Soigner un rhume naturellement

Avec l’arrivée de l’hiver, les rhumes et autres petites infections des voies respiratoires sont fréquentes. Il est possible de les prévenir ou de les soigner avec des remèdes naturels.

Il y a quelques semaines, je vous donnais mes recommandations pour renforcer votre immunité. Si vous avez quand même attrapé un coup de froid, voici quelques conseils pour se remettre sur pied rapidement de manière naturelle!

Les rhinopharyngites sont le plus souvent d’origine virale; après une invasion discrète pendant 2 ou 3 jours, on observe une congestion des muqueuses d’où obstruction nasale, éternuements en salves, parfois toux, puis rhume.

1. Le premier conseil: mouchez-vous et nettoyez vos fosses nasales au sérum physiologique.

2. Pour désencombrer et décongestionner le nez bouché, vous pouvez faire des inhalations d’eau chaude additionnée d’huiles essentielles.

Des mélanges d’huiles essentielles de thym, de romarin, de pin, de menthe aux vertus décongestionnantes sont disponibles en pharmacie.

Attention cependant aux contre-indications (femmes enceintes, nourrissons et enfants de moins de 6 ans).

3. Humidifiez votre intérieur.

Il faut s’assurer que l’air n’est pas trop sec : un air sec dessèche et agresse les muqueuses, ce qui retarde la guérison. Il est très important de maintenir en hiver un taux d’humidité compris entre 40 et 60% dans tous les lieux clos, on allume l’humidificateur si on en a un; sinon, on place des bols d’eau chaude sur les radiateurs!

Vous pouvez rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara dans votre humidificateur pour assainir l’air.

4. Le rhume est lié à une accumulation de toxines colles dans l’organisme.

Il faudra donc limiter les apports en aliments favorisant la formation de colles, c’est-à-dire limiter les céréales se dégradant en amidon (comme la farine, pain, pâtes, pâtisseries), les lipides (beurre, graisse), et les sucres industriels et dérivés sucrés.

5. Mangez des légumes et des fruits riches en vitamine C.

6. Faites une cure de probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale.

7. Buvez beaucoup d’eau, cela aide à éclaircir le mucus, à éliminer les déchets, et à se décongestionner.

8. Buvez 3 x/jour une infusion du mélange de plantes en quantités égales de camomilles, tilleul, mauve, thym, cassis, menthe, lavande, sureau : 2 cuillères à café par tasse, infuser 10 minutes.

Vous pouvez aussi faire des infusions de thym, dans lesquelles on ajoute du jus de citron et du miel. A boire bien chaud.

9. Reposez-vous: dormir le plus possible pour que le corps puisse utiliser toute son énergie à combattre le virus. Si vous continuez avec un rythme infernal, votre corps n’aura pas le temps ni l’énergie de combattre et votre rhume durera beaucoup plus longtemps.

Et vous, quelles sont vos remèdes pour soulager le rhume?


Gestes à adopter en cas de gastro-entérite

C’est la période, elle vient d’arriver dans notre maison… je vais vous parler aujourd’hui de la gastro-entérite et des gestes à adopter si vous êtes touchés.

La gastro entérite est bénigne, mais elle peut toutefois être plus grave chez le jeune enfant et la personne âgée et/ou fragile.

 La gastro-entérite est caractérisée par l’émission brutale et fréquente de selles liquides et abondantes ou diarrhées.

La diarrhée peut être accompagnée de nausées, de vomissements et de poussées de fièvre, mais les symptômes varient en fonction des personnes. Le plus souvent, elle ne dure pas plus de 2 à 3 jours.

Si les selles sont très fréquentes et abondantes, la gastro-entérite peut mener à une déshydratation de l’organisme.

Si  les symptômes persistent au-delà de 48h, consultez rapidement un médecin surtout  pour les personnes fragiles (nourrisson, personnes âgées …).

1. Gestes à adopter en prévention, si vous avez la chance de ne pas encore être touchés par la gastro-entérite

  • Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Surtout avant de manger, de préparer les repas, après être allé aux toilettes. Ce sont des mesures d’hygiène basiques, mais qui peuvent vous éviter d’être contaminé à de nombreuses reprises. Si vous êtes dehors, vous pouvez mettre un gel hydroalcoolique bio.
  • Faire une cure de probiotiques pour renforcer la flore intestinale (prendre les gélules le soir, au coucher, pendant 1 mois).
  • Ne pas partager les serviettes de bain, éloigner les brosses à dents les unes des autres.
  • Éviter au maximum les contacts directs avec les personnes porteuses de virus.

  • Diffuser dans l’atmosphère de l’huile essentielle de tea-tree pour son action assainissante et anti-virale et anti-bactérienne (bien aérer la pièce après diffusion et ne pas diffuser en la présence d’enfants de moins de 3 ans).
    Prendre des gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse : car il est un antibiotique naturel idéal. Il soutient le système immunitaire et ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme, en particulier celles de la flore intestinale.

