Les légumes lacto-fermentés

Connaissez-vous le principe de lacto-fermentation?

Dans notre région, nous consommons presque tous des aliments lacto-fermentés en automne et en hiver; en effet, la choucroute est un aliment lacto-fermenté!

Le chou n’est pas le seul légume qui peut être lacto-fermenté. En Alsace, nous consommons aussi les navets salés (ou süri rüewe, que ma maman cuisine très bien!) mais il est aussi possible de faire lacto-fermenter presque tous les légumes d’origine biologique (sauf les pommes de terre et les légumes gorgés d’eau comme le concombre ou la courgette).

Intérêt des aliments lacto-fermentés:

– Les aliments lacto-fermentés sont une bonne source de probiotiques, ces bactéries importantes pour la santé de nos intestins. De plus, ces aliments contiennent des fibres, donc des prébiotiques (nourriture des probiotiques).

– Parmi les effets santé des probiotiques, et donc des aliments fermentés, on peut citer: (1)

  • Réduction du risque de cancer du côlon
  • Lutte contre la diarrhée (notamment la tourista)
  • Normalisation de la composition de la flore intestinale (y compris après un traitement antibiotique)
  • Amélioration de l’immunité
  • Meilleure tolérance du lactose (via l’activation de l’enzyme lactase qui aide à le digérer)
  • Meilleur contrôle du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin
  • Diminution des symptômes allergiques chez les enfants

– Nos ancêtres avaient l’habitude de préparer des aliments lacto-fermentés car cela leur permettait de conserver les légumes pendant l’hiver. Les légumes ainsi préparés ne perdent pas leurs vitamines, ce qui les rend plus intéressants que les conserves.

– La lacto-fermentation augmente la teneur en vitamines des légumes. En effet, des scientifiques ont trouvé des taux de vitamine C et de vitamines B6 et B12 plus hauts dans les légumes lacto-fermentés par rapport à leurs homologues nature. (1)

Vous l’avez compris, ces aliments sont très intéressants. Pourquoi de pas profiter de ce temps de confinement pour tester et en fabriquer soi-même. C’est tout simple, et il ne faut pas beaucoup de matériel pour en préparer. Il suffit d’eau, de sel gris de mer non traité et sans additifs, et d’un bocal propre.

Pour la préparation, je vous conseille de regarder sur le site Ni cru, ni cuit. Vous y trouverez tous les conseils en fonction des légumes que vous voulez faire lacto-fermenter.

Voici mon pot de carottes que j’ai préparé lundi. Il faudra encore attendre quelques jours avant de pouvoir les déguster…

Je vous parlais ici d’une autre source de probiotiques intéressante, si la macro-fermentation de vous tente pas!

Bonne soirée,

Dominique

Source:

(1): La Nutrition


Taboulé sans gluten

Rapide à préparer, le taboulé est une salade que j’adore. Je vous propose aujourd’hui une version sans gluten. Même si l’on n’est pas intolérants au gluten, il est intéressant d’en diminuer la consommation, pour le bien-être de nos intestins. Car si on y regarde de plus près, on se rend vite compte que l’on en consomme presque à tous les repas, entre le pain, les pâtes, la semoule, les gâteaux,…

J’ai réalisé ce taboulé avec du couscous de riz de la marque Valpibio, mais il est aussi possible de le faire avec du quinoa ou du millet, cela sera aussi très bon!

Point important: je vous conseille de préparer le taboulé au minimum 1 heure avant de le déguster.

Ingrédients: pour 4 portions

– 125 gr de couscous Riz (Valpibio) ou de semoule de riz

– 200 ml d’eau

– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

– 2 cuillères à soupe d’huile de colza première pression à froid

– le jus d’un citron

– 1/2 cuillère à café de sel

– 1 concombre bio

– 1 poivron rouge bio

– 1 poignée de tomates cerise

– quelques radis

– 1 oignon

– 1 belle poignée de menthe

Préparation:

– Faire tiédir l’eau et la verser sur la semoule. Ajouter le sel, les huiles, et le jus de citron. Laisser gonfler pendant 10 minutes.

– Lorsque que la semoule est prête et refroidie, l’égrainer quelques instants à la main.

