’hygiène de vie, dans une optique de prévention santé.

Comme je vous le dis souvent, il est inutile d’être parfait à 100% pour avoir des résultats et préserver votre santé 🙂


EN NATURO : 80% de bonne hygiène de vie, 20% de « laisser-aller ». S’accorder une fenêtre de lacher-prise, notamment au niveau alimentaire, est essentiel pour éviter la frustration.


En respectant cette règle des 80/20, il est possible de manger de la pizza, des lasagnes, de la fondue au fromage ou un part de forêt noire sans perdre les bénéfices santé de vos bonnes habitudes prises en suivant les conseils de votre naturopathe.


L’objectif principal: ne pas se priver.

Cependant, attention ⚠️, il ne faut pas en abuser et faire trop d’excès. Il faut se faire plaisir mais manger des proportions raisonnables si vous ne voulez pas prendre du poids! Pour cela, écoutez vos besoins et votre organisme, principalement la notion de satiété.

Et vous, appliquez-vous ce principe?


Préparer sa peau au soleil avec la naturopathie

Ça y est, les beaux jours arrivent enfin! Nous l’avons attendu, ce beau soleil, tellement bon pour le moral et parfait pour refaire notre stock de vitamine D! ☀️

Pour éviter les effets nocifs des UV, les coups de soleil désagréables et un vieillissement cutané prématuré, voici quelques conseils naturopathiques à mettre en place dès aujourd’hui pour profiter du soleil en toute sécurité!

1. Buvez

Boire beaucoup d’eau pure, du thé, des infusions, des jus de légumes,… pour conserver l’élasticité de la peau.

Au moins 1,5L de boisson par jour, par petites gorgées.

2. Soignez le contenu de vos assiettes

Certains nutriments peuvent avoir un rôle protecteur face aux UV : les antioxydants. Ils aident la peau à augmenter son opacité et réduisent la quantité de radicaux libres dans l’organisme.

On les retrouve dans la plupart des fruits et légumes, surtout ceux de saison, riche en belles couleurs.

  • Carotène: carottes, patates douces, abricots, légumes verts à feuilles (épinards, salade, roquette), algues…
  • Lycopène: tomate (purée), pastèque, poivrons…
  • Vitamine A: oeufs, saumon, sardines, huile de pépins de raisin…
  • Vitamine C: fruits rouge, fraise, framboise, poivron, chou, persil, brocoli
  • Vitamine E: dans les huiles végétales (avocat, olive), amande, noisette,…

On retrouve aussi des antioxydants dans le chocolat noir, dans les épices (curry, curcuma, herbes de Provence,…).

Enfin, il est indispensable de s’assurer un bon taux d’oméga 3. Ces derniers nourrissent la peau, maintiennent son élasticité et préviennent du dessèchement. De plus, grâce à leurs vertus anti-inflammatoires ils aideront à lutter contre les coups de soleil. Vous trouverez des oméga 3 dans l’huile biologique première pression à froid de colza, de noix… ainsi que dans les petits poissons gras comme les sardines, maquereaux, anchois,…

Vous pouvez aussi faire une cure de compléments alimentaires riches en antioxydants (ex: Biorthox de Nutergia) et en omégas 3/6 (Synerbiol de Nutergia).

3. Exposez-vous progressivement

Exposez-vous petit à petit : commencez par 10 minutes seulement, et augmentez progressivement.

Protégez votre tête et votre nuque pour éviter les coups de chaleur.

Privilégiez les expositions avant 11h et après 17h, là où l’index UV est le moins fort.

4. Nourrissez votre peau

Vous aurez compris l’importance de préparer votre peau de l’intérieur, mais vous pouvez aussi agir en surface, en misant sur des ingrédients 100% naturels.

Le macérât huileux de carotte bio

  • Riche en antioxydants, il prévient la peau des signes du vieillissement.
  • Assouplissant, il maintient la structure élastique de la peau.

Vous pouvez le commander ici ou l’acheter en magasin bio.