Posologie: 10 gouttes 3 fois par jour (pour l’adulte) dans un verre d’eau pendant la période à risque, en faisant des pauses, le week end par exemple.

   Ou de propolis (en magasin bio, voir la posologie sur le flacon car cela varie en fonction des fabricants).

2. Quand la gastro-entérite est là:

Si, malgré toutes les précautions, vous êtes contaminé, voici quelques conseils:

– Reposez-vous, dormez et récupérez ! 

Lorsque l’on tombe malade, c’est que notre organisme est fragilisé, notre force vitale est diminuée.

– Bien boire est très important.

– Le jeûne est tout indiqué pendant 24 heures, pour mettre votre organisme au repos. Buvez de l’eau et de la tisane en petites quantités, régulièrement pour ne pas se déshydrater.

– Quand la sensation de faim revient (ce qui est bon signe!)

  • Pas de produits laitiers
  • Ni café, ni thé noir et pas de soda (contrairement aux idées reçues)
  • Éviter les jus d’agrumes et les fruits frais, sauf la banane.
  • Manger le moins gras possible.
  • Limiter la consommation de viandes, plats épicés, produits sucrés, les fibres (légumes verts).
  • Consommer des aliments qui n’agressent pas la muqueuse intestinale : du riz blanc en monodiète (on ne consomme que du riz au repas), de la compote de pommes.

 

3. Solutions naturelles pour vous soulager en cas de gastro

– Premier geste: une bouillotte chaude sur le ventre, c’est réconfortant !

 –  Nous avons souvent le mauvais réflexe de prendre un anti-diarrhéique. Ce dernier empêchera votre organisme d’éliminer le germe responsable. Il vaut mieux laisser votre corps évacuer.

Pour cela, vous pouvez utiliser les huiles essentielles qui, elles, vont « tuer » le germe responsable et du coup stopper la diarrhée.

Des capsules d’huiles essentielles (à avoir toujours à la maison, pour les prendre dès les premiers signes):

  • Oleocaps 2 de Pranarom (en pharmacie ou parapharmacie), contient toutes les huiles essentielles nécessaires en cas de gastro-entérite : origan compact, origan de Grèce, basilic exotique (contre les spasmes), menthe poivrée (contre les nausées), sarriette des montagnes, cannelle de Ceylan (2 puissants anti-infectieux).

Posologie: 2 capsules 3 fois par jour pendant 5 jours au maximum.

  • Aromasantis® ATB (en pharmacie) contient :3 huiles essentielles, ayant une puissante action anti bactérienne et virale, qui luttent contre les microbes (La Cannelle de Chine, l’Origan vulgaire et l’Arbre à thé), 1 huile essentielle antispasmodique qui va soulager rapidement la douleur ressentie (estragon), 1 huile essentielle antiinfectieuse et hépato protectrice (le Citron) et 1 oligoélément le cuivre est modificateur du terrain dans les états infectieux, viraux et inflammatoires.

Posologie: 1 gélule 3 fois par jour, en fin de repas et avec 1 verre d’eau (pas de boisson chaude).

Recommandations:

Ces formes de complexe vous préservent du mauvais usage de ces huiles essentielles qui, pour certaines, peuvent s’avérer très dangereuses à hautes doses.

Tenir hors de portée des enfants. – Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes ou allaitant, les personnes allergiques aux Huiles Essentielles, les personnes épileptiques, les personnes ayant fait des convulsions. 

– en cas de nausées  : prenez 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée avec un peu de miel ou sur un comprimé neutre. Cela va atténuer les nausées tout en rafraîchissant votre haleine.

– En cas de vomissements : mettez 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée sur un comprimé neutre ou une boulette de mie de pain que vous avalerez plusieurs fois par jour jusqu’à disparition des symptômes.

– la gastro-entérite peut s’accompagner de maux de tête : mettre une trace d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes plusieurs fois par jour.

– Douleurs abdominales : 2 gouttes d’huile essentielle de basilic tropical ou d’estragon diluées dans 10 gouttes d’huile végétale quelconque. Masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour.

Et appliquer une bouillotte chaude.

– Faire diffuser de l’huile essentielle de Ravintsara dans toutes les pièces de la maison, plusieurs fois par jour et aérer.

Mais attention: Rappelez-vous que les huiles essentielles ne conviennent généralement ni aux femmes enceintes, ni aux enfants.

 

4. L’épisode de gastro est terminé

  • Une fois les symptômes atténués, vous pouvez recommencer à vous alimenter progressivement, en privilégiant toujours le riz, ou les fruits et légumes. Éviter les aliments gras et les viandes au début.

 

  • Penser à réensemenser la flore intestinale avec un probiotique pour rééquilibrer la flore intestinale malmenée, pendant au moins 15 jours.

Exemple: Ergyphilus Plus (Nutergia) ou Lactibiane.

J’espère que tous ces conseils vous seront utiles pour passer un début d’année en pleine forme.

A bientôt,

Dominique