– Couper le concombre (sans l’éplucher s’il est bio) et le poivron en brunoise ou en petits morceaux, couper les radis en rondelles et les tomates-cerise en 2, émincer l’oignon et hacher la menthe; ajouter le tout à la semoule. Bien mélanger.

– Couvrir et mettre au frais pendant au moins une heure.

Vous pouvez ajouter d’autres légumes, selon vos envies.

Et pour les personnes qui suivent mon programme detox en ce moment, cette recette pourrait être une variante pour le repas de midi, accompagné de tofu aux herbes grillé.

Taboulé à la semoule de riz

Toasts à l’avocat

Pour un apéritif improvisé, ces petites tartines rapides à préparer sont un vrai régal.

Ingrédients:

    2 avocats bien mûrs
    Le jus d’1/2 citron
    1 pincée de paprika
    1 pincée d’ail en poudre
    1 pincée de piment de Cayenne en poudre
    1 pincée de coriandre séchée
    Sel et poivre
    Du pain à l’épeautre ou de campagne
    Des rondelles de radis, de concombre, d’œuf dur, ou des petites crevettes.

Préparation:

  • Couper les avocats en 2, prélever la chair et l’écraser à la fourchette. Ajouter les épices et le jus de citron. Ajuster l’assaisonnement selon vos envies.
  • Tartiner les tranches de pain avec la purée d’avocat.
  • Décorer avec les rondelles de radis, de concombre ou d’œuf dur, ou de petites crevettes.

Ces petites tartines peuvent aussi être dégustées au petit déjeuner, pour bien commencer la journée! Les avocats apportent en effet de bons gras, et ils sont riches en antioxydants.

Pour savoir si votre avocat est mûr, retirez son pédoncule:
– Si la chair qui se trouve en dessous est marron, c’est qu’il est trop mûr.
– Si elle est de couleur jaune à vert clair, c’est qu’il n’est pas assez mûr.
– Si elle est de couleur verte, c’est qu’il est à point!

Bonne journée à la maison.

A bientôt,

Dominique


Velouté de poireaux et pommes de terre

Pendant le confinement, on ne peut pas aller aussi facilement faire nos courses quand il nous manque un ingrédient. Hier soir, il ne me restait plus que des poireaux, des pommes de terre et des oignons dans mon bac à légumes…

Les enfants n’auraient pas été très malheureux de ne pas manger de soupe, mais je me suis dit que j’allais quand même nous préparer un velouté tout simple, aux poireaux et pommes de terre.

Un repas classique très bon et hyper rapide à préparer!

Ingrédients:

  • 400 grammes de poireaux coupés en morceaux
  • 1 oignon émincé
  • 20 grammes de beurre
  • 600 grammes d’eau
  • 400 grammes de pommes de terre
  • 1 bouillon de légumes en cube
  • Sel et poivre
  • 20 grammes de crème de soja (ou de crème fraîche)
  • 250 grammes de lait d’avoine (ou de lait demi-écrémé)
  • Du persil frais pour la décoration

Préparation:

• Faire revenir l’oignon et le poireau émincés dans le beurre, à feu doux pendant 2 minutes.

• Ajouter les pommes de terre et l’eau, et le bouillon-cube. Laisser mijoter 15 minutes à feu doux.

• Quand les pommes de terre sont cuites, ajouter le lait, la crème, du sel et du poivre. Mixer.

Au moment de servir, décorer avec du persil ciselé.

Bonne journée de confinement. Et surtout, prenez soin de vous… A bientôt!


Salade de pois chiches

Comme vous l’avez peut-être vu en story hier, j’ai préparé du houmous. C’est franchement bon, avec des petits légumes crus! Si vous voulez voir la recette, elle se trouve juste ici.

Quand je prépare des pois chiches, j’en fais toujours un peu plus, pour en utiliser dans différentes recettes.

Comment préparer les pois chiches?

L’étape primordiale est le trempage des pois chiches pendant 24 heures dans au moins 3 fois leur volume d’eau. Puis il faudra bien les rincer avant la cuisson. Vous verrez, vous les digèrerez beaucoup mieux si vous passez par cette étape!

