Des bourgeons contre les allergies

Le printemps est là: les journées sont plus longues, le soleil réchauffe la nature, la sève se remet à circuler,…

Si pour la plupart d’entre nous ce spectacle n’est que ravissement, pour d’autres il est aussi le signal du début des symptômes allergiques!

Nez qui coule, toux, gorge qui gratte, larmoiements accompagnent le retour des pollens.

Quelques bons réflexes à adopter :

  • Aérez votre maison au moins 10 minutes par jour, de préférence avant 10 h le matin, lorsque la concentration en pollen de l’air est moins importante
  • Nettoyez le nez matin et soir avec un spray nasal d’eau de mer isotonique en entretien, hypertonique lors des crises
  • Rincez corps et cheveux systématiquement le soir avant le coucher pour éliminer le pollen qui aurait pu s’y déposer

Ces bons réflexes peuvent s’avérer insuffisants.

De façon générale, les allergies sont dues à un terrain associant un système immunitaire sur-stimulé à une activité hépatique insuffisante ou difficile.

Dès le mois de mars, il convient de faire une cure pour rééquilibrer le terrain et drainer les toxines.

Pour cela, je vous conseille de faire une cure de sève de bouleau ou alors d’utiliser les bourgeons suivants:

– le bourgeon de romarin: draineur du foie

– le bourgeon de genévrier: draineur des reins, désintoxication générale

– le bourgeon de bouleau pubescent: anti-toxique hépatique et élimine l’acide urique.

Posologie pour l’adulte:

Commencer par 5 gouttes de macérât-mère par jour, et augmenter d’une goutte tous les jours jusqu’à 15 gouttes. Le matin, 15 minutes avant le petit déjeuner, pendant 4 semaines.


Je vous propose, maintenant que vous avez drainé les toxines, de découvrir 3 bourgeons utiles pour lutter contre les allergies:


– le bourgeon de cassis:

Action anti-inflammatoire, « cortisone-like » et anti-allergique, c’est aussi un antihistaminique naturel. Il a donc toute sa place dans une cure anti-allergie!

– le bourgeon de charme

Antispasmodique, il est utile dans toutes les allergies liées au système respiratoire et ORL. Il est plus particulièrement actif au niveau des sinus, on le recommande donc en cas de sinusites, rhinites allergiques, rhinopharyngites aigües ou chroniques.

– le bourgeon de hêtre:

Antihistaminique naturel.

Posologie pour l’adulte:

Commencer par 5 gouttes de macérât-mère par jour, et augmenter d’une goutte tous les jours jusqu’à 15 gouttes. Le matin, 15 minutes avant le petit déjeuner.

Durée : en phytothérapie, il est important de respecter des fenêtres thérapeutiques. C’est pourquoi nous recommandons de faire 3 semaines de cure suivies d’1 semaine d’arrêt et de reprendre si besoin.

Posologie pour les enfants :

  • Enfants de moins de 12 ans : 1 goutte par jour par année d’âge.
  • Bébé dès 3 mois – 1 an : 1 goutte par jour dans le biberon ou via la mère qui allaite.
  • Au-delà de 12 ans: posologie équivalente à celle des adultes

Pour tout traitement, il est conseillé de se conformer à l’avis de son médecin ou autre professionnel de la santé.

Contre-indications :

Il n’y a pas de contre-indications notoires dans la prise de remèdes de gemmothérapie, cependant, durant les 3 premiers mois de la grossesse, la femme enceinte prendra les complexes et les unitaires de gemmothérapie sur recommandation d’un professionnel de la santé.

Où se procurer les macérâts-mère de bourgeons?

Je vous conseille les produits de la marque Herbalgem que vous trouverez en magasin bio ou sur internet.

Dernière petite astuce naturelle: Appliquez un coton imbibé d’eau florale de bleuet ou d’hamamélis sur vos yeux…soulagement assuré!

Et vous, avez-vous déjà pensé aux bourgeons pour soulager vos allergies?