– L’huile végétale de framboise

Riche en vitamine E et en caroténoïdes, cette huile est un actif idéal pour lutter contre les signes du vieillissement de la peau. Restructurante et apaisante, elle s’incorpore parfaitement dans les préparations pour le soin des peaux délicates.

– le gel d’aloe vera

Le gel d’aloe vera est un véritable trésor de bienfaits. Particulièrement riche en éléments nutritifs, c’est un partenaire idéal à utiliser au quotidien pour conserver une peau souple


En résumé

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut pour bien vous préparer à l’exposition au soleil. Pour résumer tout ça en quelques lignes :

  • Bien se nourrir avant, pendant et après l’exposition pour fournir à l’organisme tous les nutriments essentiels pour faire face aux UV et en prévenir les dégâts.
  • S’hydrater tout au long de la journée
  • S’exposer doucement au soleil et éviter les heures les plus chaudes.
  • Nourrir et protéger la peau de l’intérieur et de l’extérieur.

Bonne préparation avant l’été!


Les bienfaits de l’apithérapie

En cette journée mondiale de l’abeille, je tenais à vous présenter les différents bienfaits de l’apithérapie.

L’Apithérapie est l’utilisation thérapeutique des produits de la ruche pour le bien-être et la beauté.

Les abeilles produisent des trésors de santé utilisés depuis des millénaires. L’Apithérapie est aujourd’hui reconnue et fait l’objet de nombreux travaux dans le monde entier. Elle est considérée comme une médecine douce agissant en préventif pour renforcer et booster l’organisme.

1. Le pollen des abeilles

Le Pollen frais est considéré comme un super aliment. Il est riche en vitamines, oligo-éléments, protéines (idéal pour les sportifs mais aussi pour les végétariens), antioxydant, et agit comme un probiotique, protecteur de la flore intestinale.

Mais comme pour le miel, ses vertus spécifiques dépendent de la fleur dont il provient.

Par exemple, le pollen de Châtaigner, renferme du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine pour lutter contre le stress. C’est le plus antioxydant de tous, idéal aussi en période de bouleversement hormonal.

Le pollen de ciste apporte des probiotiques. Je lui avais consacré un article ici.

2. Le miel

Le miel est aussi un super-aliment. Il contient tous les nutriments dont le corps a besoin: des protéines, des acides gras essentiels, des minéraux, des vitamines, des oligo-éléments… et des antibiotiques naturels, qui sont essentiels au bon fonctionnement de notre système immunitaire.

Le miel devrait être consommé seul car s’il est consommé en même temps que d’autres aliments il a les mêmes inconvénients que les fruits. Il va ainsi freiner la digestion et il est acidifiant pour l’organisme. Préférez les miels liquides qui sont non chauffés et qui contiennent moins de glucose que les miels solides.

Bienfaits du miel:
– Il est source d’énergie

Etant donné qu’il contient majoritairement du glucose et du fructose, les cellules de l’organisme peuvent les utiliser directement. En effet ces glucides sont très facilement assimilables pour en tirer le carburant nécessaire. Il est notamment très intéressant pour les sportifs.

– Il est antioxydant

En effet, grâce aux flavonoïdes qui constituent la plus grande catégorie de polyphénols, et qui sont des molécules réputées pour leurs vertus antioxydantes, il s’oppose aux radicaux libres qui perturbent le fonctionnement de nos cellules et contribuent à un vieillissement prématuré.

– Il peut être très utile pour les maux de gorge

Le miel aide à soulager les rhumes et les maux de gorge en apaisant les irritations et en empêchant les bactéries de s’accrocher et de proliférer. Il aide également à fluidifier le mucus.

– Il a des propriétés cicatrisantes

Par son pouvoir antibactérien, sa faible teneur en eau, sa viscosité… il permet de soigner les plaies.

❗️Petite mise en garde: attention à la provenance du miel que vous achetez, car il existe des miels transformés, enrichis en sucre ou en sirop de maïs. Privilégiez les achats de miel en circuit court ou au moins d’origine française.