Ensuite, cuire les pois chiche pendant 30 minutes à feu doux, avec une feuille de laurier.

Voici maintenant la recette de la salade de pois chiches:

Ingrédients:

  • 200 g de pois chiches cuits
  • 1 échalote émincée
  • 1/2 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • du persil ciselé
  • sel et poivre

Préparation:

Il suffit de préparer une vinaigrette avec tous les ingrédients, de la verser sur les pois chiches et de bien mélanger!

Bon appétit!


Mon programme détox de printemps

Ça y est, mon programme detox est prêt, juste à temps pour le début du printemps!


Comment savoir si vous avez besoin d’une détox?

 

Voici les 10 signes qui montrent que votre corps a besoin d’éliminer des toxines:

– vous êtes constamment fatigué

– vous êtes ballonné et votre transit tourne au ralenti

– vous avez des problèmes de peau: boutons, démangeaisons, rougeurs, teint terne.

– vous avez fréquemment des maux de tête

 

– vous êtes stressé

– vous dormez mal

– vous avez la sensation que votre mental est brouillé


– vous accumulez les douleurs articulaires ou musculaires

– vous tombez souvent malade

– vous avez du mal à perdre du poids.



Si vous êtes concernés par l’un de ces signes, il y a des chances pour que votre organisme ait sérieusement besoin d’une détoxification, ce programme détox est donc fait pour vous!

La cure détox naturo va vous permettre de vous délester du superflu et de retrouver un mieux-être général.

Je vous propose un programme complet, avec 7 jours de menus (déclinable sur 21 jours), des recettes simples et rapides, une liste de courses pour 1 semaine, histoire de gagner du temps!

 

Coût du programme:

35€, en version pdf imprimable.

Pour commander votre programme detox, rien de plus simple. Il vous suffit de régler le coût du programme grâce au lien Paypal ci-dessous, puis je vous enverrai le PDF par mail.

Je vous souhaite un bon début de printemps.

A bientôt,

Dominique

Programme détox de printemps

€35,00


Et si nous faisions une monodiète ce soir!

Il faut bien l’avouer, confinement rime souvent avec grignotage et excès. Pour combler l’ennui, on a tendance à s’occuper en cuisinant de bons petits plats, de bons desserts et on a le temps de prendre l’apéro 😉.

Aussi, pour nettoyer notre organisme, le désencrasser et éliminer les toxines qui l’encombrent, la monodiète est toute indiquée.

Elle consiste à manger un seul et même aliment pendant une soirée, une journée entière, voire 2 ou 3 jours…

La quantité n’est pas limitée, on peut manger l’aliment choisi à satiété, et aussi souvent qu’on en éprouve le besoin.

Lorsqu’on ne consomme qu’un seul aliment au cours d’un repas, même en grande quantité, on élimine.

Alors que si l’on mange peu, mais en faisant des mélanges alimentaires, on assimile.

Lors d’une monodiète, l’organisme ne trouve pas tous les nutriments dont il a besoin, il est donc obligé de les puiser dans ses réserves ou de les synthétiser grâce à des chaînes métaboliques complexes, coûteuses en énergie.

Durant ce temps de restriction alimentaire notre fonction hépatique est réduite au minimum, permettant ainsi à notre foie de se nettoyer et de se régénérer.

De plus aucune énergie n’est requise pour notre métabolisme digestif, limitant ainsi la déperdition de notre force vitale.

Durant ces moments de repos digestifs, il est conseillé d’aider nos émonctoires, les organes conçus pour éliminer nos surcharges. Ainsi il est souhaitable de boire de l’eau de source ou des infusions non sucrées.

Quel aliment consommer?

Comme vous pouvez l’imaginer, tous les aliments ne conviennent pas pour la monodiète. On oublie la monodiète de pâtes ou celle au chocolat!

La plus courante, et la plus facile à digérer est la monodiète à la pomme. Vous pouvez la consommer crue, en compote ou cuite au four, avec de la cannelle.

Pour les frileux, la monodiète de riz semi-complet est conseillée. Elle apporte de l’énergie et nettoie le sang. Ma préférée est celle au riz basmati. Vous pouvez y rajouter du tamari, du persil, de l’ail, de l’oignon et un peu d’huile d’olive.