🌸 Si des personnes de votre entourage sont incommodées par le pollen chaque printemps, envoyez-leur cet article. Cela les aidera sûrement! 🌸


GERER LE STRESS AVEC LES PLANTES ADAPTOGENES

Une charge de travail importante chez votre employeur, les enfants et les repas à gérer à la maison, le virus et son lot de contraintes,… Chaque étape de notre vie nous confronte à des pics de stress parfois difficiles à contrôler. Si le yoga, la méditation ou notre activité préférée arrive à nous détendre, il faut avouer que cela ne suffit pas toujours à nous rendre zen.

J’ai choisi de vous parler aujourd’hui des plantes adaptogènes car, comme leur nom l’indique, elles aident l’organisme à s’adapter aux situations de stress qui perturbent le fonctionnement normal de l’organisme et du système endocrinien.

En effet, elles permettent d’augmenter la capacité de l’organisme à réagir et à s’adapter positivement à un stress, qu’il soit physique, psychique ou environnemental.

Concrètement, elles vont stimuler les glandes surrénales, le système nerveux et le système hormonal et immunitaire. Elles ont la capacité de moduler la production d’hormones et les réponses physiologiques au stress pour s’assurer que le corps fonctionne comme il faut.

Propriétés spécifiques d’une plante adaptogène:

  • Elle renforce le corps et contribue à la longévité avec un effet tonique
  • Elle améliore les fonctions du corps en ayant une action large sur la résistance au stress
  • Elle ne présente pas d’effets secondaires et peut être utilisée sur de longues périodes de temps avec effets cumulatifs
  • Elle module son activité en fonction de l’organisme et agit de façon adaptée sur plusieurs sphères et axes
  • Elle aide à équilibrer les émotions.

Zoom sur quelques plantes adaptogènes

Que l’on aspire à plus de relaxation, de concentration ou de gain d’énergie, voici une liste non exhaustive de ces puissants végétaux:

  • L’Ashwaganda (Ashwagandha withania somnifera) ou ginseng indien: Il équilibre les niveaux de cortisol.

C’est une plante à la fois calmante et anti-fatigue.

❗️Il est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, en cas d’hypertension artérielle, de prise d’anxiolytiques et de barbituriques, en cas d’hémochromatose (excès de fer dans le sang).

  • L’éleuthérocoque (Eleutheroccocus senticosus) ou ginseng sibérien

Elle est indiquée en cas d’épuisement physique et intellectuel, mais est aussi immunostimulante. Elle contribue à améliorer la résistance et la récupération physique lors d’un effort sportif et à améliorer les capacités intellectuelles.

❗️Contre-indications: grossesse, allaitement, hypertension artérielle, problématiques auto- immunes, traitements anticoagulants, certains traitements pour la tension et le diabète.

Ne pas combiner avec des excitants, et ne pas prendre le soir. Prise sur 3 mois maximum.

  • La Rhodiole (Rhodiola Rosea)

Son action contre l’anxiété, le manque de confiance en soi, la dépression légère à modérée, ainsi que ses propriétés stimulantes des performances intellectuelles et physiques en font un atout de choix. Elle régule la production de dopamine et de sérotonine et améliore ainsi l’humeur (en association avec le safran).

Elle régule également les débalancements glandulaires notamment dans les troubles du cycle féminin et de la ménopause.

❗️Contre-indications : grossesse, allaitement, troubles bipolaires, contraception hormonale, traitement anti-rétroviraux.

❗️Ne pas consommer le soir pour ne pas perturber l’endormissement.

  • La Maca (Lepidium meyenii)

Lutte contre la fatigue physique et intellectuelle, atténue le stress et l’anxiété.

On la trouve le plus souvent en poudre, à diluer dans un lait végétal.

COMMENT LES CONSOMMER ?

  • Faire des cures sans excéder les trois mois.
  • La posologie dépend de chaque végétal et de la forme finale du produit car on en trouve en poudre, en gélules, en extrait hydroalcoolique, en infusion.
  • Attention, si on a un traitement médicamenteux en parallèle, il vaut mieux consulter son pharmacien ou son naturopathe.

Vous l’aurez compris, ces plantes ne se suffisent pas à elles-seules, mais elles peuvent aider ponctuellement. Je vous invite à lire mon article sur la gestion du stress au quotidien avec la naturopathie.