3. La propolis

C’est une substance produite par les abeilles à partir de diverses résines végétales, de cire et de leur propre salive. Matière résineuse recueillie par les abeilles sur les boutons entrouverts de différents arbres, cette résine végétale est utilisée par les abeilles comme mortier et anti-infectieux pour assainir la ruche.

La propolis, pure ou liquide, est réputée depuis l’antiquité pour ses effets bénéfiques dans le traitement et la prévention des affections respiratoires. Excellent immunostimulant, elle se révèle un antibiotique et un cicatrisant très actif.

Elle favorise la guérison des brûlures, des plaies et diverses maladies de peau comme l’eczéma.

Quelques usages courants de la propolis:

– Maux de gorge

La propolis est très efficace pour les maux de gorge. On peut la consommer sous forme de sirop, spray ou pastilles.

– Aphtes

  • Pour prévenir l’apparition d’aphte, il est recommandé de mâcher régulièrement des gommes de propolis.
  • Pour soulager un aphte ; 2 fois par jour, badigeonnez le avec un coton tige de propolis liquide. Et faire régulièrement des bains de bouche avec une solution à la propolis.

4. La gelée royale:

Véritable élixir de la ruche, la gelée royale fraîche est sécrétée par les abeilles. C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés qui constitue l’alimentation des larves de la colonie jusqu’à leur 3ème jour et la nourriture exclusive de la reine durant toute son existence.

Bienfaits de la gelée royale:

– Excellent revitalisant, c’est l’une des cures les plus demandées notamment en période hivernale.

– La gelée royale fraîche a une action anti-virale, en particulier sur la grippe et l’herpès.

– On attribue également à la gelée royale fraîche un effet bénéfique contre la fatigue, la dépression, les troubles liés à la ménopause et le cholestérol, en parallèle des traitements habituels.

Il conviendra de choisir de la gelée royale fraîche (à conserver au frais) plutôt que sa forme lyophilisée qui aura perdu une bonne partie de ses bienfaits.


Outre les bienfaits de la production des abeilles sur notre santé, elles sont aussi très importantes car ce sont des pollinisateurs indispensables à la reproduction des plantes. Les abeilles assurent la survie des plantes et des cultures et participent également au maintien de la biodiversité.

Vous l’aurez compris, les abeilles sont indispensables, alors prenons bien soin d’elles!

Bonne journée à vous tous 🌸 🐝


Le goûter gourmand ET healthy

Et si le goûter n’était pas réservé qu’aux enfants?

Après mon article sur mes idées de petit-déjeuner pour bien commencer la journée, je vous propose aujourd’hui de découvrir des collations qui conjuguent gourmandise et santé… pour notre plus grand plaisir 🙂

Rôle du goûter:

Apporter de l’énergie pour finir la journée en forme et couper la faim pour arriver serein au dîner.

La bonne combinaison :

– des gras végétaux qui permettent de réguler les glucides du goûter. Ils évitent l’effet boomerang de l’hypoglycémie.Ce sont des coupe-faims qui calment les excès d’appétit du soir.

– combinés à une petite note sucrée pour encore plus de tonus et de plaisir…

Mais avec du « bon sucre » : celui des fruits, ou d’un dessert maison préparé avec des sucres complets et bio (rapadura, sucre de canne complet, farine complète, pain complet, au levain…).

– une boisson (froide ou chaude) pour se réhydrater.



Vous l’aurez compris, pour pouvoir prendre un goûter sans prendre de poids, on ne prends pas de dessert et on le réserve pour le goûter!
De toute façon, manger des fruits ou un dessert en fin de repas est une mauvaise option car c’est une source de fermentations…


Quelques exemples de goûter healthy: (à prendre 5 heures après le repas de midi)

– 1 ou 2 fruits crus de saison et bio: pour faire le plein de vitamines, oligo-éléments, fibres,…

La banane est une bonne option pour une faim plus importante, ou si vous avez prévu de faire une séance de sport en fin d’après-midi.