La monodiète de carottes est intéressante au niveau intestinal car elle est laxative. Vous pouvez aussi y rajouter du persil, de l’ail, de l’oignon, des herbes de Provence, et un peu d’huile d’olive.

Enfin, vous pouvez aussi faire une monodiète de bananes, crue ou cuite, avec de la cannelle. Très nutritive, cette cure est facile à suivre. Elle est réchauffante et alcalinisante et vous conviendra parfaitement si vous êtes frileux ou stressé (donc tout à fait indiquée en ce moment).

Si vous êtes vraiment motivés, vous pouvez réaliser la monodiète tous les soirs pendant une semaine.

Ou alors un jour entier sur sept, toute l’année si vous le souhaitez! Cela consiste à ne consommer qu’un seul aliment pendant 1 jour par semaine.

AVERTISSEMENT:

La monodiète ne doit en aucun cas être prise pour base d’un régime ou d’une alimentation permanente. Elle est conseillée uniquement temporairement dans le but d’éliminer les toxines du corps, donc durant quelques jours ou bien un repas par semaine.
La monodiète pourrait entraîner des carences si on la suivait à long terme.

La mono diète n’exclut pas non plus la consultation auprès d’un spécialiste de santé.

Alors, avez-vous envie de tester?


5 fleurs de Bach qui peuvent s’avérer utiles en ces temps de confinement

Le confinement que nous sommes en train de vivre est une période qui concentre une panoplie d’émotions: impatience, nervosité, peur,…

Les fleurs de Bach peuvent vous aider à gérer ce trop plein d’émotions, et éviter que tout dérape!

Pour mieux accepter la lenteur des journées interminables à la maison, Impatiens vous aidera à vous détendre, à prendre le temps de vivre le moment présent. Très efficace aussi bien pour les enfants que pour les parents!

Une autre fleur de Bach est conseillée pour les personnes nerveuses: Vervain. Cette dernière détend les hyper-nerveux et les hyper-excités.

Si vous avez peur d’être contaminé par le virus ou des craintes face aux problèmes que cette situation va engendrer à l’avenir, Mimulus vous donnera du courage et de la décontraction.

Pour vous aider à surmonter les sentiments d’isolement et d’apathie, l’utilisation régulière de Wild rose permet d’apporter une vitalité renouvelée, de retrouver un regain d’intérêt pour la vie.

White chestnut est le remède contre les pensées préoccupantes qui font instrusion dans votre esprit, qui tournent en rond en tête et vous en pêchent de vous concentrer. White chestnut est l’alliée anti-ruminations mentales.

Modalités de prise: mettre 2 à 3 gouttes de chaque fleur dans un verre d’eau ou directement sous la langue, 4 fois par jour (avant les 3 repas principaux et une prise au coucher).

Vous trouverez l’ensemble de ces fleurs dans votre magasin bio, la prochaine fois que vous irez faire vos courses alimentaires.

En attendant de pouvoir vous procurer celles dont vous avez besoin, vous pouvez prendre du Rescue ou du Rescue nuit, plusieurs fois par jour, dès que vous ressentez une montée de stress.

Bonne fin de journée à tous.

A bientôt,

Dominique


3 bonnes raisons de faire une cure de pollen frais de ciste

Bonjour à tous,

Depuis longtemps, les produits de la ruche sont réputés pour leurs bienfaits sur la santé. 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un produit de la ruche un peu moins connu: le pollen frais. Il s’agit d’un super aliment très intéressant. Il existe différents pollens frais: le pollen de châtaignier, de bruyère, de saule ou d’aubépine…

J’ai choisi le pollen de ciste car il me semble intéressant en cette saison, et ce pour 3 raisons:

1. Le pollen frais de ciste a des effets bénéfiques pour la santé de nos intestins:

– par sa teneur en probiotiques qui restructurent la flore intestinale (parfait pour régénérer sa flore après une gastro, ou après pendant et après la prise d’antibiotiques).

– sa richesse en caroténoïdes assure la protection et l’intégrité des muqueuses intestinales. Il a une action sur l’inflammation au niveau intestinal.