Si vous avez des questions ou si vous voulez en savoir plus sur la gestion du stress, je vous invite à me contacter. Je vous répondrai avec plaisir.

Bonne journée,

Dominique


Le brossage à sec

En cette période propice à la détox, je tenais à vous parler d’une autre astuce pour stimuler les fonctions émonctoires de la peau, c’est à dire l’élimination de déchets acides, et activer la circulation sanguine et lymphatique: le brossage à sec.

Cela consiste à se brosser le corps, voire le visage pour les moins sensibles, à sec, avec une brosse en poils naturels. On l’appelle aussi le brossage lymphatique.

Comment procéder ?

En faisant des mouvements circulaires fermes mais légers sur tout le corps en partant toujours de bas en haut, en direction du cœur. On brosse d’abord les pieds, puis on monte aux mollets, aux cuisses et aux fessiers, puis des doigts aux bras et aux épaules.


 La bonne fréquence ?

Une fois par jour, le matin au réveil ou le soir avant la douche.

Les bienfaits du brossage à sec au quotidien:

  • booste la circulation sanguine
  • stimule le système lymphatique et aide le corps à éliminer les toxines, favorisant ainsi le système immunitaire
  • lutte contre la cellulite et l’effet de peau d’orange  en ramollissant les amas graisseux sous la peau
  • rend la peau douce en éliminant les peaux mortes et favorisant la régénération cellulaire

Quelle brosse choisir?

L’idéal est d’opter pour une brosse à manche long pour réussir à atteindre le milieu du dos sans problème, dotée de poils en fibres naturelles, assez souples pour ne pas agresser l’épiderme. Vous en trouverez en magasin bio ou chez Nature et découvertes.

Pensez bien à la nettoyer régulièrement à l’eau et au savon !

Etes-vous prêts à tenter cette méthode?

Si vous voulez découvrir une autre technique detox au quotidien, je vous invite à lire mon article sur le bain de bouche à l’huile ainsi que celui qui parle de la sève de bouleau.

Bonne journée,

Dominique


L’astuce détox: le bain de bouche à l’huile (ou oil pulling)

Le bain de bouche à l’huile est une ancienne pratique ayurvédique qui consiste à se rincer la bouche avec de l’huile végétale afin d’améliorer notre hygiène bucco-dentaire tout en détoxifiant notre corps.

PRINCIPAUX AVANTAGES DE CETTE PRATIQUE:

– Améliore significativement notre santé bucco-dentaire : enlève la plaque bactérienne, prévient les caries, la gingivite et le saignement des gencives tout en les renforçant

– Aide à soulager les troubles de la peau

– Décongestionne les sinus: réduit le mucus des voies respiratoires et la congestion pulmonaire.

– Soulage les maux de tête et les migraines.

COMMENT PROCÉDER?

Idéalement, il faut réaliser au moins une fois par jour le bain de bouche à l’huile, le matin à jeun ou à un autre moment de la journée, mais toujours 4 heures après le dernier repas.

1. Verser dans la bouche 1 cuillère à soupe d’huile végétale vierge (1ère pression à froid) de noix de coco Bio.

Vous pouvez aussi utiliser de l’huile de sésame, de tournesol ou d’olive de très bonne qualité (bio).

Personnellement, je vous recommande d’utiliser l’huile de noix de coco pour sa saveur particulièrement ainsi pour ses nombreuses vertus: propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et anti-oxydantes et renforce notre système immunitaire (grâce à l’acide laurique).

2. Déplacer l’huile dans la bouche à l’aide de la langue sur les dents, les gencives et dans tout l’intérieur de la bouche sans avaler (comme un bain de bouche), en remuant l’huile régulièrement pendant 10 minutes.

Eviter d’incliner la tête en arrière en faisant des gargarismes, pour ne pas avaler l’huile déjà mélangée de toxines!

3. Après 10 minutes, recracher l´huile et se rincer la bouche avec de l’eau tiède.

4. Ensuite, se brosser les dents soigneusement.

Bon début de semaine à vous tous!