– 2 ou 3 fruits séchés (fraises, pommes, ananas, abricot,…) d’origine biologique + quelques oléagineux.

– une tranche de pain au petit épeautre, ou de pain sans gluten (pas de pain blanc car son index glycémique est trop élevé) + 1 cuillère à café de purée d’amandes ou de noisettes + 1 fruit

– un pudding de chia avec des fruits de saison

– une tranche de pain + une compote de pommes sans sucre ajouté

– 1 smoothie aux fruits et lait végétal

– une crème dessert végétale

– une part de banana bread

– 2 carrés de chocolat noir à 80% de cacao minimum

– une part de clafoutis

A vous de choisir votre option préférée 😋

Et vous, prenez-vous un goûter? quel est votre goûter favori?


SOPK et naturopathie

Le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques), c’est quoi?

Le SOPK est un problème hormonal très répandu chez les femmes.

D’après les dernières études, le SOPK touche environ 1 femme sur 10 en France, et 75% d’entre elles souffrent d’infertilité.

Les mécanismes physiopathologiques ne sont pas connus à ce jour. Mais nous savons que c’est l’assemblage d’une multitude de facteurs qui le provoque.

Il entraine une production excessive d’androgènes, en particulier de testostérone, habituellement produite en petite quantité dans l’organisme féminin. Il en résulte une élévation du taux de testostérone dans le sang des femmes concernées.

On retrouve alors de nombreux microkystes autour des ovaires. En théorie les follicules murissent pour se transformer en ovocytes (cellules qui deviendra un ovule), mais l’excès d’androgène bloque cette maturation. Les follicules se remplissent d’eau et deviennent des kystes.

En tant normal, lors de l’ovulation, un des follicule qui a atteint sa maturité, se rompt et libère l’ovule qui pourra éventuellement être fécondé. Après l’ovulation, le follicule se dégénère et devient le corps jaune.

Dans le cas du SOPK, il y a une accumulation de follicules immatures dans l’ovaire, ce qui empêche l’ovulation. C’est la raison pour laquelle, de nombreuses femmes souffrant du SOPK ont peu ou pas de règles et des difficultés à concevoir.

Les symptômes

  • Des troubles de l’ovulation : l’ovulation se faisant mal ou pas, les cycles deviennent irréguliers (plus de 35 à 40 jours) voire absents (aménorrhée). Ils entrainent alors une infertilité dans 50% des cas.
  • Un excès d’hormones mâles (hyperandrogénie) : l’augmentation du taux de testostérone entraine un excès de pilosité, de l’acné, une chute de cheveux,…
  • Des troubles métaboliques : l’hyperandrogénie provoque un excès de graisse prédisposant le corps à une résistance à l’insuline et au diabète. Ces personnes ont des risques accrus d’avoir des problèmes cardio-vasculaires. Cela peut entrainer un prédiabète, du cholestérol, un surpoids.

Le diagnostic

Une femme est diagnostiquée comme atteinte du SOPK si elle présente deux des critères suivants :

  • Présence dans un des ovaires (ou les deux) de plus de 12 follicules mesurant 2 à 9 mm de diamètre.
  • Volume de l’ovaire ou des ovaires de plus de 10 mL sans présence de follicule ou de kystes.
  • Une ovulation irrégulière ou totalement absente. D’après les critères de Rotterdam, un cycle de moins de 21 jours ou supérieur à 35 jours est considéré comme anovulatoire.
  • Une hyperandrogénie (un taux élevé d’androgènes). Celle – ci peut être clinique (avec les symptômes comme l’hirsutisme, l’acné, alopécie) ou biologique.

Le diagnostic est souvent long et 50 % des femmes ayant le SOPK ne sont pas diagnostiquées ou pas prises en charge.

Une hypothyroïdie peut mimer un SOPK, il est donc important d’écarter cette éventualité avec votre médecin.