2. La flore étant renforcée, il permet aussi de stimuler les défenses immunitaires (intéressant en ces périodes d’épidémies).

3. Le pollen de ciste est un stimulant général, il permet de lutter contre la fatigue (un mal de saison pour beaucoup d’entre nous) et pour retrouver de l’énergie en période de convalescence.

– Se procurer le pollen de ciste et le conserver:

Le pollen existe sous forme de pelotes en frais (au rayon surgelé des magasins biologiques) ou en version sèche.

Le pollen frais doit être conservé au congélateur pour préserver ses actifs probiotiques vivants très bénéfiques sur la flore intestinale.

(La version sèche disponible en bocal ne possède plus les actifs probiotiques et perd une partie de sa richesse en vitamines.)

Modalités de prise:

Il suffit de prélever chaque jour la quantité nécessaire et le remettre au congélateur. Il peut supporter le réfrigérateur quelques jours sans perdre ses actifs.

Une grande synergie existe entre le pollen et les fruits.

Si vous consommez une salade de fruits ou une compote le matin et que vous mangez en même temps le pollen, vous constaterez des effets plus rapides et plus forts.

Ne jamais le consommer seul. Il est essentiel de bien le mastiquer pour qu’il soit bien absorbé.

    Pour les adultes: prélever une cuillère à soupe bombée le matin à jeun.
  • Pour les enfants de 3 à 6 ans: 1 cuillère à café rase.
  • Pour les enfants de 6 à 12 ans: 1 cuillère à café bombée.
  • de 12 à 16 ans: 1 cuillère à soupe rase.

On peut faire une cure de 3 à 6 semaines, puis faire une pause.

Et pour les personnes allergiques au pollen?

Le pollen récolté par les abeilles ne provoque pas de rhume de foins contrairement au pollen transporté par le vent.

Par précaution, on peut tester sa réaction au pollen: ne pas en consommer en cas d’inflammation de la muqueuse buccale après la prise de quelques grains.

Bonne journée à tous.

A bientôt,

Dominique


Pain cocotte à la farine de petit épeautre

Je partage aujourd’hui une recette bien connue, rapide à faire et inratable, pour confectionner un pain à la croûte croustillante à souhait: le pain cocotte. Les enfants l’adorent.

Je le prépare souvent avec de la farine de blé bio. Aujourd’hui, je l’ai réalisé avec 100% de farine de petit épeautre, mais il est aussi possible de faire un mélange des 2, selon vos envies.

La teneur en gluten de la farine de petite épeautre est réduite; elle est d’environ 7 %. C’est un atout pour les personnes hypersensibles, qui souhaitent éviter les désagréments associés à la consommation de gluten, d’autant plus que, n’ayant que peu changé au fil des siècles, celui qu’il contient est mieux assimilé que celui du blé. On ne peut toutefois pas le conseiller en cas de maladie cœliaque. L’inconvénient de cette faible teneur en gluten est que la farine de petit épeautre a tendance à moins lever que celle de la farine de blé.

Voici la recette pour réaliser ce pain. Je l’ai fait au thermomix, mais c’est aussi possible de le réaliser à la main. Il ne faut pas trop travailler la pâte.

Ingrédients :

– 500 g de farine de petit épeautre (ou de farine de blé)

– 300 g d’eau

– 25g de levure fraîche

– 1/2 cuillère à café de sel fin

Préparation:

– Mettre l’eau et la levure dans le bol et programmer 2 minutes à  37° Vitesse 2.

– Verser la farine et le sel en dernier et programmer 3 minutes 30 fonction épi.

– Sortir la pâte du bol, former une boule et la poser dans un saladier recouvert d’un film plastique pour l’étouffer ou un plat avec un couvercle bien hermétique.

– Laisser reposer pendant 1h.

– Bien rabattre la pâte et former son pain en boule ou en pâton allongé de la taille de la cocotte.

– Poser la pâte dans la cocotte farinée, la mouiller avec les mains et mettre un peu de farine pour faire joli à la fin.

– Fermer la cocotte et enfourner dans un four froid à 240° pendant 50 minutes.

– le laisser refroidir sur une grille et déguster!