Pourquoi mettre une bouillotte sur son foie en période de détox

Le corps a parfois besoin d’un coup de pouce pour se nettoyer. Le printemps est la saison idéale pour stimuler ces voies de détoxication, par la prise de sève de bouleau par exemple.

C’est l’objectif d’une détox, qui doit viser à soulager les organes émonctoires qui sont:

– le foie

– les intestins

– les reins

– les poumons

– la peau

Ces organes émonctoires sont une porte de sortie pour éliminer les déchets (toxines, déchets métaboliques, traces de médicaments, pesticides, polluants, etc…).

Le foie a la capacité d’éliminer les toxines «colles » qui sont responsables de problématiques telles : la constipation, les diarrhées, les gaz, l’acné, les glaires, les leucorrhées etc…

Or, le foie est l’organe le plus chaud du corps.

Pour se détoxifier et l’aider à filtrer ses environ 2 000 litres de sang par jour, il a donc besoin de chaleur.

Solution: en posant une bouillotte sur son foie (sous les côtes à droite) ou en prenant un bain chaud, on soutient le foie dans son processus de détoxication.

L’usage de la bouillotte se révèle très intéressant dans le cadre d’une cure détox, pour accompagner le foie dans son processus de filtration et d’élimination; la bouillotte chaude stimulera l’activité hépatique.

La bouillotte est sans conteste un accessoire de médecine naturelle à avoir chez soi. Les grand-mères avaient tout bon !

❗️Attention: l’utilisation de la bouillotte chaude est à éviter en cas d’hépatite ou de maladie cardiovasculaire.

Et vous, avez-vous déjà pensé à mettre une bouillotte sur votre foie?



Soulager l’arthrose avec la naturopathie

Qu’est ce que l’arthrose?

Selon l’OMS: « l’arthrose est la résultante de phénomènes mécaniques et biologiques qui déstabilisent l’équilibre entre synthèse et dégradation du cartilage articulaire »

L’arthrose est une maladie inflammatoire et oxydative qui atteint l’équilibre de la fabrication du cartilage.

En naturopathie, nous pensons que l’arthrose et les rhumatismes sont des affections qui ont pour origine une acidité des humeurs.

Les signes de l’arthrose :

  • Douleurs dans l’articulation atteinte et sensibilité en cas de pression, mais douleur soulagée au repos
  • Atteinte de la mobilité articulaire, perte de flexibilité voire déformations articulaires
  • Raideur, engourdissement le matin
  • Rougeur, douleur et gonflement de l’articulation si inflammation
  • Les articulations les plus touchées sont: la hanche, le genou et les doigts

Les causes de l’arthrose :

  • Mécanique par hyperpression: surpoids et obésité
  • Traumatismes répétitifs, par le sport par exemple
  • Saturation des humeurs en « cristaux », déchets et résidus des métabolismes azotés et des produits de catabolisme des sucres rapides (acidose liée à l’alimentation, au stress,…)
  • L’âge: peut apparaître à partir de 40 ans, mais le plus souvent après 65 ans. (Chez la femme, les hormones sécrétées avant la ménopause sont protectrices des articulations)
  1. Conseils généraux en cas d’arthrose :
  • Mobiliser régulièrement les articulations avec un minimum d’exercice physique (marche, gymnastique,yoga, qi gong)

Des activités douces qui permettent de maintenir du mouvement. Les étirements aident à maintenir la flexibilité des muscles et des tendons

  • Repos de l’articulation en cas de crise
  • Par temps froid et humide, s’habiller chaudement
  • Diminuer l’excès de poids qui fatigue les articulations
  • Eviter les mauvaises postures de travail
  • Dormir suffisamment car le corps se désacidifie pendant la nuit

2. L’alimentation en cas d’arthrose


Il faut adopter une alimentation anti-inflammatoire et antioxydante qui :

  • neutralise les radicaux libres
  • abaisse le niveau d’inflammation
  • ralentit la destruction du cartilage
  • abaisse le niveau de douleur

En pratique, adopter une alimentation antioxydante consiste à :

