Le macérât huileux de carotte sauvage: pour conserver votre joli hâle de l’été!

Bonjour,

J’avais envie de vous partager une de mes photos de balade en forêt, et d’en profiter pour vous parler des bienfaits du macérât huileux de carotte sauvage.

Mais tout d’abord, connaissez-vous les macérâts huileux?

Les macérâts huileux présentent de nombreux bénéfices pour la peau.

On obtient le macérât huileux simplement en laissant macérer une partie d’une plante dans une huile végétale neutre.

Pour cela, on place un végétal dans un récipient en verre translucide non teinté et on le recouvre d’huile végétale. Puis, après fermeture du bocal ou du flacon, on doit l’exposer en plein soleil dans un espace où il recevra les rayons lumineux toute la jumée, du soleil levant au sojeil couchant.
Après expostion, on poura utiliser cette huile devenue médicinale.

À la différence des huiles végétales, les plantes utilisées pour fabriquer les macérâts huileux ne produisent pas d’huile. C’est pourquoi celles-ci sont infusées dans une huile végétale déjà existante. On utilise principalement les huiles vierges de tournesol ou d’olive pour créer le macérât.

Propriétés du macérat de Carotte sauvage :

  • Autobronzant naturel
  • Riche en provitamine A et en bêta-carotène, elle prépare la peau au soleil et lui donne un léger effet de bronzage.
  • Assouplit et hydrate la peau.
  • Antioxydant, le macérat huileux de Carotte sauvage capte les radicaux libres et lutte ainsi contre le vieillissement de la peau.
  • Cicatrisante, elle peut être utilisée sur les eczémas et l’acné

Mode d’emploi

Appliquer délicatement une noisette en massage sur les zones concernées jusqu’à complète pénétration du produit, matin et/ou soir ou le mélanger à la crème de soin.

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en aromathérapie, hydrolathérapie et phytothérapie. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les macérats huileux, je vous invite à lire l’ouvrage Les huiles de fleurs solarisées du Docteur Claudine Luu, aux Editions Dangles.

A bientôt,

Dominique