Les causes

A ce jour, les causes du SOPK ne sont pas totalement connues. Ce que l’on sait, c’est que l’hyperandrogénie d’origine ovarienne est une des premières causes du SOPK.

Le SOPK est multi causal. En effet, il peut être causé par des facteurs :

  • Génétiques : certains gènes impliqués dans la synthèse des androgènes sont surexprimés
  • Epigénétiques : les antécédents familiaux augmenteraient le risque d’avoir le SOPK
  • Environnementaux : l’hygiène de vie, le stress, l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Les traitements conventionnels

1. Traitements hormonaux

Aujourd’hui, le premier traitement que l’on donne aux femmes atteintes du SOPK est un traitement hormonal: la pilule contraceptive.

Intérêt de prescrire une pilule aux femmes atteintes de SOPK ?

  • Retrouver des règles régulières
  • Diminuer l’hyperandrogénie
  • Mettre au repos les ovaires

Les effets secondaires de la pilule oestro-progestative sont nombreux et peuvent être dangereux lorsqu’ils sont pris à long terme.

2. Traitement contre l’androgénie

Ces traitements vont cibler l’hyperandrogénie et vont permettre de diminuer les taux d’androgènes.

Androcur : souvent prescrit contre l’hirsutisme présentent des risques de méningiomes

3. Traitement contre l’hyperinsulémie

  • Le Metformine est souvent prescrit pour améliorer la sensibilité des cellules à l’insuline et donc aider à la perte de poids. Il diminue l’hyperinsulémie de manière significative seulement chez les femmes non obèses et associé à une bonne hygiène alimentaire. La metformine présente des effets secondaires surtout sur le plan gastro – intestinal, une carence en vitamine B12 et à long terme, des risques d’ostéoporose.

Il est contre indiqué en cas de dysfonctionnement rénal et de maladie hépatique.

4 types de SOPK

Il n’existe pas un type de SOPK mais 4 types différents. En fonction de votre profil, votre suivi naturopathique sera donc différent, mais la première action à entreprendre dans tous les cas, c’est de diminuer l’inflammation. Pour cela, il convient de corriger l’équilibre acido-basique et aussi vérifier que l’intestin n’est pas poreux.

Je vous propose de découvrir les 4 différentes typologies de SOPK:

1. Le SOPK post pilule

C’est à l’arrêt de la contraception orale que plusieurs symptômes apparaissent.

La pilule inactive la production d’hormones sexuelles, engendrant un gros dérèglement du système hormonal.
A l’arrêt de la pilule, les hormones vont à nouveau être produites, mais au ralenti ou en excès. Cela provoque la survenue brusque d’un SOPK.

Mes conseils naturo:

  • Mettre en place une alimentation spécifique visant à stopper la production excessive d’androgènes
  • Detoxifier votre organisme, équilibrer votre glycémie, restaurer votre microbiote, gérer le stress,…

2. Le SOPK insulino-résistant

Quand nous mangeons du sucre, le pancréas sécrète de l’insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang.

Parfois, les cellules refusent que l’insuline intervienne et font de la résistance, induisant une élévation du taux de sucre dans le sang. Le pancréas continue alors de produire l’insuline, qui va alors stimuler la production de testostérone par les ovaires, aboutissant à l’hyperandrogénisme. Apparaissent alors l’acné, l’hyperpilosité et la perte de cheveux, le surpoids voire un prédiabète.

Mes conseils naturo:

  • Stabiliser la glycémie par une alimentation à index glycémique bas.
  • Mettre en place une activité physique douce.

3. Le SOPK avec épuisement des surrénales :

Les glandes surrénales sont situées juste au-dessus de chaque rein. Elles synthétisent et relâchent des hormones dans le sang, notamment l’adrénaline et le cortisol (hormone du stress), ainsi que des hormones androgènes.

Ce type de SOPK touche les femmes qui sont sujettes à des stress répétés. Il entraine une production en excès du cortisol et des androgènes, se répercutant sur le corps par une perte de cheveux et un excès de pilosité (hirsutisme), ainsi qu’une acné importante.