  • Consommer des fruits: cerises, fraises, framboises, acerola,…
    riches en vitamine C naturelle
  • Consommer des légumes (chou rouge, brocoli, artichaut, épinards,…) à chaque repas (crus et cuits), d’origine bio de préférence
  • Privilégier la cuisson à basse température
  • Consommer suffisamment d’omégas 3 car ces bonnes graisses ont une action anti-inflammatoire.
    Source d’omégas 3: huile de colza, de lin ou de noix première pression à froid, petits poissons gras (sardines, maquereaux, anchois,…)
  • Cuisiner avec de l’huile d’olive car elle contient des omégas 9 anti-inflammatoires
  • Exclure le gluten pendant 4 semaines; remplacer le blé, le seigle, l’orge, l’avoine, l’épeautre par du riz, du sésame, du sarrasin
  • Exclure les produits laitiers car ils favorisent la perméabilité intestinale et donc l’inflammation
  • Restaurer une flore intestinale de qualité en faisant une cure de probiotiques et en consommant des aliments crus (prébiotiques)
  • Limiter les protéines animales (qui acidifient l’organisme) et favoriser les protéines végétales et les produits de la mer (poisson, crustacés, algues)
  • Ajouter des épices dans vos repas, en particulier curcuma et gingembre
  • Apporter suffisamment de vitamines et minéraux:
    o Calcium: sardines en boîte avec leurs arêtes, chou chinois, brocoli, choux de Bruxelles, les amandes, les raisins secs, les figues, les eaux minérales
    o La vitamine C: elle est capitale pour éviter l’oxydation du cartilage et favoriser la synthèse du collagène
    o La vitamine D: s’exposer raisonnablement au soleil en été et complémenter en vitamine D3 en hiver
    o La vitamine E: anti-oxydante et anti-inflammatoire (huile de colza, les noix, noisettes, avocats, fruits de mer,…)
    o Le potassium: il limite les fuites de calcium en neutralisant les effets d’une alimentation trop acide (source: abricots, amandes, avocats, datte et figue séchée, jus de pruneau, épinards, lentilles,…)

3. Stimuler les organes émonctoires :

L’arthrose étant une maladie à « cristaux », nous allons évacuer les acides en ouvrant les portes de sorties:

  • Les reins: augmenter la ration hydrique, plantes à action diurétique (aubier de tilleul, bouleau)
  • La peau: activer les glandes sudoripares (bain chaud, sauna,…)
  • Les poumons: exercice physique au grand air, respirations ventrales,…
  • Faire des monodiètes pour « nettoyer » l’organisme

4. Plantes efficaces en cas d’arthrose :

  • Harpagophytum: effets anti-inflammatoires puissants et vertus antalgiques
  • La prêle: riche en flavonoïdes anti-inflammatoires et en minéraux, reminéralisante (en gélules ou en tisanes)
  • L’ortie: reminéralisante (en poudre sur les soupes et salades, en tisanes)
  • La reine des prés: aspirine végétale (en infusion, mais ne pas la faire bouillir). Pas pour les personnes allergiques à l’aspirine ou sous anticoagulants.
  • Le thé vert: riche en antioxydants

5. Usage externe, pour soulager localement :

  • Huiles essentielles de gaulthérie (présence de salicylate de méthyle donc attention pour les personnes sous anti-coagulants ou allergiques à l’aspirine), genièvre, romarin, cyprès
  • Huile d’arnica
  • Argile verte en cataplasme (à appliquer sur une bande de gaze que l’on met sur l’articulation douloureuse pendant 1 à 2 heures)
  • Flexarome

Voici quelques pistes pour soulager votre arthrose au naturel. Bien entendu, pour être plus efficace, je vous conseille de consulter un naturopathe qui vous donnera des solutions adaptées à votre cas, chacun de nous étant différent.

Bonne journée,

Dominique


Soulager la constipation avec la naturopathie

Normalement, nous devrions aller à la selle tous les jours. Lorsqu’elle devient chronique, la constipation nuit au bon fonctionnement du corps humain car l’élimination des déchets se fait moins bien.

Le plus souvent, la constipation est due à l’hygiène de vie :

  • Le manque d’exercice
  • Des boissons en trop faible quantité
  • Une alimentation déséquilibrée ou insuffisamment riche en fibres
  • Une mastication insuffisante lors des repas
  • Se retenir d’aller aux toilettes quand l’envie se fait sentir.

Voici quelques conseils à appliquer pour vous soulager:

1. En première intention, il faut déjà modifier l’alimentation en rajoutant plus de fibres:

– Consommer des aliments entiers, de préférence bio (pain, pâtes,…) et éviter les aliments raffinés.

– Les aliments laxatifs : aubergine, betterave, carotte, cerfeuil, chicorée, chou, citrouille, épinard, laitue, salade, pissenlit, poireau, tomate, topinambour, abricots, amandes, cerise, figues, framboise, fraise, groseille, melon, olive, orange, pêche, prune, pruneau, rhubarbe. Ou une soupe de légumes bien épaisse avec des herbes de Provence (romarin, ail, persil, thym).

2. Conseils d’hygiène de vie

– Boire 2 litres d’eau par jour

– Eviter les sucres et les graisses raffinées.

– Manger les fruits en dehors des repas (à 11 heures et 17 heures) pour éviter les fermentations à l’origine des ballonnements.

– Veiller à consommer des fruits bio et des légumes bio, frais et de saison.

– Bien mâcher la viande.

– Faire un exercice physique régulier (ex : 30 minutes de marche par jour) pour stimuler le péristaltisme intestinal.

3. Si, malgré toutes ces bonnes habitudes, vous êtes constipé, voici quelques remèdes qui pourraient aider à débloquer la situation:

  • La cure de figues et de pruneaux séchés est très efficace : 3 figues trempées toute la nuit dans un verre d’eau, boire le jus et manger les fruits le matin à jeun.
  • 2 cuillères à soupe de son de blé ou de son d’avoine : riches en cellulose qui irritent la paroi de l’intestin et stimulent le péristaltisme : soit à rajouter dans un yaourt ou dans la soupe. ❗️Ne pas utiliser en présence d’irritation du côlon ou syndrome du côlon irritable.❗️
  • 2 cuillères à soupe de graines de lin à faire tremper dans un verre d’eau toute la nuit ou à rajouter aux crudités et salades.
  • 1 cuillère à soupe de tégument de psyllium blond dans 1 verre d’eau de 250 mL (ou 1 cuillère à café dans 150 mL d’eau pour 1 enfant) ou dans de la compote, avaler sans attendre. On en trouve en magasin bio.
  • Laxatif doux : de la mauve en infusion : 40 gr de feuilles pour 1 litre de tisane, infuser 10 minutes.
  • Laxatif: ERGYTRANSIT Flash est un complexe végétal contenant du tamarin, de la rhubarbe, de l’artichaut, de la guimauve, de la menthe poivrée et de la bourdaine.

A utiliser de façon ponctuelle en cas de transit ralenti, pour son action toute en douceur pour la muqueuse.

❗️Précautions d’emploi: Ne pas administrer aux enfants de moins de 12 ans. Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes. Produit non adapté à un usage prolongé sans l’avis d’un spécialiste (rhubarbe et bourdaine).❗️

  • les eaux thermales : certaines eaux ont une action favorable sur le péristaltisme intestinal: wattwiller, hepar, Sainte Marguerite.
  • Faire une cure de pollen (rééquilibre la flore intestinale, et le fonctionnement intestinal). Voir mon article sur le pollen ici.
  • Il serait intéressant d’envisager un drainage du foie et de la vésicule biliaire pour soutenir les fonctions hépatiques. Pour choisir le complément le plus adapté, je vous conseille de prendre contact avec votre naturopathe pour qu’il vous conseille au mieux.

❗️Attention : en présence de fièvre, de douleurs intenses ou de vomissements, consultez immédiatement un médecin pour écarter le risque d’une occlusion intestinale. ❗️


Jus antioxydant

Tout le monde le sait, manger des fruits et des légumes, c’est bon pour la santé! Mais ce n’est pas toujours évident d’en consommer suffisamment…

Pour changer un peu et faire le plein de vitamines et de minéraux, pourquoi de pas tester les jus de légumes. Dépourvus de fibres, ils sont très vite assimilés.