Mes conseils naturo:

  • La gestion du stress: conférence cardiaque, sophrologie, conseil de fleurs de Bach, méditation
  • Dormir, se reposer
  • Faire une activité qu’on aime, tous les jours (peinture, dessin, tricot, musique,… ce qui vous détend!)
  • Une alimentation vivante, de saison, pour combler les carences éventuelles

4 – Le SOPK inflammatoire

Les personnes souffrant d’inflammation chronique synthétisent la testostérone en excès par les ovaires.

On observe les signes suivants : grande fatigue, troubles intestinaux, céphalées, douleurs dans les articulations, problème dermatologique (eczéma, psoriasis,…).

Mes conseils naturo:

  • Repérer les causes de cette inflammation chronique (alimentation, stress, manque d’exercice,…)
  • Rééquilibrer l’alimentation (suivre un régime hypotoxique pour diminuer l’inflammation)
  • Rééquilibrer le microbiote

Au fil de mon expérience, j’ai rencontré plusieurs femmes atteintes du SOPK avec des histoires complètement différentes. Je leur ai donc fourni des conseils personnalisés pour les accompagner.


❗️Je tiens à préciser qu’il est indispensable d’être suivie par ailleurs par le corps médical (gynécologue, endocrinologue…) et mes conseils ne se substituent en aucun cas à vos traitements en cours sauf avis positif de ton médecin.❗️

J’espère que cet article vous a permis de mieux comprendre le SOPK. Si vous êtes concernées par le SOPK, n’hésitez pas à témoigner en commentaires !


Le Vitaliseur de Marion

Aujourd’hui, l’alimentation est au cœur des préoccupations de chacun. Je vais vous parler aujourd’hui de la cuisson à la vapeur douce.


Connaissez-vous le Vitaliseur de Marion pour cuisiner à la vapeur douce?

Nous prenons de plus en plus conscience de l’importance des éléments vitaux contenus dans les aliments: vitamines, oligo-éléments et sels minéraux. Le corps en a besoin chaque jour pour se régénérer et vivre au mieux.

Ces éléments doivent rester vivants pour être utiles à l’organisme.

C’est ce qui fait le caractère unique du Vitaliseur contrairement aux cuissons traditionnelles qui dépassent toutes largement 100° :

– Il maintient la température de la vapeur constante en la régulant. Il cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs alors que les mauvaises graisses, toxines et pesticides sont éliminés en tombant dans l’eau de cuisson.

– le Vitaliseur peut être utilisé pour cuire, réchauffer, mijoter, décongeler, fondre au bain marie,…

Voici des exemples de cuisson au Vitaliseur:

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Vitaliseur ou pour recevoir un code de parrainage qui vous permettra d’obtenir un tarif préférentiel (valable cinq jours sur une commande d’un ou plusieurs produits) en commandant directement sur le site shop.vitaliseurdemarion.fr, envoyez-moi un mail à l’adresse dominiquestrassel@gmail.com


Bonne journée,

Dominique


Un bon petit-déjeuner pour bien commencer la journée

En France le petit-déjeuner est une institution, mais il est aussi le plus déséquilibré car trop sucré. Viennoiseries et confitures sont à réserver aux jours de fêtes!

Premier réflexe: Boire un verre d’eau tiède avant de prendre votre petit-déjeuner

Telle une douche intérieure, cette habitude stimule, réveille et draine tout l’organisme, ce qui facilite l’élimination des toxines.

Deuxième réflexe: se préparer un petit-dejeuner salé et gras (l’idéal selon la chrononutrition)

  • Les protéines sont un carburant parfait du matin, elles favorisent la satiété et la synthèse des hormones grâce à l’apport de l’acide aminé tyrosine contenu dans les protéines. Source de protéines: les œufs, blanc de poulet, saumon, purée d’oléagineux, graines de chia,…)

  • Les graisses sont elles aussi génératrices de satiété, et elles réduisent l’index glycémique des aliments.

C’est le matin que nous avons un taux optimum de lipase, l’enzyme dédiée aux graisses, qui les fragmentent et permettent de les utiliser à des fins énergétiques. Les graisses sont donc mieux utilisées le matin.

Les meilleurs graisses sont les graisses polyinsaturées, comme les omégas 3. Ils sont abondamment présents dans les noix diverses, amandes, noisettes, mais aussi petits poissons gras, dans les huiles de lin ou de colza première pression à froid (bien conservées au frais) à ajouter en petites quantités dans vos préparations froides ou tièdes.

Il faudrait éviter au maximum les glucides simples : confiture, miel, sucre, jus de fruit…

Les sucres dits « rapides » génèrent le coup de barre de 11h par hypoglycémie réactionnelle… Ils prédisposent au diabète par trop de stimulation d’insuline sur le long terme, ainsi que la stéatose du foie…

Les jus de fruits ne sont pas du tout équivalents à un fruit, mais plutôt à un shoot de sucre dans le sang, comme une drogue excitante avec tous les effets indésirables qui s’en suivent…Et cela fatigue le foie. Un fruit doit être consommé entier, les fibres réduisent l’index glycémique.

Le sucre est mieux assimilé et transformé autour de 16h, alors, si vraiment vous en avez envie, il est autorisé avec modération à ce moment de la journée, au goûter.

Les céréales soufflées sont à proscrire, l’index glycémique explose, même pour les marques qui prétendent être alliées de la minceur!

En pratique, voici quelques idées de petits-déjeuners:

2 tranches de pain au levain + beurre bio ou purée d’amandes + 2 œufs (au plat ou à la coque)

2 tranches de pain complet bio + purée de cajou + fruit de saison

des tartines craquantes pain des fleurs + fromage frais + des graines germées ou gomasio

– du pudding de chia + fruits

du porridge de flocons de sarrasin

– un Smoothie complet avec une banane + une cuillère à soupe de purée d’amande + lait d’amandes ou noisettes + du pollen frais.

– des pancakes protéinés aux graines de chia


des crackers sarrasin/petit épeautre (ou 2 tranches de pain complet ) + houmous + tartare d’algues

– une galette à la farine de sarrasin avec 1 œuf et du blanc de poulet

– toast pain au petit épeautre / avocat / œuf et épices anti-oxydantes comme le cumin, la coriandre, le paprika… ce que vous aimez! J’avoue que c’est l’un de mes petits déjeuners préférés 😋

Et une boisson chaude, thé vert ou infusion, café avec modération.

Si vous n’avez pas faim, ne vous forcez pas!
Savoir s’écouter permet de répondre au plus juste à ses besoins.

Le petit déjeuner idéal dépend de chaque personne, de sa capacité digestive, de l’activité matinale, de la saison,… A vous de tester ce qui vous convient le mieux.

En revanche, boire est indispensable…

Et vous, quel est votre petit-déjeuner préféré?


La spiruline, une petite algue aux nombreux bienfaits

La spiruline est une micro-algue qui contient des acides aminés essentiels, des vitamines, ainsi que de nombreux minéraux et oligo-éléments. Elle apporte de nombreux pigments, de la cholorophylle,… elle est donc une alliée parfaite en cas de déséquilibres dans notre alimentation.

Voici une liste non exhaustive de bienfaits de la spiruline:

– Elle régule le taux de sucre et la production de glucose par le foie, et est donc un moyen de lutter contre le diabète de type 2.

– La spiruline joue un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires en fluidifiant le sang, en régulant la tension artérielle et en faisant baisser le taux de triglycérides.

– Elle stimule le système immunitaire en activant la production des globules rouges et des globules blancs

– elle possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques.

la trouver?

La spiruline existe sous forme de compléments alimentaires, en gélules ou en comprimés (la forme que je préfère, plus facile d’utilisation).

Vous la trouverez aussi en poudre, à incorporer dans vos recettes.

Et vous, avez-vous déjà fait une cure de spiruline?