Voici quelques conseils pour profiter au mieux de leurs bienfaits:

1. Premier principe incontournable : Toujours privilégier les fruits et légumes de saison, et varier régulièrement les composants pour faire du bien au corps sans le surcharger.

2. La proportion de fruits dans la réalisation des jus est au maximum d’1/3 pour ne pas faire des pics de glycémie.

3. Pour mieux assimiler les bienfaits, il vaut mieux boire votre jus à distance des repas. Personnellement, j’aime bien le boire en fin de matinée.

4. Ajouter un peu d’huile dans votre jus, cela permet d’assimiler certaines vitamines liposolubles.

La vitamine A, ou bêta-carotène, contenue dans certains légumes a besoin d’un corps gras pour être assimilée par l’organisme. Le principe est le même pour la vitamine E, et la vitamine K, présente dans les légumes verts.

Il suffit d’ajouter une demi-cuillère à café d’huile d’olive ou de colza dans son jus.

5. Buvez votre jus tout de suite pour qu’il garde tous ses bienfaits.

Je vous partage ici une recette de jus antioxydant:

Le plus de ce jus: c’est la betterave crue. Elle est riche en antioxydants, en fer et elle booste le taux de globules rouges dans le sang.

Et vous, quel est votre jus de légumes préféré?


Soigner un rhume naturellement

Avec l’arrivée de l’hiver, les rhumes et autres petites infections des voies respiratoires sont fréquentes. Il est possible de les prévenir ou de les soigner avec des remèdes naturels.

Il y a quelques semaines, je vous donnais mes recommandations pour renforcer votre immunité. Si vous avez quand même attrapé un coup de froid, voici quelques conseils pour se remettre sur pied rapidement de manière naturelle!

Les rhinopharyngites sont le plus souvent d’origine virale; après une invasion discrète pendant 2 ou 3 jours, on observe une congestion des muqueuses d’où obstruction nasale, éternuements en salves, parfois toux, puis rhume.

1. Le premier conseil: mouchez-vous et nettoyez vos fosses nasales au sérum physiologique.

2. Pour désencombrer et décongestionner le nez bouché, vous pouvez faire des inhalations d’eau chaude additionnée d’huiles essentielles.

Des mélanges d’huiles essentielles de thym, de romarin, de pin, de menthe aux vertus décongestionnantes sont disponibles en pharmacie.

Attention cependant aux contre-indications (femmes enceintes, nourrissons et enfants de moins de 6 ans).

3. Humidifiez votre intérieur.

Il faut s’assurer que l’air n’est pas trop sec : un air sec dessèche et agresse les muqueuses, ce qui retarde la guérison. Il est très important de maintenir en hiver un taux d’humidité compris entre 40 et 60% dans tous les lieux clos, on allume l’humidificateur si on en a un; sinon, on place des bols d’eau chaude sur les radiateurs!

Vous pouvez rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara dans votre humidificateur pour assainir l’air.

4. Le rhume est lié à une accumulation de toxines colles dans l’organisme.

Il faudra donc limiter les apports en aliments favorisant la formation de colles, c’est-à-dire limiter les céréales se dégradant en amidon (comme la farine, pain, pâtes, pâtisseries), les lipides (beurre, graisse), et les sucres industriels et dérivés sucrés.

5. Mangez des légumes et des fruits riches en vitamine C.

6. Faites une cure de probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale.

7. Buvez beaucoup d’eau, cela aide à éclaircir le mucus, à éliminer les déchets, et à se décongestionner.

8. Buvez 3 x/jour une infusion du mélange de plantes en quantités égales de camomilles, tilleul, mauve, thym, cassis, menthe, lavande, sureau : 2 cuillères à café par tasse, infuser 10 minutes.

Vous pouvez aussi faire des infusions de thym, dans lesquelles on ajoute du jus de citron et du miel. A boire bien chaud.

9. Reposez-vous: dormir le plus possible pour que le corps puisse utiliser toute son énergie à combattre le virus. Si vous continuez avec un rythme infernal, votre corps n’aura pas le temps ni l’énergie de combattre et votre rhume durera beaucoup plus longtemps.

Et vous, quelles sont vos remèdes pour soulager le rhume?